«Au Chili, c’en est fini de la Constitution maudite de la dictature»

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dimanche 25 octobre, les Chiliens ont approuvé le principe d’une nouvelle Constitution. Celle-ci remplacera celle de 1980, rédigée sous la dictature de Pinochet. Pensée pour survivre au régime militaire, instauré par un coup d’État en 1973, la Constitution de 1980 gravait dans le marbre des « enclaves autoritaires » et une économie politique néolibérale, qui allaient effectivement perdurer après le transfert du pouvoir aux civils en 1988.