Malte fait marche arrière sur les « visas dorés »

Par

La commission européenne a fini par monter au créneau sur ce dossier très sensible.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La commission européenne a fini par intervenir, et Malte a fait marche arrière, mercredi, concernant son projet de vente de la nationalité maltaise à des étrangers fortunés. En novembre dernier, le gouvernement maltais avait présenté une mesure qui avait fait grand bruit : n'importe quel citoyen âgé de plus de 18 ans pouvait devenir maltais, à condition d'y mettre le prix – un chèque de 650 000 euros.