La CEDH autorise Paris à expulser un Algérien condamné pour terrorisme

Par
La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a autorisé lundi la France à expulser vers son pays un Algérien, condamné pour participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d’un acte terroriste, malgré le fait qu'il craignait d’y être soumis à des actes de torture.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

STRASBOURG (Reuters) - La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a autorisé lundi la France à expulser vers son pays un Algérien, condamné pour participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d’un acte terroriste, malgré le fait qu'il craignait d’y être soumis à des actes de torture.