Exilés : « L’État n’est plus humain »

Par
Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Tous les commentaires

Jamais, ils ne rendront des comptes.

Jamais !

Pour cela, il faut un acte massif pour des mouvements ou partis qui en font un projet, parmi d'autres !

Ils sont protégés par des dizaines d'années de diffusion de racisme et de libéralisme à doses massives !

Vous avez des exemples, nombreux, parmi les bourreaux des temps passés qui ont rendus des comptes ?

Néanmoins on peut se demander, si l'on veut sortir d'un point de vue simpliste et manichéen, pourquoi les réfugiés demandent l'asile dans nos pays honnis? Et pas en Russie, en Biélorussie ou en Hongrie pour faire court. Parce que justement ils privilégieront les démocraties qui leur laisse la meilleure chance, la Lybie ou l'Egypte étant certainement ceux qu'il faut éviter à tout prix, sauf pour les traverser le plus vite possible.

Des principes et des chartes sur les droits de l'homme et le devoir d'asile ont été signés, c'est vrai, mais on voit des pays, comme la Turquie et la Russie ou la Bielorussie s'en servir pour instrumentaliser et pousser les migrants vers les démocraties, et s'en servir comme armes par destination pour déstabiliser les pays.

Ignorer cela c'est refuser de faire une analyse des faits, très borgne et inefficace, les choses étant ce qu'elles sont. Il est évident dés lors que les pays menacés changent leur stratégie et vont changer leurs lois et mesures, pour s'adapter à la nouvelle donne, si elles ne veulent pas crever. Pas besoin de lire 'l'art de la guerre", mais de savoir jouer aux échecs. Ce que Poutine sait très bien faire. 

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

Pour cela, il faudrait que des ONG se rapprochent du procureur près de la CPI

Pour le cas décrit dans l'article il semble que les responsables soient les autorités bielorusses qui vont chercher des personnes au moyen Orient pour s'en servir de chair à canon contre l'Europe. 

 "les autorités bielorusses  vont chercher des personnes au moyen Orient pour s'en servir de chair à canon contre l'Europe". 

Mais cessez de raconter n'importe quoi, le plus élémentaire respect pour les 27 victimes noyées dans la Manche devrait vous amener à vous taire, et quant au terme de "chair à canon contre l'Europe", je vous laisse à vos sinistres fantasmes Zemmouriens.

Ce n'est pas parce que le dictateur biélorusse est un pourri qu'il faudrait se boucher le nez devant la pourriture de nos "propres" monarques.

Etre en empathie avec les migrants, et compatir au sort des pauvres gens qui meurent, ne doivent pas empêcher de penser, sinon, c'est tomber dans un piège. Ca ne sert à rien de rester sidéré, ou de prendre une posture avantageuse, en imposant aux autres le devoir de respect, le silence, l'absence de critiques. Seule possibilité pourtant de prendre de la distance, non pas lié au mépris, mais au devoir d'analyse. 

Car c'est le piège tendu par ceux qui n'en ont rien à faire de la vie d'un homme, et qui utilisent cet argument auprès de gens perclus d'humanitaire, de façon cynique, comme un crash test qu'il nous imposent, en augmentant les conditions du test, jusqu'à ce qu'il ne tienne plus. Arrive ce moment où les conditions qui ont travaillé à l'établissement d'un traité, construit sur une intelligence commune, ne sont plus respectées.

Les frontières ne se sont jamais ouvertes de façon magique, devant les migrants. Encore moins maintenant, pour les causes que chacun connait, liées aux terrorisme, à l'assimilation difficile pour certains. Ignorer ou faire semblant de l'ignorer met tout de suite un politicien sur un siège éjectable, et le pays en déséquilibre par rapport aux autres. . Le traitement d'une telle affaire ne peut se faire que de façon collective. 

  • Nouveau
  • 30/11/2021 20:05
  • Par

Les images furtives de Biélorussie ressemblent étrangement à ces images des environs de Calais, prises le dimanche matin 24 octobre, tandis que les fourgons bleu sombre de la gendarmerie nationale patrouillaient paresseusement aux alentours ↓.

Calais24oct © Gabas Gascogne

Peut-être l'un des vêtements qu'on y voit, éparpillés-écrabouillés quelques jours plus tôt par les bulldozers de la Forteresse Europe, appartenait-il à un jeune futur noyé ?

Une chose est sûre, les dictateurs Loukachenko et Macron (ordre alphabétique) ont au moins un point en commun : leur appétence à instrumentaliser la misère humaine, "à tout prix" comme dit un président radicalisé.

Il reste à savoir ce qu'il advient des voyageuses et voyageurs1 qui réussissent à "passer", en la Pologne de Mateusz Morawiecki comme en le pays de Boris Johnson.

(1) Djelem Djelem en romani

Djelem Djelem - Barcelona Gipsy Klezmer Orchestra © BGKO

Tziganes - Liberté Korkoro

Angleterre : après Calais | ARTE Reportage © ARTE

Ce qui n'empêche pas ces braves gens du BTP de voter très politiquement corrects parce que "y'en a trop". Il faut dire que nos braves identitaires ne se bousculent pas pour remplir ces emplois pénibles, comme lors des vendanges, ils préfèrent rester bien au chaud chez papa-maman…

Merci à médiapart pour les reportages et merci aux invités pour la clarté de leur propos.

#vousvousrendezcompte

C'est quand même bien commode la sous-traitance des sales besognes !

Multiplier les acteurs dans cette vaste "opération de nettoyage" procède de cette volonté de créer de la confusion dans les rôles de chacun, et de rendre illisible les liens qui unissent les exécutants aux donneurs d'ordres.

Sous-traiter c'est se donner la garantie d'une immunité en cas de problème. C'est se dédouaner de ses responsabilités le moment opportun. Avec la sous-traitance, étrangement il n'y a que des innocents et des indignés parmi ceux qui étaient en charge des décisions. Et comme on peut s'y attendre, la faute est toujours à chercher du côté du lampiste, vous savez ce précaire à qui vous faites une fleur en lui donnant du travail, et qui pour vous remercier n'a rien trouver de mieux que de vous faire de la merde en mission commandée... Quelle ingratitude, salaud de pauvre va !

Et c'est vrai aussi qu'il y avait urgence à sous-traiter. Car là où certains s'étouffent quand ils en entendent parler, il faut dire que la police à Macron en est pas à ses premières forfaitures et qu'elle compte déjà à son palmarès quelques yeux crevés et autres tabassages gratuits, et que cette histoire de lacération de tentes et de confiscation de biens à ceux qui n'ont déjà pas grand chose va largement finir d'entacher une réputation déjà bien entamée. 

Bien vu, bravo. Enfin quelqu'un à qui la tête ne sert pas qu'à lui écarter les oreilles !cool

Quelque dramatique soit leur situation, le mot "exilés" qui signifie "expulsés" est inapproprié et laisse malheureusement entendre une tentative de transformation/manipulation de l'histoire dans un but idéologique, ce qui n'est jamais une bonne chose. 

Frères et soeurs, ça vous va ?

Soeur.e.s serait parfait.

Et frèr.e.s très bien aussi.

applaudir

Merci à Mediapart pour ses articles, interviews et reportages dénonçant cette honteuse deshumanisation d’êtres humains qui dans leur immense majorité fuient d’affreux conflits – dont l’occident est en partie responsable (la Pologne a bien participé à la guerre d’Irak par exemple) – et qui ne demandent qu’à vivre dans la dignité, travailler et contribuer au développement de nos sociétés.

Honte aux Darmanin, LR et autres nuisibles du même type qui ne vivent que de mensonges et de la haine des êtres les plus vulnérables de nos sociétés. Ce sont ces petits politiciens sans scrupules et morale qui menacent nos démocraties et nos libertés, pas les réfugiés.  

  • Nouveau
  • 30/11/2021 23:03
  • Par

Maltraitance des réfugié.e.s - À PARIS AUSSI... | 70 jeunes, malgré le froid se retrouvent dans ce campement de fortune du 19e. Les départements de Paris, du 93 et du 94 contestent leur minorité et ne les mettent pas à l’abri malgré leur obligation. Anne Hidalgo, Stéphane Troussel, Olivier Capitanio, agissez !

Les nazis avaient inventé la chambre à gaz.

Nous, nous avons inventé la chambre à eau salée.

  • Nouveau
  • 01/12/2021 00:31
  • Par

Il faut se souvenir de ce qu'on a vendu aux Européens dans les années d'après Maastricht ! Un espace de liberté, un marché prospère, un territoire des Droits de l'Homme et blablibla... 

Nous voici avec des frontières qui renoue avec les images du "rideau de fer", barbelés miradors, militaires, contrôles,  boat people made in UE ! 

Quelle réussite ! Quelle belle victoire de la civilisation ! Avec des pouvoirs indignes qui abreuvent nos sillons de sang jeune bien plus pur que celui des corrompus. 

  • Nouveau
  • 01/12/2021 00:43
  • Par

Merci aux invitées. Dommage que l'émission ait surtout porté sur des reportages et que la parole ne leur ait été pas longtemps accordée.

  • Nouveau
  • 01/12/2021 10:11
  • Par

En tout cas merci à Mediapart pour parler encore de ce qui se passe là bas.

Je commençais à me demander si tout ne s'était pas réglé sans que personne ne le sache, car des milliers de personnes peuvent être en danger de mort aux frontières de l'UE sans que plus aucun média n'en parle. C'est proprement hallucinant.

Je faisais une recherche hier: j'ai trouvé 2 articles récents dans la PQR, sinon, ben rien!!

  • Nouveau
  • 01/12/2021 10:54
  • Par

Bien ! mais allez voir dans tous ces pays ceux qui s'enrichissent et en font un vrai business allez voir en Côte d'Ivoire à) Bouaké et ailleurs ceux qui se nourrissent de ce trafics et des mensonges , allez voir comment les libyens traitent les noirs esclaves et violent les femmes et j'en passe ! Ne voyez pas ces gens comme des anges , on les prévient là-bas des risques et de ce qui peut se passer la mort qui peut les attendre ! Un vrai trafic .

Ceux qui sont à la frontière de la Pologne ont été amenés et alimentant les mafias et les trafiquants , les familles se ruinent pour ses traiquants posez vous la question du rôle de la France en Afrique de l'ouest et ses ex colonies comme ce qui est fait en Irak Syrie et la responsabilité de l'Arabie Saoudite Qatar et autres et le rôle de tous les trafiquants.

En Côte d'Ivoire beaucoup de trafiquants venant d'autres pays sont de vrais trafiquants et sans états d'âme beaucoup qui se disent ivoiriens ici n 'en sont pas venant du Mali, du Burkina ou d'ailleurs en Afrique "Le petit PARIS" zone de trafic de papiers et la France depuis 2002 y a une lourde responsabilité comme la casse avec mensonges d'état de la Libye (SARKOZY,BHL,les socialos et tous les autres )

Un vrai business des migrants, car 95% des migrants sont dans les pays autres d'Afrique !

"L'état n'est plus humain". L'a-t-il jamais été ? Poser la question c'est y répondre. L'état "inhumain" l'est quand il ne protège plus ou pas les populations quelle qu'elles soient mais laisse la mort, la maladie, la maltraitance, le rejet, la haine frapper une partie, migrante ou pas. L'état est un monstre froid qui a toujours à sa disposition deux principes argumentaires : "Vous ne savez pas ce que nous savons donc, vous parlez sans savoir" (= disqualification) et la raison d'état, pseudo-argument qui justifie toutes les bassesses, les trahisons, les complicités et pire encore (Cf expérimentations nucléaires dans le Pacifique, Chlordécone .etc etc etc)

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous