En Allemagne, l’extrême droite surfe sur les événements de Chemnitz

Par

Après le meurtre d’un Allemand dans cette ville de Saxe, attribué par la police à deux suspects d’origine syrienne et irakienne, et alors que la confusion politique règne, le parti d'extrême droite Alternative für Deutschland (AfD) espère profiter de la situation.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Berlin (Allemagne), de notre correspondant. - Une police débordée, des manifestants chassant les étrangers se trouvant sur leur passage, faisant le salut hitlérien et défilant avec des slogans tels que « Nous sommes le changement », « Étrangers, hors de notre ville » ou « Allemand, social, national »… Bienvenue à Chemnitz, dans la région de Saxe, particulièrement rétive à la politique migratoire de Merkel, où le parti xénophobe Alternative pour l’Allemagne (AfD) a obtenu 27 % des voix aux élections législatives de 2017.