Primaires US : pourquoi tant d'inepties

Par

En attendant le premier vote des primaires américaines, dans l'Iowa le 1er février 2016, la course à la candidature pour avoir le droit de se présenter à la Maison Blanche est régie par trois ingrédients qui visent à faire grimper sa courbe de popularité à coups de déclarations à l'emporte-pièce.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre envoyé spécial à Des Moines (Iowa). - Nous allons commencer cette chronique des primaires américaines par une entorse aux règles de Mediapart. Nous allons évoquer les sondages. Depuis sa création, Mediapart a toujours refusé de commenter ou de commander toute enquête d’opinion, en particulier celles qui ont trait à la politique, au nom d’un sain principe : les élections ne sont pas une course de chevaux, les actions se jugent à leurs effets et non à leur perception, et les idées valent plus que les cotes de popularité. Bon. Très bien.