Macron en visite d’Etat pour vanter le «modèle» tunisien

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le 4 juin 2009, Barack Obama prononçait depuis l’Égypte, à l’adresse des musulmans, un discours entré dans l’Histoire. Objectif : apaiser les relations des États-Unis avec les pays et la population musulmane à travers le monde, acter « un nouveau départ » (« a new beginning ») depuis l’enceinte de l’université du Caire. Neuf ans plus tard, Emmanuel Macron lui aurait bien emboîté le pas depuis la Tunisie, où il effectue, à partir de ce mercredi 31 janvier et pour un peu plus de 24 heures, sa première visite d’État au Maghreb, avant de se rendre à Dakar pour parrainer, avec le Sénégal, la réunion du Partenariat mondial pour l’éducation (PME).