Les USA inquiets des activités "néfastes" de l'Iran, dit Pompeo

Par
Les Etats-Unis sont très préoccupés par les "activités déstabilisatrices et néfastes" de l'Iran, a déclaré le nouveau secrétaire d'Etat américain, Mike Pompeo, à l'issue d'une rencontre dimanche avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

TEL AVIV (Reuters) - Les Etats-Unis sont très préoccupés par les "activités déstabilisatrices et néfastes" de l'Iran, a déclaré le nouveau secrétaire d'Etat américain, Mike Pompeo, à l'issue d'une rencontre dimanche avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

A peine nommé jeudi à la tête de la diplomatie américaine, Mike Pompeo s'est envolé pour Bruxelles, où il avait une réunion de l'Otan vendredi, et pour le Proche-Orient pour une visite éclair.

Il a d'abord rencontré le roi Salman d'Arabie saoudite à Ryad. Il a insisté sur la nécessité d'une unité entre les pays du Golfe pour contrer l'influence de l'Iran dans la région.

S'exprimant aux côtés du Premier ministre israélien, Mike Pompeo a déclaré à Tel Aviv : "Nous restons profondément préoccupés par la montée dangereuse des menaces de l'Iran contre Israël et la région."

"Une solide coopération avec des alliés proches comme (Israël) est essentielle pour nos efforts visant à contrer les activités déstabilisatrices et néfastes de l'Iran au Moyen-Orient, et de fait, dans le monde entier."

Mike Pompeo a également déclaré que le déménagement de l'ambassade des Etats-Unis à Jérusalem, prévue pour le 14 mai, était une reconnaissance de "la réalité" de "Jérusalem comme capitale d'Israël et siège de son gouvernement".

Benjamin Netanyahu a souligné pour sa part la coopération étroite existant sur le dossier iranien entre Israël et les Etats-Unis.

"Je pense que la plus grande menace pour le monde et pour nos deux pays, et pour tous les pays, est le mariage de l'islam militant avec les armes nucléaires, et en particulier la tentative de l'Iran d'acquérir des armes nucléaires. Nous avons eu des discussions très fructueuses aujourd'hui à ce sujet", a déclaré le chef du gouvernement israélien.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale