Russie: l’opposition panse ses plaies

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Nous avons la confirmation d’une vingtaine de cas où des gens ont été battus par la police, mais nous sommes certains qu’il y en a beaucoup plus. Les images captées samedi font état de nombreux autres cas », affirme au Devoir Grigory Durnovo, coordonnateur de la surveillance menée par le mouvement bénévole OVD-Info, qui répertorie les arrestations politiques en Russie.