La Libye « regarde dans l'abîme »

Affrontements depuis deux semaines autour de l'aéroport, cuves de pétrole en flammes, évacuation des ressortissants étrangers, morts par centaines, la Libye a-t-elle définitivement basculé dans le chaos ? L'optimisme a quitté diplomates et analystes.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Il semble bien que, cette fois-ci, la Libye a basculé dans le chaos. Jusqu’ici, les attaques sporadiques des milices, les différentes tentatives de coup d’État, les attentats et les kidnappings semblaient obéir à une logique de flux et de reflux qui faisaient que le pire s’évanouissait à chaque fois qu’il menaçait de s’installer. Mais, depuis la mi-juillet, les combats, qui ont fait plus de cent morts, sont devenus permanents et les diplomates et ressortissants étrangers ont évacué Tripoli, suivant de peu les représentants de l’ONU, partis quelques jours plus tôt.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal