Climat : les « quatre piliers » de l’accord de Paris

Par

Un accord sur le climat en décembre est-il possible ? La réponse dépend en partie de la nouvelle session de négociation qui démarre ce lundi à Bonn. Paris pousse une stratégie en « quatre piliers », mais les difficultés se réveillent.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À force de forums, de relations publiques et de marketing institutionnel sur le climat ces dernières semaines, on en oublierait presque qu’un texte d’accord est en préparation pour le sommet de Paris de décembre prochain. Une session de négociations s’ouvre lundi 1er juin à Bonn, siège du secrétariat de la Convention cadre des Nations unies sur le changement climatique (CCNUCC). C’est la première réunion regroupant tous les délégués des États depuis qu’un brouillon de texte est sorti en février à Genève.

Cet embryon d’accord prend la forme d’un document tortueux de 90 pages (en anglais, près du double en français), inutilisable en l’état car énumérant plusieurs options rédactionnelles à chaque paragraphe.