Fragilisée par le Brexit, Theresa May redit qu'elle ne renoncera pas

Par

Une nouvelle fois confrontée aux appels à la démission de ceux qui contestent son approche du Brexit, la Première ministre britannique, Theresa May, a redit mercredi qu'elle resterait en poste et qu'elle irait au bout des deux missions qui lui sont selon elle imparties: réussir la sortie de l'Union européenne et mener des réformes d'envergure.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

WUHAN, Chine (Reuters) - Une nouvelle fois confrontée aux appels à la démission de ceux qui contestent son approche du Brexit, la Première ministre britannique, Theresa May, a redit mercredi qu'elle resterait en poste et qu'elle irait au bout des deux missions qui lui sont selon elle imparties: réussir la sortie de l'Union européenne et mener des réformes d'envergure.