Moncef Marzouki: «Le chef, c’est le peuple»

Le 14 janvier, la Tunisie fêtera le premier anniversaire de sa révolution pacifique, qui a réveillé l'espoir démocratique dans le monde arabe. Président de la République issu de cette révolution, Moncef Marzouki explique le caractère inédit du processus révolutionnaire tunisien.

Vidéo réservée aux abonné·es

Enquêtes exclusives, reportages, documentaires, entretiens…

Je m’abonne pour 1€

Résiliable en ligne à tout moment

Se connecter

Mediapart a rencontré Moncef Marzouki, mardi 27 décembre 2011, au palais présidentiel de Carthage. Le tout nouveau président de la République tunisienne – il l'était depuis deux semaines seulement, son élection datant du 12 décembre 2011 – nous a reçus sans formalité, avec simplicité et cordialité. Après l'enregistrement de ses vœux d'espoir à l'adresse du peuple français, diffusés par Mediapart le soir du 31 décembre 2011 (les voir ou les revoir ici), il nous a accordé une petite heure d'entretien. Entrecoupé de vidéos des passages les plus significatifs, cet article en offre la retranscription intégrale.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié