Israël et les Kurdes d’Irak: les raisons d’une amitié

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Jérusalem, de notre correspondante.-  Avant même la victoire du “oui” au référendum du 25 septembre, Israël s’est clairement prononcé en faveur des aspirations indépendantistes du Kurdistan irakien. L’État hébreu « soutient les efforts légitimes des Kurdes pour obtenir leur propre État », a déclaré le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou. Alors que le gouvernement irakien et l’ensemble de la communauté internationale, l’ONU et les États-Unis y compris, souhaitaient voir Erbil renoncer, Israël est ainsi le seul pays à avoir publiquement encouragé les Kurdes.