Au Proche-Orient, c'est un dossier sur lequel l'Elysée compte pour montrer que la France pèse encore: en marge de la reprise de négociations directes israélo-palestiniennes à Washington, le président de la République tente de relancer les pourparlers de paix entre Damas et Tel-Aviv. Une initiative importante, si l'on songe qu'un accord paraissait en vue début 2009, après plusieurs années de pourparlers secrets entre Israël et la Syrie.