La Finlande prête à lâcher sa neutralité militaire

Depuis l’invasion de l’Ukraine, les citoyens finlandais sont décidés à rejoindre l’Otan, alors que le fragile équilibre qui prévalait depuis la Seconde Guerre mondiale avec l’encombrant voisin russe semble brisé. 

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Helsinki (Finlande).– La frontière est invisible, derrière les bourrasques de neige et le mur sombre de la forêt, à quelques centaines de mètres de la Via Karelia, cette route qui longe les marges orientales de la Finlande. Des fermes apparaissent de loin en loin, dissimulées par de hautes congères, mais impossible encore sous la glace de deviner les lacs qui dessinent d’étranges arabesques sur les cartes.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal