Monde arabe: des révolutions qui se suivent et ne se ressemblent pas

Par Nadia Leïla Aïssaoui et Ziad Majed

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’Algérie et le Soudan connaissent depuis des semaines des soulèvements populaires d’envergure, moins de dix ans après la succession des révolutions en Tunisie, en Égypte, en Libye, au Yémen, à Bahreïn et en Syrie. Ces premières révoltes comme celles d’aujourd’hui partagent, malgré des différences, les mêmes aspirations à la liberté et à la justice sociale face à des régimes despotiques, corrompus et arrogants, monopolisant le pouvoir depuis de longues décennies.