Des centaines d’espèces japonaises «transplantées» en Amérique par le tsunami de 2011

Par

Les vagues géantes du tsunami de 2011 ont entraîné des centaines d’espèces du Japon vers les côtes de Hawaï, des États-Unis et du Canada, révèle une étude scientifique.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le tsunami japonais de 2011, qui a provoqué la catastrophe de Fukushima, a déplacé des centaines d’espèces vivantes vers les États-Unis et le Canada, rapporte la revue Science. Les vagues géantes du tsunami ont entraîné avec elles des fragments de quais, de bateaux ou de bouées, sur lesquels étaient accrochés des crustacés, des mollusques, des poissons, tels des naufragés sur des radeaux de fortune. Ils ont voyagé sur des milliers de kilomètres pour aboutir sur les côtes de Hawaï ou de l’Amérique du nord, parfois des années après.