Chine: bulle financière et faillites en cascade

Par

Tandis que l'Europe espère un soutien financier de la Chine, Wenzhou, 7 millions d'habitants et symbole du miracle économique, connaît une crise financière sans précédent. En cause: la pratique des prêts souterrains... De notre correspondant en Chine.
Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

De notre correspondant en Chine

Le 20 septembre, Hu Fulin s'envolait précipitamment pour les Etats-Unis, et laissait trois mille ouvriers impayés sur le carreau. Avec une production de vingt millions de paires de lunettes chaque année, l'usine de cet entrepreneur jouissait d'une belle notoriété. Ses nouvelles montures étaient d'ailleurs attendues au Mondial de l'optique, il y a un mois à Villepinte.

C'était sans compter l'ardoise de 313 millions de dollars de dettes que Hu Fulin cachait derrière lui, dont la moitié en «prêts souterrains». Il y a quelques jours, coup de théâtre, le patron fugitif est réapparu à Wenzhou. Il accepte désormais de «coopérer» avec les autorités locales. Huang He, président d'une importante tannerie de Wenzhou, ou Yan Qin, propriétaire de la chaîne de cafés Portman, sont, eux, toujours en cavale.

En tout, quatre-vingt-dix gros entrepreneurs de cette ville côtière ont quitté la Chine depuis le mois de juin, une trentaine pour le seul mois de septembre. Trois autres se sont suicidés. A Wenzhou, les plus puissants quittent le pays. Les autres baissent le rideau et font profil bas. Et ils sont très nombreux.

Zhou Dewen est le président de l'Association de développement des petites et moyennes entreprises de Wenzhou. D'après ses comptes, 90.000 PME ont ou vont faire faillite ces prochaines semaines. «30% de PME de Wenzhou ont arrêté ou diminué fortement leur production faute d'argent et la situation continue d'empirer», révèle-t-il à Mediapart. Cette ville portuaire de 7 millions d'habitants, capitale mondiale incontestée de la chaussure et du briquet jetable, compte 450.000 petites entreprises privées et beaucoup de nouveaux riches. Un gratte-ciel de 350 mètres de haut est actuellement en chantier: le Lucheng Plaza dépassera de trente mètres la tour Eiffel.

Wenzhou est le modèle du miracle économique chinois, ville pionnière dans le développement de l'économie de marché, allant même au-delà des réformes engagées par Deng Xiaoping à partir de 1979. Ce sont les petits entrepreneurs de Wenzhou qui ont financé eux-mêmes la construction de l'aéroport et la gare du train rapide.

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous