Rome explore des mesures de soutien aux banques si besoin

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Sur la forme:

"forte hausse des rendements de la dette d'Etat:"(je cite votre article)

Pourquoi ne pas "appeler les choses par leur nom":

"La BCE va hausser le taux d'intérêt pour ses prêts à l'Italie"

me semblerait plus approprié.

Sur le fond:

c'est  - semble-t-il  hélas - la réaction du "mondialisme" contre le "nationalisme".

Comment gérer cela?

C'est un vaste problème :

QUI est - à la fois- le "patron" de la BCE, du FMI, de la Federal Reserve: REPONSE : personne - à mon humble connaissance.

IL Y A DU BOULOT, LES GARS

Président de la BCE Mario Draghi, un italien :) 

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale