Syrie: le jeu complexe de l'Iran

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Mohammad Mosaddegh - Wikipedia, the free encyclopedia

en.wikipedia.org/wiki/Mohammad_Mosaddegh

According to Dr. Donald N. Wilber, who was involved in the plot to remove Mossadegh from power, in early August, Iranian CIA operatives pretending to be ...

Early life - ‎Prime Minister of Iran - ‎Overthrow of Mosaddegh - ‎Legacy

Mohammad Mossadegh - Wikipédia

fr.wikipedia.org/wiki/Mohammad_MossadeghTranslate this page

Mossadegh avec son fils Gholamhossein et sa fille Zia Ashraf. Né à Téhéran en .... 235; ↑ ( en ) Dr. Mohammad Mossadegh, sur Farhangsara. Consulté le 14 ...

1953 Iranian coup d'état

 

From Wikipedia, the free encyclopedia

Jump to: navigation, search

1953 Iranian coup d'état Part of the Abadan Crisis Operationajax.jpg
Tehran men celebrating the coup Date 15–19 August 1953 Location Iran Result Overthrow of Iranian Prime Minister Mohammad Mosaddegh

Belligerents Mohammed Reza Pahlavi supporters
 United States

 United Kingdom

Mohammad Mosaddegh supporters
National Front Commanders and leaders Iran Mohammad Reza Pahlavi
 • Fazlollah Zahedi
 • Abol-Ghasem Kashani (1952–1953)
United States Dwight D. Eisenhower
 • Allen Dulles
United Kingdom Winston Churchill
 • John Alexander Sinclair Iran Mohammad Mosaddegh
 • Hossein Fatemi
 • Karim Sanjabi
 • Abol-Ghasem Kashani (1951–1952) Casualties and losses

300[1]–800[2]killed

The 1953 Iranian coup d'état, known in Iran as the 28 Mordad coup, was the overthrow of the democratically elected government of Iran, and its head of government Prime Minister Mohammad Mosaddegh on 19 August 1953, orchestrated by the United Kingdom (under the name 'Operation Boot') and the United States (under the name TPAJAX Project).[3][4][5]

Mossadegh had sought to reduce the semi-absolute role of the Shah granted by the Constitution of 1906, thus making Iran a full democracy, as well as nationalizing the Iranian oil industry, which was controlled by the British owned Anglo-Iranian Oil Company, or AIOC (currently known as BP).[6][7][8] The coup saw the formation of a military government under General Fazlollah Zahedi, which allowed Mohammad-Rezā Shāh Pahlavi the Shah of Iran (Farsi for an Iranian king)[8] to effectively rule the country as an absolute monarch according to the constitution, relying heavily on United States support to hold on to power until his own overthrow in February 1979.[6][7][8][9] In August 2013 the CIA formally admitted that it was involved in both the planning and the execution of the coup, including the bribing of Iranian politicians, security and army high-ranking officials, as well as pro-coup propaganda.[10][11]The CIA is quoted acknowledging the coup was carried out "under CIA direction" and "as an act of U.S. foreign policy, conceived and approved at the highest levels of government." [12]

 

 

catalog-cover-icon.png

SUR LE SITE DE L'HUMA SIGNEZ LA PETITION

http://www.humanite.fr/

Pétition

Non à une intervention militaire de la France en Syrie

L’utilisation d’armes chimiques, dont ont témoigné de nombreux médecins dans un quartier de Damas le 21 août 2013, a fait franchir à la Syrie un nouveau palier dans l’horreur. Depuis deux ans, la confrontation provoquée par le régime de Bachar Al Assad, qui a refusé d’entendre les revendications populaires de démocratie, affiche un bilan effroyable : 100 000 morts, plusieurs millions de réfugiés, dont un million d’enfants, un pays dévasté, des villes détruites, une population prise en otage par les affrontements internes soutenus par les différents Etats de la région.

Une intervention militaire des états-Unis et de leurs alliés, dont la France, ferait courir le risque d’une nouvelle escalade de la violence, d’un embrasement régional favorisant un recours sans limites aux armes de destruction massive, notamment chimiques. Ajouter la guerre à la guerre serait la pire des solutions. Nous exigeons que la France ne participe pas à une intervention militaire en Syrie.

Le conflit en Syrie est devenu une crise géopolitique internationale. Une pression diplomatique vigoureuse doit s’exercer pour obtenir l’arrêt des hostilités et la mise en oeuvre d’une transition démocratique garantissant l’intégrité du pays. Un sommet réunissant sous la responsabilité de l’ONU les parties en conflit et les principales puissances impliquées pourrait tracer les contours d’un règlement politique. Il n’y a pas d’autre voie.

Absolument.
Espérons que l'Iran se dote de l'arme atomique au plus vite. Le rééquilibrage des forces au Moyen-Orient est urgent.

 

complètement, encore du parti pris, l'auteur ne parle que de l'iran qui soit disant soutient ASSAD mais ne parle pas ce que fait la france, l'arabie saoudite, les etats unis israél et le qatar voire même la turquie en syrie....... toujours et encore les 2 points 2 mesures...... vraiment marre de ces infos foutage d'esprit..........

Chut !!!  on va vous traiter d'antisémite .

Et pourtant oui, ce pays est armé , financé par les milliards des States, versés chaque année . Mais s'il n'y avait que ça ...  mais ce n'est pas le propos .

En d'autres termes  , il y en a qui n'ont pas "les cuisses propres "  et font qu'ils n'auraient pas grand'chose à reprocher , quand on sait qu'ils ont usé de leur puissance pour arriver à leurs fins ; nous payons tous , les conséquences de ces vils intérêts mercantiles ; on se débarasse par intérêt de Chefs d'Etat, souverain dans leur pays : Gbagbo délogé parcequ'il avait déclaré : "fini la France-Afrique" et on a mis à sa place un "ami" de la France ; Kadhafi avait annoncé qu'il nationaliserait les compagnies pétrolières et bing : révolte, et belle opportunité pour le faire "liquider" et pour d'autres motifs probablement ; et ainsi tous les pays riches en ressources naturelles sont quasiment en conflit dans leur propre pays , car il y a ceux qui profitent des richesses et ceux qui "crèvent la bouche ouverte" , les marchés, le business se faisant dans la corruption , et ceux qui en profitent (les bénéficiares occidentaux ne manquent pas !!) ferment les yeux sur les exactions commises . Nous irons sans doute en Syrie pour "délivrer" la population de son tyran ; soit , mais de quel conflit s'agit-il à l'intérieur du pays ,car où sont passé les revendications ? déloger Assad coûte que coûte ? mais alors pourquoi ne pas intervenir là ou d'autres tyrans ne font pas de cadeau à leur population ?  Certains vont jusqu'à dire  qu'une intervention occidentale c'est "faire la guerre à la place des autres" , et qui sont ces autres ??

je préfère cette solution, aucune arme, de part et d'autres!

Merci de remettre certaines choses à leur place...

SUR LE SITE DE L'HUMA:

Non à une intervention militaire 
de la France en Syrie

Une intervention militaire des états-Unis et de leurs alliés, dont la France, ferait courir le risque d’une nouvelle escalade de la violence, d’un embrasement régional favorisant un recours sans limites aux armes de destruction massive, notamment chimiques. Ajouter la guerre à la guerre serait la pire des solutions. Nous exigeons que la France ne participe pas à une intervention militaire en Syrie.

Signez la pétition

Je me pose la même question !

Doute existe concernant l'authenticité , à confirmer .........

Idem...

Odieuse la phrase de Fabius  , et pour un Ministre des Affaires Etrangères "ça la fout mal"  . 

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

On comprend bien que votre commentaire soit essentiellement de la pub pour le réseau Voltaire, mais vous n'y séparez pas clairement l'ironie du discours exact et on hésite rapidement à comprendre votre position ou encore à voir que vous attaqueriez Mediapart davantage qu 'à formuler une position intelligible. 

Aurais-je loupé une plaisanterie cynique ? 

L'excès de lavage intempestive? Ahaha. Vous m'en direz tant. Rigolant

À mon humble et modeste avis, de nous trois, je n'ai pas de mal à imaginer lequel est le plus attaché à la diversité des sources d'information. Je ne parle même pas de culture historique car je connais les réponses convenues à ce type de référence.

Comme disait Léo, c'est extra. Vous posez une question en avouant que vous aimeriez bien avoir une précision et aussitôt vous voilà recommandé. Plaisant, n'est-ce-pas?

Pour votre dernière question, la réponse est carrément oui. Je n'ai guère d'admiration pour un bidule qui, après avoir été une sorte d'ectoplasme composite dans lequel chacun pensait trouver le miroir qui lui convenait, est devenu, au grè des départs successifs, le refuge de la spéculation hasardeuse, quand ce n'est pas calomniatrice, visiblement stipendiée par des dictatures soucieuses de trouver un relai dans la bataille du buzz. La palme revenant à T. Meissan.

Franchement, reportez-vous au fil des commentaires sur les derniers articles concernant la Syrie et vous me direz si l'outrance en est absente. Bien entendu, lorsqu'on estime avoir raison on n'est jamais dans l'excès et tous les moyens sont bons pour imposer son point de vue. L'usage du bouton déconseiller est assez révélatrice sur ce point. Bien entendu, en fonction de la perspective depuis laquelle vous voyez les choses tout s'agence de façon indubitable dans un sens ou dans l'autre. Sauf qu'il y a des doxa tellement puissantes ici qu'il n'est pas possible d'avoir une discussion argumentée. Vous êtes le seul à vous être donné cette peine. Pour les autres, je suis un larbin, un serviteur du capital, j'en passe. Comprenez que j'aie assez peu d'illusion sur le niveau général de réflexion.

D'abord, je ne partage pas votre analyse sur la question du conflit palestinien. Et déjà, en disant cela, je suis immédiatement considéré comme un hérétique par l'immense majorité des commentateurs, à faire taire par tous les moyens, merci l'espace de communication et d'échange. Chacun feint d'ignorer qu'avant de se trouver en situation d'ignorer les résolutions de l'ONU, Israël s'est vu assigner un état par celle de 1947. Et qu'à la suite de celle-ci il n'a jamais cessé d'être considéré comme un état à détruire par ses voisins. Les différentes reconnaissances dont il a pu faire l'objet sont assez récentes, si l'on excepte celle des soviétiques qui date du début de son existence - on n'y pense pas assez. Ensuite sa profondeur stratégique est quasiment nulle dans sa forme originelle et s'il n'avait pas agité l'arme nucléaire en 73, il aurait certainement été rayé de la carte.  Ce sont des éléments susceptibles de rendre n'importe quel dirigeant politique assez intransigeant. Qaunt à l'échec des rounds précédents, il y aurait beaucoup à dire. Mais en attribuer l'échec à Israël seul revient à faire l'impasse sur les soutiens de la résistance palestinienne qui n'ont pas validé le statut proposé de Jérusalem.

Pour ce qui est de l'Iran, certes, du point de vue de la stratégie classique, il n'est l'auteur d'aucune guerre déclarée. Cela en fait-il un acteur jamais impliqué dans différentes formes de conflits non conventionnels? Évidemment non. C'est d'ailleurs une des faiblesses de la pensée militaire occidentale et avant tout américaine, et qui explique nombre d'exactions spectaculaires. Et en disant cela, je ne professe aucune admiration pour les états du Golfe, c'est ce qui semble si difficile à comprendre pour pas mal de sous-diacres ici-présents, incapables d'aligner autre chose qu'une langue de bois bien sculptée.

Bien sur qu'il y a de l'outrance, mais ce n'est pas propre à la Syrie ou au MO mais à tout sujet qui fache. Sur le coup, il me parait évident - et je pense que la rédaction l'aura remarqué - que le souvenir du bobard planétaire des ADMs est encore bien présent dans les esprits, et que l'empressement des grands media à inciter le gogo de base à la prochaine ratonade n'est pas bien passé, ce n'est pas étranger à des réactions éruptives visibles jusque sur ce site...De plus, si les armes chimiques étaient vraiment intolérables, pourquoi Rumsfeld en a-t-il fait livrer à l'armée de Saddam alors en guerre contre les Iraniens ?

Dans le meme ordre d'idée, qui en France aujourd'hui - à part les ouvriers de Peugeot bien entendu (l'Iran etant le pays ou roulent le plus de voitures de cette marque en dehors de la France) - sait que l'Iran subit un blocus total de la part des US et de ses vassaux ? Par exemple, la banque centrale iranienne ne peut plus utiliser d'échanges électroniques avec d'autres banques centrales, elle doit passer par des intermédiaires, cela va jusque là. Et pourtant, le blocus est reconnu dans le droit international comme un acte de guerre, et celui-ci se passe dans un silence sideral, comme s'il etait juste ou naturel d'asphyxier tout un peuple qui cherche avant tout à se défendre, comme l'a rappelé un commentaire ci-dessus. En a-t-on fait autant quand Israel a developpé sa bombe ? Non bien sur, alors que l'on foute la paix aux Iraniens qui ne demandent que ca et qui en ont deja assez avec les ayatollahs sur le dos...

Vous voyez comme vous ramenez les choses à une dimension très particulière: le diner du CRIF n'est pas celui  du gouvernement israélien. Je ne cherche pas à justifier l'évolution du CRIF mais il me semble qu'on doit distinguer les bonnes relations formelles avec une organisation qui rassemble une kyrielle d'associations israélites et les positions de fonds sur le moyen-orient. Moi aussi, je comprends tout à fait que vous soyez choqué par le caractère nullissime des médias télévisuels mais ce n'est pas de l'info, c'est du mou pour le chat. D'ailleurs, ce type de présentation est en perte de vitesse globale. Personne ne peut attendre d'eux le minimum d'analyse qu'on attend de la presse écrite ou de sources émanant de vrais experts. Les télés font du superficiel, du vite expédié, format pub et s'en tiennent au déclarations officielles. Le problème c'est que sous l'étiquette média mainstream on met tout et son contraire. Quant à l'argument de la non-reconnaissance d'Israél, vous m'avez mal compris, je n'en fais pas un argument, c'est juste un rappel historique. Et si ça peut vous rassurer je n'ai pas vraiment d'estime pour Nétanyahou. Cela dit, si les choses étaient aussi binaires que certains se plaisent ici à le présenter, la France, par la voix de Fabius lui-même n'aurait pas voté pour la reconnaissance du statut d'observateur de l'état palestinien malgré l'avis défavorable des israéliens. Au bout d'un moment, ça devient terriblement lassant de lire des âneries. Vous, au moins vous faites un effort, c'est déjà ça.

De toutes façons, le problème qui se pose en ce moment, c'est de savoir ce qui serait préférable pour la syrie. De savoir si effectivement l'armée d'Assad utilise ou pas les gaz de combat. De savoir si le laisser faire est tolérable. Bien évidement, je connais l'argumentaire sur la géométrie variable des instances internationales. Et ça ne m'empêche pas de penser que c'est intolérable. Ensuite, j'ai vu les interviews d'Alain Chouet et de Bassam Tahhan. C'est ce qui se fait de plus intéressant sur le sujet. Ce que j'en retire c'est qu'effectivement on a deux axes qui s'affrontent mais ce n'est pas USA/Israël vs Syrie/Iran. Je pense que c'est pays du Golfe vs Syrie/Iran. Que les russes et les USA se retrouvent derrière les acteurs n'est pas le seul déterminant car, en fait, les sunnites et les chiites sont en rivalité pour le leadership dans l'Islam et une des facettes de cette rivalité, c'est d'afficher la plus grande hostilité à Israél. Et le caractère insoluble du conflit moyen-oriental tient beaucoup à cet aspect. C'est un point qui change la perspective. À moins que vous ne défendiez le fait qu'Israël doit être rayé de la carte.

Qaunt à ce qui serait le meilleur pour la syrie, si l'on en croit le discours d'A. Chouet, il vaudrait mieux qu'Assad ne tombe pas, qu'il s'agisse des intérêts occidentaux, du sort des chrétiens d'Orient ou de la stabilité de la région. Mais Chouet n'est pas journaliste, il fait un autre métier donc ce qu'il dit est forcément parcellaire par rapport à ce qu'il sait. Ce qu'on voit, c'est qu'effectivement la chûte d'Assad serait un pavé dans le jardin des iraniens et surtout des russes, arrangerait peut-être Israël - mais ce n'est pas si simple - et ferait plutôt l'affaire des saoudiens. Quant aux USA, il ya de fortes chances qu'ils cherchent à régler des contentieux anciens avec ce régime et qu'ils ne dédaigneront jamais d'affaiblir l'Iran et les Russes. Nous avons nous aussi des contentieux, les syriens nous ont fait subir un certain nombre d'attentats, au Liban et chez nous. De tous les acteurs cités, y compris la France, aucun, strictement aucun, n'est blanc comme neige. Mais la seule chose qui importe, c'est de savoir si vraiment Assad gaze son peuple. Non pas parce que lui envoyer des scuds ou l'égorger est moins grave mais parce que cela voudrait dire qu'il n'y aurait pas de limite à ce qu'il est capable de faire, ce que nous ne pouvons tolérer, même en relativisant. C'est tout ce que je dis, et je ne prétends pas avoir le fin mot de l'histoire. Mais je dois ajouter que la plaidoirie en défense d'Assad ne me convainc pas. Ce n'est pas que j'aie envie de voir des djihadistes au pouvoir en syrie mais je ne vois pas pourquoi on reprocherait à Israël de violer les conventions de Genève et, d'un autre côté, on laisserait le sarin devenir une chose banale.

Tout juste Porfirio : + 100

Je m'associe d'autant à votre commentaire qu'il a été replié par les deux ou trois dizaines  de sectaires et autres néostaliniens qui sévissent ici .

Ceux qui ne font confiance qu'aux mêmes idéologues , aux mêmes sites , la plupart du temps "complotistes" , et néoanti impérialistes délirants .

Des paranos , la maladie est contagieuse , qui transforment toute situation en manipulations occidentales .

Les retrouver en permanence dans tous les débats , qui vocifèrent, qui éructent , qui menacent , qui se moquent , qui se gargarisent entre eux comme s' ils étaient les  initiés "du grand secret" ,  c'est vraiment pénible et  un boulet pour  MdP.

Qu'ils soutiennent systématiquement  les tyrans, les régimes autoritaires et dictatoriaux , violents , barbares , sanguinaires , terroristes , qui  censurent totalement leurs médias , ça ne les dérange pas du tout  , ces joyeux démocrates  .

Et pour cause  ils  feraient pareil .

Si Leséparges vivait en URSS, les hôpitaux psychiatriques seraient pleins. Antistalinien. Vous avez dit antistalinien?

De l'art de se détruire soi-même.

D'autant qu'il se contredit tout seul. Tous les médiapartiens qui ont un point de vue opposé au sien se sourcent sur des sites complotistes pour à leur tour comploter ici. Entendre : les sites complotistes sont complotistes parce que théoriciens du complot. Alors que, bien sûr, le complot n'existe pas.

Il n'existe pas mais Leséparges le déplore néanmoins sur le fil de discussion puisqu'il en est victime.

Il est victime d'une chose qui n'existe pas.

C'est grave, docteur?

Hé ho, Rumsfeld a fait livrer des armes chimiques à Saddam? Documents s'il vous plait...

Vous devriez faire le tri dans votre bouillie Pottier, au bout d'un moment ça ne veut plus rien dire.

Et vous vous êtes enfui de la précédente discussion où je vous demandais qu'est-ce qu'il y avait eu en URSS pendant 60 ans si le communisme n'avait jamais existé.

Voyez-vous Pottier, un moment j'ai cru que malgré vos graves errances idéologiques, vous aviez un fond relativement sympathique et qu'on pouvait discuter avec vous. Mais quand je vous vois éructer des pauvres cons sur le fil de Naïma Rhaji, je me demande si vous ne seriez pas un atrabilaire chronique et si vous n'avez pas la vocation d'un gardien de Goulag.

---Pour revenir à votre propos Leseparges, je constate que finalement, lorsqu'il s'agit de lutter contre les médias dominants, la presse mainstream, le complot militaro-industriel, le lobby sioniste, les affameurs du peuple, les vampires impérialistes, j'en passe et des meilleures, on en revient tooujours, et comme par hasard, à valoriser ce qui reste de l'ex-bloc communiste. J'ai même vu ici le copier-collé d'un reportage photographique sur la Corée du Nord à la suite duquel les commentateurs nous expliquaient que tout ce qu'on dit sur ce pays, c'est de la propagande. C'est tout de même assez saisissant. Moi je veux bien qu'on porte un regard distancié sur la géopolitique, je n'ai besoin de personne pour le faire spontanément, mais, curieusement, on en revient toujours à nous vanter les mérités de l'Iran, de la Syrie, des russes et, pourquoi pas, des corréens ou de Cuba. Donc, passé un temps, constatant le peu d'intérêt général de la population pour la politique étrangère, je me dis qu'on a affaire à du mainstream inversé mais tout aussi tendancieux. Et ce que j'ai pu étudier - dans des livres, documentés, avec un appareil critique décent - sur les relations Est/Ouest, me montre que la propagande soviétique trouve aujourd'hui son équivalent dans tout un ensemble de communication - sites, agences de presse, experts utiles et comités ou associations - qui remplit une fonction de nature identique. Comme c'est bizarre...

Sans compter que lesdites associations et comités me paraissent tout à fait être du genre à donner comme mot d'ordre à leurs militants de venir sur tel ou tel site pour y propager la bonne parole.

Avant de citer des sources - vous pourrez noter au passage que je n'ai pas cherché du coté de Meyssan - une petite anectdote personnelle. Si je suis si sensible à ce dossier, c'est que j'ai été témoin direct d'une censure mediatique dont le souvenir me hantera jusqu'à mon dernier souffle.

Il se fait qu'à l'époque ma femme travaillait pour une TV européenne et qu'à ce titre elle a vu les images distribuées en interne entre différentes chaines europénnes, mais qui ne sont jamais passées en prime time (contrairement à aujourd'hui), et n'ont été visibles que longtemps apres, au compte-goutte. Je m'en souviens bien car une fois rentrée à la maison elle s'est effondrée en sanglots sans pouvoir prononcer de vocables intelligibles pendant une demi-heure environ, sans que je puisse en extraire une explication, je n'exagère pas. J'ai fini par m'énerver pour de bon, j'imaginais le pire - genre qu'elle ait écrasé un gosse en rentrant (c'était arrivé dans ma rue quelques jours plus tot) - et elle a alors enfin raconté les corps d'enfants, de femmes, de vieux, de parents tenant leurs gosses repliés dans une position d'agonie atroce...Ces images là ne sont jamais passées, car "trop choquantes"...et le pire c'est que ma femme a donné raison à la censure tellement ce qu'elle avait vu la révulsait.

Pour ce qui est des sources en voici quelques unes :

"US Defence Secretary Donald Rumsfeld helped Saddam Hussein build up his arsenal of deadly chemical and biological weapons" cf http://www.dailymail.co.uk/news/article-153210/Rumsfeld-helped-Iraq-chemical-weapons.html

"The details will embarrass Mr Rumsfeld, who as defence secretary in the Bush administration is one of the leading hawks on Iraq, frequently denouncing it for its past use of such weapons.

The US provided less conventional military equipment than British or German companies but it did allow the export of biological agents, including anthrax; vital ingredients for chemical weapons; and cluster bombs sold by a CIA front organisation in Chile, the report says.

Intelligence on Iranian troop movements was provided, despite detailed knowledge of Iraq's use of nerve gas." cf http://www.theguardian.com/world/2002/dec/31/iraq.politics

" On June 9, 1992, Ted Koppel reported on ABC's Nightline, "It is becoming increasingly clear that George Bush, operating largely behind the scenes throughout the 1980s, initiated and supported much of the financing, intelligence, and military help that built Saddam's Iraq into the power it became",[5] and "Reagan/Bush administrations permitted—and frequently encouraged—the flow of money, agricultural credits, dual-use technology, chemicals, and weapons to Iraq."[6]  cf http://en.wikipedia.org/wiki/United_States_support_for_Iraq_during_the_Iran%E2%80%93Iraq_war

 "The newspaper says a review of a large tranche of government documents reveals that the administrations of President Reagan and the first President Bush both authorized providing Iraq with intelligence and logistical support, and okayed the sale of dual use items — those with military and civilian applications — that included chemicals and germs, even anthrax and bubonic plague." cf http://www.cbsnews.com/2100-202_162-534798.html

Et maintenant, pour parfaire le tout, ne perdez pas de vue qu'en tapant "rumsfeld chemical weapons iraq" sur google votre recherche et votre identité vont se retrouver fichées par PRISM et autres saloperies du meme acabit. C'est ce que Snowden a révélé et c'est pourquoi il n' a d'autre refuge que la Russie, les courageux européens s'étant aplatis comme des carpettes...

J'ajouterai qu'un commentaire récent de ce pauvre Pottier concernant évidemment la Syrie et son soutien à BEA  qu'il a retiré assez rapidement  se terminait par un "vive l'URSS" !

Son commentaire était suivi d'autres commentaires dont un mien qui a sauté avec ... .

Que l'on me comprenne : il ne s'agit pas de porter un jugement sur ce qu' a été l'URSS mais terminer ainsi  un commentaire fin aout 2013  faut le faire .

Et ce type veut me donner des leçons ?

Bien, merci de cette référence, car en dépit de ce que certains semblent penser, je ne professe pas l'ignorance des faits s'ils sont documentés. Ok, il semble bien que Rumsfeld ait joué un rôle dans l'obtention des stocks d'armement chimique de Saddam. Je vous en donne acte, sous réserve, évidemment de documents plus probants, mais c'est une clause de style normale. Tel quel, j'admets votre souce.

Mais si vous citez des sources, vous devez le faire en prenant en compte l'information toute entière, ce que ne font pas la plupart de ceux qui me traitent de larbin parce que j'ai osé mettre en question la façon dont la contre-info est proposée.

1) Ces souces proviennent de la déclassification des documents de la CIA. Trouvez-moi des exemples de déclassification de documents russes ou iraniens.

2) Ces sources montrent qu'il y a eu un conflit entre la CIA et le département d'État. En théorie, dans l'idéologie conspirationniste, cela est impossible puisque la machine totalitaire est une construction qui suppose la complicité de tous et une unicité du complot. Il n'y a pour eux qu'un seul lobby pétrolo-wallstreeto-sionisto-agencyste. C'est un aspect très important qui montre qu'outre les critères institutionnels formels, ce sont les contre-pouvoirs internes qui sont les critères d'une démocratie. Et la multiplicité des organismes qui concourent à la prise de décision en est un. Voilà un élément à prendre en compte lorsqu'on veut savoir à quel camp il faut se rattacher de façon générale (j'ai bien dit générale).

3) Ces sources démontrent finalement l'existence d'armes de destruction massive chez Saddam, notamment, en plus des gaz, l'anthrax et la peste bubonique. C'est fascinant, non? Le même document qui montre l'horrible duplicité des faucons montre en même temps que, finalement ce que les USA ont dit à l'ONU n'était pas si faux. Seulement, ils ne pouvaient eut-être pas dire comment ils le savaient. Ce qui peut expliquer le mensonge de Powell - qui n'a d'ailleurs jamais digéré d'avoir obéi aux ordres.

 

Finalement, vous illustrez parfaitement ce que je dénonce. Vous ne retenez des faits que la partie qui vous convient et vous mettez le reste à la poubelle. Et quand on prétend traiter du reste, on passe pour un manipulateur.

C'est comme dans cette histoire des documents déclassifiés dont a parlé Foreign Policy, et qui portent sur l'aide américaine pendant la bataille de Bassorah. D'abord le titre était les américains ont aidé les irakiens dans l'usage de l'arme chimique. ce qui, dit comme cela est exact. Notez que je ne le conteste pas. Encore une fois, je ne cherche pas à nier des faits. Mais on pouvait, en lisant l'article croire que les américains étaient intervenus opérationnellement sur le champ de bataille alors qu'ils n'ont fait que signaler aux irakiens que leur défense présentait un trou béant et que les iraniens s'aprêtaient à l'exploiter. Bien entendu, je ne dis pas cela pour dire que les USA ont agi de façon conforme à la morale ou au droit de la guerre, surtout au vu de l'article que vous citez.

Mais ce qui est révélateur, et que personne ne veut entendre, ce sont des éléments que, là aussi, le document révèle: No international outcry against Iraq is likely unless Iran secures firm evidence of Iraq's widescale use of chemical weapon's. Even then, the international community is unlikely to employ economic or political sanctions against Iraq after failing to institute them against the USSR for using chemical weapons in Afghanistan and Southern Asia.

En d'autres termes, ceux qui défendent aujourd'hui le bloc qu'on peut qualifier d'ex-bloc de l'Est, font eux-mêmes semblant d'ignorer que les soviétiques ont largement utilisé l'arme chimique en Afghanistan. C'est ce genre d'hypocrisie qui me pousse à réagir.

 

Quant à la question de PRISM, la belle affaire. Qu'ils stockent mon adresse IP quand je cherche de la doc sur Rumsfeld si ça leur chante. Ils peuvent aussi stocker Lewinsky-Clinton-cigare si ça leur chante ou Luther King-Assassinat-FBI, c'est du boulot de routine, tout le monde fait ça. Ce qui me gêne, c'est qu'ils espionnent les négociateurs européens avant la signature d'un traité. Car même si je me situe politiquement du côté de l'alliance avec les USA, j'entends que celle-ci ne soit pas un marché de dupes, en particulier sur le plan commercial. 

Pour ce qui est d'exemples de déclassification de documents russes, je n'en ai pas sur les armes chimiques, c'est un fait. Mais ça pourrait arriver: le massacre de Katyn par ex a finalement été reconnu par les Russes alors que toute la doxa communiste l'avait attribué aux nazis...

D'autre part, je n'ai jamais contesté l'idée que les USA sont plus proches d'un Etat de Droit que la Russie ou l'URSS d'antan, votre argument est tout à fait pertinent et je vous trouve un peu léger de me mettre une telle vision sur le dos car je n'ai jamais prétendu le contraire, même si cela ne m’empêche pas de dénoncer l'incroyable duplicité des faucons US.

Par contre, je vois mal comment vous pouvez justifier l'invasion de l'Irak par la présence d'ADMs quand ces dernières ont été fournies...par les US ??? Accepteriez-vous que la Russie décide aujourd'hui d'envahir un pays sous prétexte de soupçons d'ADMs, apres les avoir fournies ? Ce n'est pour moi acceptable ni dans un cas ni dans l'autre.

Pour ce qui est de PRISM, vous avez raison sur les conséquences de ce que vous citez. Mais peut-être perdez-vous de vue que plus d'un citoyen français s'est vu refuser l'entrée aux US sans jamais en connaitre la justification, et ce malgré des protestations multiples et variées (le visa avait été accordé), et c'est à NY que l'expulsion s'est faite. PRISM n'était pas encore connu à l'époque mais c'est pour moi très clairement une de ses conséquences...

Ce que j'aime dans la discussion, la vraie, c'est qu'il y a toujours un peu de lumière qui en jaillit.

D'emblée, éliminons le plus critique: je ne vous accusais pas personnellement, je généralisais un peu, étant donné ce que j'ai pu lire ces derniers jours. Vous constaterez que ce que vous appelez réactions éruptives consiste souvent à vomir une bile abondante sur tout ce qui touche aux USA avec un crédo bien rodé dont je vous épargne le rappel. Ne me dites pas que vous ne savez pas de quoi je parle. Donc, je suis navré si vous vous êtes senti inclus dans ce type de généralisation, et tant mieux si nous sommes d'accord sur le caractère démocratique des USA.

Cela dit, concernant la déclassification, il me semble que pour Katyn, c'était 1989, et c'est Gorbatchev qui en est à l'origine. Les Russes ont essayé, sans succès, de mettre ça sur le dos des nazis à Nuremberg, il y a un épisode assez croustilant dans le procès. Avouez cependant que c'est sans commune mesure avec une ouverture régulière des archives au bout de 30 ans. Même en France nous n'avons pas l'équivalent. Bien entendu, tout n'est pas déclassifié intégralement mais même pour le dispositif existant, la russie n'en prend absolument pas le chemin et s'enfonce dans un régime absolument autocratique. C'est tout de même consternant pour un pays de cette stature. Aux USA, ils ont eu les faucons mais ils ont tout de même fini par les virer. C'est bien ce qui se joue en ce moment avec le vote du Congrès. D'ailleurs, je n'approuve pas particulièrement l'invasion de l'Irak, j'ai seulement parlé de la façon inattendue dont le document que vous citez relativise la portée du mensonge à l'ONU. À vrai dire, à ce moment-là, je n'avais pas spécialement d'opinion, même si je ne considère jamais comme un nouvelle entièrement mauvaise la chûte d'un type comme Saddam. Ce que je veux dire, c'est que même si l'épisode de la fiole est peu glorieux pour les USA, ce n'est pas sérieux d'en faire un usage qui invalide de façon définitive toute la parole publique des USA. Surtout pour des types comme Assad qui porte visiblement la responsabilité de l'assassinant d'un premier ministre voisin et qui a fait éliminer systématiquement les opposants libanais à l'occupation syrienne. Et, encore une fois, je ne suis pas insensible à l'argumentaire de quelqu'un comme Alain Chouet, qui dit que c'est le régime le moins défavorable pour son pays, pour notre bloc occidental, et pour la stabilité de la région. C'est à dire que si j'espère bien voir la fin d'Assad, ce n'est pas au prix d'une erreur tragique sur ce qui est susceptible d'advenir après lui. Mais c'est le genre de mise en garde que j'entends sans être obligé de supporter une rhétorique crypto-soviétique. C'est pourquoi j'insiste beaucoup sur une lecture exaustive des documents.

J'ai malgré tout un sentiment sur ce qui peut susciter l'intérêt de dégommer Assad. Sans doute effectivement ce qui est dit dans cet article qui me semblait mériter le respect. Et je ne crois pas que l'exacerbation des propos soit normale.

Quant à PRISM, sans doute, il a pu valoir des refus de territoire, mais je doute que ce soit uniquement parce que quelqu'un a cherché des infos sur Rumsfeld. Cela me parait impossible Je pense que là aussi, l'occasion est trop tentante de vendre Snowden au-dessus de sa valeur.

J'espère donc que vous comprenez désormais mes raisons d'exprimer des réserves sur le discours mainstreamRigolant des commentaires de MDP.

"Et le régime qui a pris sa suite, bien connu pour sa philanthropie (notamment en tchétchénie)" Les voyageurs français dans le Caucase au 18e et 19e siècle qualifiaient déjà les tchétchènes de bandits. Il était donc bien normal qu'ils se fassent zigouiller quand ils ont tourné Wahabbites et sont redescendus dans le Kouban pour piller les populations suivant leur coutume ancestrale. Le prince Bandar d'Arabie Saoudite est venu récemment à Moscou et a été prévenu: continuez à soutenir l'agitation et il y aura du grabuge.
"Ces souces proviennent de la déclassification des documents de la CIA. Trouvez-moi des exemples de déclassification de documents russes ou iraniens" Apprenez le russe et vous aurez accès à des tonnes de documents sur le web mais aussi dans les bibliothèques de Moscou, Saint Petersbourg, Kazan, Novosibirsk, Vladivostock mais aussi dans de nombreuses universités américaines. Ca ne doit pas être très différent à Téhéran. "font eux-mêmes semblant d'ignorer que les soviétiques ont largement utilisé l'arme chimique en Afghanistan" L'armée américaine et notamment l'académie militaire de West Point a produit de nombreuses études et traduit de nombreux documents russes sur les stratégies et tactiques de l'armée soviétique en Afghanistan. Jamais il n'est fait allusion à l'emploi de gaz de combat qui est accessoirement une arme très mal adaptée à la configuration du terrain.

SUR LE SITE DE L'HUMA:

Non à une intervention militaire 
de la France en Syrie

Une intervention militaire des états-Unis et de leurs alliés, dont la France, ferait courir le risque d’une nouvelle escalade de la violence, d’un embrasement régional favorisant un recours sans limites aux armes de destruction massive, notamment chimiques. Ajouter la guerre à la guerre serait la pire des solutions. Nous exigeons que la France ne participe pas à une intervention militaire en Syrie.

Signez la pétition

Très , très  interessant  Sourire  . Ce prof est passionnant , si présent dans l'actu

Surpris ! , contrairement à tous les médias français  , Les Echos , de ce matin livre une analyse  de la situation de l'occident vis à vis de la Syrie  : nuancée.

Cela ne vaut pas  Bassam Tahhan bien sur ..     Sourire

Merci de tout coeur Raymond Thiébaut.

J'ai été impressionnée vraiment par ce personnage tolérant, objectif,  rempli d'humanisme.

Interrogative,  alors  que je détestl'Amérique depuis longtemps pourtant (sans être trop rouge!)je n'avais pas réalisé que finalement elle se préparait à attaquer à un si petit pays. Pourquoi?

On se fait bien une opinion à être informée et à se poser des questions.

Bonne matinée pour moi donc!

+1000 !!! 

Merci pour le lien ! J'ai écouté l'intégralité, les explications de M. Bassam Tahhan donnent une vision claire de la situation en Syrie, contrairement à tous "ces specialistes" invités en permanence que l'on voit sur toutes les chaînes télé pour nous "laver le cerveau", qui nous prennent pour des abrutis incapables de voir leurs mensonges !

J'ai trouvé ce reportage très intéressant, et bien plus nuancé encore que vous ne le pensez. Il y aurait en fait beaucoup à dire sur cet homme qui défend une vision de l'Islam à la fois riche, noble d'esprit et véritablement fertile. Sa sincérité semble évidente, et même un peu trop, vu la façon dont le journaliste a du mal à canaliser le débat. Notez d'ailleurs qu'il dit, enfin c'est le journaliste qui le précise, que le Monde n'a plus été le même depuis le passage de Plénel et Colombani. Même si on ne sait pas s'ils veulent dire depuis leur départ ou depuis leur arrivée, c'est assez savoureux.

Mais, par moment on voit bien que sa vision, tout à fait juste sur certains points, n'est pas dénuée de parti-pris. Et autant j'apprécie sa vision du wahhabisme, autant je pense qu'il idéalise l'Iran qu'il juge à travers sa civilisation et non à travers son régime. Or si la première est immense, le second est un épisode particulièrement totalitaire.

Franchement merci pour ce lien, je trouve ce bonhomme absolument décapant, et malgré le tragique de tout le contexte il m'a bien fait rigoler quand il a jeté son regard sur ce qu'il se passe en France, ou plutot sur ce qu'il ne s'y passe pas.

Je veux bien croire que ce genre d'interview est impossible sur  un media mainstream, c'est d'ailleurs pour ca que je n'ai pas de TV...

  • Nouveau
  • 31/08/2013 12:52
  • Par

Le drame causé par la désinformation qu'entretiennent les médias volontairement ou pas, c'est selon, consiste à aboutir à un schéma fixe de l'opinion adoptée, un schéma unique, toujours identique : si on est contre X, ennemi de Y, on est par conséquent pour Y, et vice versa.

Gauche-Droite, Assad-Rebelles islamistes, Orient-Occident, Capitalisme-Communisme, etc. Manichéisme surjoué et entretenu pour décrédibiliser tout discours exact qui pourrait causer du tort ici à X, là à Y. Alors même que cela permettrait une évolution fructueuse dont tout le monde bénéficierait. 

Une troisième voie. Une envie de dire : "Arrêtez tous ! On va parler, on va être les êtres humains que nous sommes en réalité. D'abord. Avant tout." 

On attend un second papier : "Syrie : le plan complexe d'ISRAEL"  Il daterait de 1982 et Wesley Clark  lâche le morceau. On trouve tout cela dans le fil des commentaires sur cette opération de  déstabilisation du PO.

Merci DANYVES, il faut bien aider ce journaliste à rassembler le matériau nécessaire à un futur papier. Si , d'aventure, il voulait être exhaustif et faire preuve d'objectivité et de neutralité .

  • Nouveau
  • 31/08/2013 14:03
  • Par

Un exemple de coup tordu : Artic Sea

  • Nouveau
  • 31/08/2013 18:38
  • Par

Notre "moi president" ,   apres avoir gagné  le titre tres envié  de carpette des USa ,est en train de concourir pour la place de "Premier Caniche" du Faux-cul Obama (place laissée libre par les rosbeefs qui ont vu que ce job ne payait pas ...)

Faisons lui comprendre  que cela ne le sauvera pas (lui et son parti ) lors des elections  de 2014 , qu'il a été elu pour s'occuper des affaires francaises .... cet ex Young- Leader   au service de la CIA n'aura qu'à aller se  presenter dans le pays pour lequel il  "roule" "!!!

Cool

https://static.mediapart.fr/sites/all/libraries/tinymce/jscripts/tiny_mce/plugins/emotions/img/smiley-cool.gif" alt="Cool" title="Cool" />

Et dans les autres articles :

Cool

Google a directement accès à un grand nombre de mails, donc d'infos privées.

Les infos privées recueillies par la NSA permettent :

  1. de faire chanter beaucoup de monde et d'avoir ainsi un réel pouvoir, même sur ceux qu'on ne peut faire chanter. 
  2. d'être informé en continu sur ce qui s'organise dans le monde, puisque presque tout passe un jour ou l'autre sur le net, et ainsi d'avoir un coup d'avance.

Au vu de la position de Médiapart sur la Syrie, je me demande quelle est leur situation face aux US.

On peut entendre Bassam Tahhan tous les jours sur IRIB, radio iranienne en langue française.

Google : tapez IRIB, vous êtes arrivés.

Comme quoi, le régime totalitaire délivre d'excellentes infos à l'inverse des media des pays libres et démocratiques.

Cherchez l'erreur.

Note : Leséparges est convié à ne pas se rendre sur IRIB, c'est une radio/site vachement complotiste. Pour Leséparges nous lui conseillons de se limiter à radio propaganda.

  • Nouveau
  • 01/09/2013 12:21
  • Par

L'os syrien risque d'être très dur, par Ahmed Halfaoui

L'os syrien risque d'être très dur, par Ahmed Halfaoui

 

IRIB-Le « printemps » n’a pas fonctionné en Syrie et les « révolutionnaires » sont,

  • Nouveau
  • 01/09/2013 13:07
  • Par

Article aproximatif qui escamote bien la tragique histoire de l'Iran "dévoué par anthème" par la communauté internatiçonale, plutôt par les U.S.A et sa clique de "Valets" dont la France toujours colonialiste de Hollande, une bonne crapule socialiste, dans la bonne tradition de ce parti va-t'en -guerre depuis la fin de la deuxième guerre mondiale il y eu: l'Indochine, l'Algérie,  l'Irak, (La deuxième guerre a été évitée grâce à Chirac) la Libye , le Mali, et demain la Syrie. La célébration de Jules Ferry par Hollande a bien inaugué sa politique colonialiste humanitaire comme celle pratiquée par Jules Ferry, le "tonkinois"

Monsieur,

Rien ne prouve que l'auteur des bombes chimiques soit l'armmée syrienne. Avec un  peu d'intelligence politique, à moins de considèrer Bachar el Assad comme le dernier des crétins on devrait conclure qu'il pourrat s'agir des rebelles qui en sont les auteurs,  leurs intérêts vont dans le sens du largage d'armes chimiques, ils l'ont déjà fait sur un village syrien.

Les ASSAD sont sont, sans doute de gredins mais en aucun cas des crétins

Adolf était aussi givré mais certainement pas un imbécile .

Comme tous les grands paranoïaques .

http://www.lejdd.fr/International/Moyen-Orient/Actualite/Armes-chimiques-la-note-des-renseignements-francais-626910

Leseparges 

Il y a plusieurs choses très gênantes dans cette note .. 

La première est le titre , qui fait douter de la suite automatiquement : 

Attaque Chimique conduite par le régime du 21 Aout 2013 . 

Ce qui veut simplement dire que cette note ou plus exactement cette synthèse de documents  soi-disant "déclassifiée" a été rédigée APRES le 21 Aout 

La seconde c'est justement cette déclassification au moment même ou la Direction de la DGSE vient de changer . 

Si la DGSE a des preuves , comment se fait-il qu'elle ne les ait pas communiquées officiellement ??? 

Comme le dit Poutine dans sa dernière allocution sur RT : 

"Nos amis et collègues Etat-Uniens ne cessent de répéter qu'ils ont des preuves et dans ce cas, ils devraient montrer ces preuves" . Ils prétendent ne pas pouvoir les montrer car elles sont secrètes.... 

Sa logique est imparable ... Et devant les empilements de mensonges auxquels on assiste dans le dossier Syrien , il ne reste pas grand chose en dehors de la logique et du bon sens . Et il y a bien plus de cohérence dans les déclarations de la Russie que dans celles des va-t-en guerre . 

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=dATxJ-RBJ9I

 

 

  • Nouveau
  • 01/09/2013 16:14
  • Par

"Aucune des deux parties [Iran, USA]ne souhaite le démantèlement de l’État syrien, comme cela a été le cas en Irak, qui favoriserait encore davantage le développement de ces groupes transnationaux."

C'est curieux de dire ça puisque les américains soutiennent l'ASL qui n'est que le faux nez des islamistes, c'est à dire de ces groupes dont l'article prétend que les américains ne veulent pas les aider.

La position de Médiapart concernant la Syrie est vraiment suspecte depuis le début.

Médiapart ne serait-il pas libre vis à vis des USA ?

Et vous Zeff vous êtes libre ou embrigadé ?

Et vous, vous allez nous faire croire que l'Irak est le laboratoire de la démocratie arabe, alors que c'est la zone totale - sauf autour des puits de pétrole que pompent ardemment et dans le silence total les américains.

Vous allez nous convaincre que les chefs américains sont horrifiés par les armes chimiques ? Quand ils ont employé l'uranium "apauvri" qui fait des malformations d'enfants Irak ?

Que le but en Syrie est de libérer le peuple ? en finançant des intégristes islamistes, par l'intermédiaire des Saoudiens et Qataris, amis des américains, et surtout grands amis de la liberté comme on le sait - oui l'Arabie Saoudite et le Qatar sont des dictactures "amies" qui répandent l'intégrisme, au plus grand bonheur des amis américains qui y trouvent tantôt des alliés, tantôt un aliment pour la guerre.

Et vous allez nous faire croire qu'Assad a ordonné de gazer des femmes et des enfants, juste parce que c'était mieux que gazer des opposants, et juste pour donner un bon motif d'intervention aux US qui avaient préalablement déclaré que l'usage des armes chimiques entrainerait intervention ?

Il semble que parmi les opposants, il y ait aussi un ramassis de mercenaires prêts à tout financés par les pays du Golfe. Pas d'armes chimiques pour eux ? Vous en êtes sûr ? Même pas pour une petite manipulation qui permettrait enfin de bombarder la Syrie avec de bonnes raisons morales ? Les mercenaires ça n'a pas beaucoup d'états d'âmes vis à vis des femmes et des enfants....

La grande règle des états de guerre, c'est la manipulation systématique de l'information par le mélange subtil de la vérité et du mensonge. 

Alors je vous retourne la question que vous posez : êtes vous embrigadé d'avance ?

 

Suis je embrigadé d'avance ?

Là, vous me posez une question délicate .

Je vais en parler à mon chat et je vous donne la réponse demain .

PS . Je rajoute : c'est incroyable comme on se fait piéger par les débats sur le net :

Chacun s'imagine que son avis va changer la tournure des choses .

Comme si nous étions les décideurs de ce monde .

C'est sûr qu'on ne décide rien et que nos discours ont peu d'influence. Toutefois les parlements tiennent plus ou moins compte de l'état mental des populations, même si les moyens d'information sont là pour nous orienter.

En tout cas les grands de ce monde avaient décidé une guerre avec le Royaume Uni et la France. Il n'y a déjà plus le Royaume Uni.

Et vous même, vous passez du temps à lire ces discussions inutiles. A quoi bon ? Que recherchez-vous ? Vous allez encore en parler à votre chat ?

  • Nouveau
  • 01/09/2013 18:23
  • Par

Un village chrétien entièrement massacré par les rebelles syriens

3 juin 2013  |   Classé dans: L'Actualité dans le Monde,L'Islam  |   Publié par: Alyaexpress-News

X

Soyez les premiers informés ! Fil infos 24/24 sur Alyabreaking-News !

 

armée syrienne libre

Ce lundi, les membres de l’Armée syrienne libre auraient attaqué le village d’al-Duvair à prédominance chrétienne dans la ville de Reef à la périphérie de Homs. Ils auraient massacré des civils, y compris des femmes et des enfants, avant que l’armée syrienne de Bachar al Assad intervienne en faveur des chrétiens selon les sources plus bas dans l’article.

Cette attaque arrive après d’intenses combats dans la ville d’al-Qusseir, ce week-end, où les forces de Bachar Al-Assad ont infligé de lourdes pertes aux rebelles. Les forces d’Assad ont lancé une offensive en Avril dans le but de couper les lignes d’approvisionnement aux rebelles et en prenant la ville et ses environs conquise depuis l’année dernière.

Syria Christian Massacre 2

Il y a deux semaines, les forces syriennes ont atteint le centre de la ville. Le massacre de ce lundi  a été favorable à Assad, car ce sont les groupes rebelles qui combattent le régime d’Assad composés de membres d’Al-Qaïda et les groupes affiliés à Al-Qaïda qui ont commis ces crimes de guerre et ces atrocités contre cette communauté.

Jabhat al-Nusra, la branche d’Al-Qaïda qui a combattu et tué des soldats américains et alliés en Irak, s’est positionnée en Syrie et contrôle le mouvement rebelle. Les États-Unis et d’autres gouvernements occidentaux ont reconnu la présence de djihadistes, mais disent qu’ils ne sont qu’une petite partie du mouvement rebelle. 

En Avril, Abou Mohamad al-Joulani, le chef d’Al-Nusra, a fait allégeance à Ayman al-Zawahiri, le chef d’Al-Qaïda.
Les membres de la FSA ont admis que leur organisation respecte la charia, les rebelles ont maintenant une brigade nommée Oussama ben Laden.

Syria Christian Massacre 3


Malgré l’évidence des rapports sur al-Qaïda, le gouvernement américain continue à soutenir la FSA.La semaine dernière, Robert Menendez-Sens et Bob Corker ont rédigé un projet de loi qui, s’il est adopté, pourrait armer directement les rebelles syriens avec des armes létales. Le gouvernement américain n’a jusqu’à présent fourni que du matériel non létales et de l’aide humanitaire.

Lundi, le sénateur John McCain a fait une visite surprise en Syrie où il a rencontré le général Salem Idris, le chef du Conseil militaire suprême de la FSA. McCain a également appelé à armer les rebelles ainsi qu’à l’intervention militaire américaine directe dans la guerre.

  • Nouveau
  • 02/09/2013 09:08
  • Par

La phrase d'ouverture : "Un seul mort d'ordre : prudence. "

Hélas, certes la morte domine tout ...

L'Iran est prêt à aider à trouver une solution "pacifique" au conflit en Syrie, a affirmé le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif en rejetant de nouveau toute intervention militaire étrangère dans ce pays.
M. Zarif, dont le pays est un allié du régime syrien, a fait part de cette position iranienne lors d'une conversation téléphonique dimanche soir avec le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-Moon, a indiqué lundi la radio-télévision iranienne (Irib) sur son site internet.

http://www.lorientlejour.com/article/831022/liran-pret-a-aider-a-trouver-une-solution-pacifique-en-syrie-.html

bonjour, je n'avais pas lu votre commentaire avant d'écrire le mien. Oui, je pense que nous pouvons souligner le changment d'attitude, en matière diplomatique de l'Iran et le saluer. 

Etonnant d'après Pierre Puchot, si l'Iran a un language plus diplomatique, c'est qu'elle a peur et donc vous y voyez là comme une potentielle division entre Syrie et Iran ... posture/tournure qui travaille dans le sens atlantiste pour le moins. Et bien moi, je ne vois pas cela comme ça! 

je vois la démonstration que l'Iran a su se démarquer de l'image d'Amadinejab et de ses provocations verbales (Israel et les USA n'en demandait pas tant), que ce nouveau président a pour but de rassurer sur sa position de coopération avec les nations qui ne lui veulent pas de mal, et à se poser comme une nation respectable, pillier du monde oriental. L'Iran n'a jamais donné signe de désaffection de ses amitiés et reste ferme quand à sa position d'alliée du régime syrien si celui-ci était attaqué. Je trouve la position du président iranien actuelle, intelligente, n'en déplaise à ses détracteurs internationaux et les journalistes à leurs bottes ... Tenteraient-ils de destabiliser les progrès iraniens ...? M'ouias! Après tout nous savons bien que de toute façon ce n'est pas la démocratie qui intéresse les détracteurs de l'Iran ou de la Syrie, c'est le pétrole et le fait qu'ils approvisionnent aussi la Russie et la Chine.

Et puis dites vous aussi que à l'encontre de ce qu'ont fait Kadhafi et Saddam Hussein, la Syrie et l'Iran n'ont jamais tourné casaque contre leurs voisins arabes et pour les USA ...

Certainement, une réflexion que devrait méditer le Qatar et l'Arabie Saoudite ...    

SUR LE SITE DE L'HUMA:

Non à une intervention militaire 
de la France en Syrie

Une intervention militaire des états-Unis et de leurs alliés, dont la France, ferait courir le risque d’une nouvelle escalade de la violence, d’un embrasement régional favorisant un recours sans limites aux armes de destruction massive, notamment chimiques. Ajouter la guerre à la guerre serait la pire des solutions. Nous exigeons que la France ne participe pas à une intervention militaire en Syrie.

Signez la pétition

  • Nouveau
  • 01/10/2013 12:29
  • Par

Lorsquel'Histoire se répéte , elle bégaie"       Karl Marx !

 

Si nos prisons se remplissent pour des raisons que l'on ne peut plus occulter et qui engage directement notre systéme de société , nos hopitaux également ! stop aux pesticides , à la mal bouffe , à la surcomsommation ,.au stress au travail ......... non le Cancer n'est pas une fatalité mais une réponse à tous ces vecteurs dépouvus d'éthiques et de valeurs humaines pour le Dieu L'Argent , et oui à la Vie une autre Vie , un autre paradigme qui n'attend que la Prise de conscience de la fausseté du Monde dans lequel nous vivons et la condamnation des criminels de l'Humanité  oui à une véritable éducation ......... oui à l'émancipation des peuples , au libre arbitre, 

La Révolution des consciences ! s'affranchir de nos peurs ...... La Liberté !

...

Luther King 50 ans déja ! I have a dream !

 Zargos

Deux poids deux mesures : Je ne vois pas pourquoi  l'Iran ne se dote pas d'armes nuclaières , Le Pakistan à l'est les a  Israel à l'ouest de même !On défend l'indéfendable à savoir l'équilibre des forces , c'est tout à fait stupide ! Les puissances nucléaires , c'est comme le conseil de sécurité des nations unis ne sont qu'un outil au service des anciens coloniaux pour imposer au reste du monde leur suprématie !Le monde occidental et la Russie c'est blanc bonnet et bonnet blanc , il n'y a pas un pour relever l'autre!La France comme les autres soutiennent Israel , parce qu'il joue le gendarme du moyen orient pour eux !Avant c'était le Shah d'Iran il voulait aussi se doter de l'arme nucléaire c'était son ambition , les nouveaux se servent de sa caisse à outils! D'ailleurs c'est de l'hypocrisie ! les occidentaux et leur acolyte la Russie se comportent comme si ils sont les seuls à détenir ce qui est juste et ce qui ne l'est pas ! Arrêtez d'emmerder le monde , qui ne demande que de vivre en paix , c'est tout de même pas ces pauvres gens qui fabriquent les armes ! Qui a fourni les armes chimiques à la Syrie et à Saddam Hussein , Les Anglais se sont servis eux mêmes en Irak pour pouvoir coloniser L'irak à cette époque, ca pû le souffre comme disait Hugo Chavez ! On nous berne comme ils l'ont toujours fait !

 

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale