Mitsubishi condamné à des indemnités par la justice sud-coréenne

Par
La Cour suprême de Corée du Sud a sommé jeudi le groupe japonais Mitsubishi Heavy Industries de verser des dommages et intérêts à 28 Sud-Coréens qui ont été soumis à un régime de travail obligatoire durant la Seconde Guerre mondiale, décision qui a été aussitôt rejetée par Tokyo.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

SEOUL (Reuters) - La Cour suprême de Corée du Sud a sommé jeudi le groupe japonais Mitsubishi Heavy Industries de verser des dommages et intérêts à 28 Sud-Coréens qui ont été soumis à un régime de travail obligatoire durant la Seconde Guerre mondiale, décision qui a été aussitôt rejetée par Tokyo.