La paralysie du Conseil de sécurité menace l’avenir de l’ONU

Par

Depuis deux mois, le Conseil de sécurité a été incapable d’adopter la moindre résolution pour répondre à la crise mondiale provoquée par le Covid-19. L’affrontement entre la Chine et les États-Unis est la raison majeure de ce blocage. Mais il en est d’autres, dont des initiatives maladroites d’Emmanuel Macron.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est une situation sans précédent qui, si elle perdure, pourrait disloquer l’ensemble de l’Organisation des Nations unies. Depuis bientôt deux mois, depuis que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré le 11 mars l’État de pandémie, le Conseil de sécurité, qui est le cœur du système onusien et son instance la plus puissante, est totalement paralysé.