Kenya: La justice suspend une partie de la loi "anti-fake news"

Par
La justice kényane a suspendu mercredi l'application de plusieurs articles d'une nouvelle loi sur la cybercriminalité visant à prévenir la propagation de "fake news", après une plainte de journalistes et de blogueurs qui dénonçaient une remise en cause de la liberté d'expression.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

NAIROBI (Reuters) - La justice kényane a suspendu mercredi l'application de plusieurs articles d'une nouvelle loi sur la cybercriminalité visant à prévenir la propagation de "fake news", après une plainte de journalistes et de blogueurs qui dénonçaient une remise en cause de la liberté d'expression.