Accusé d'inconduite sexuelle, l'ancien PM écossais quitte le SNP

Par
L'ancien Premier ministre écossais Alex Salmond a annoncé mercredi qu'il quittait le Parti national écossais (Scottish National Party, SNP), qu'il a dirigé pendant près de vingt ans, après des accusations d'inconduite sexuelle.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

LONDRES (Reuters) - L'ancien Premier ministre écossais Alex Salmond a annoncé mercredi qu'il quittait le Parti national écossais (Scottish National Party, SNP), qu'il a dirigé pendant près de vingt ans, après des accusations d'inconduite sexuelle.

La semaine dernière, le SNP a annoncé que deux plaintes pour inconduite sexuelle avaient été déposées en janvier, des accusations que rejette Salmond.

Alex Salmond, qui a dirigé le gouvernement décentralisé écossais entre 2007 et 2014, a remis sa démission pour empêcher les attaques de l'opposition et les divisions au sein du parti s'il était suspendu.

"Je ne me suis pas engagé en politique pour faciliter les attaques contre le SNP et, avec la rentrée parlementaire la semaine prochaine, j'ai remis ma démission pour retirer cette ligne d'attaque de l'opposition", dit-il dans un communiqué.

Figure de proue des indépendantistes écossais, il avait contribué à la tenue d'un référendum sur l'indépendance de l'Ecosse en septembre 2014, que les Écossais avaient rejeté à 55%.

La Première ministre écossaise, Nicola Sturgeon, qui a aussi succédé à Salmond à la tête du SNP, a été mise sous pression par l'opposition qui réclame que l'adhésion de Salmond au SNP soit suspendue le temps de l'enquête.

Sturgeon a dit ressentir "une grande tristesse à propos de toute la situation" mais comprendre la décision de Salmond.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale