Skilling, ex-DG d'Enron, libéré de prison et placé en réinsertion

Par
Jeffrey Skilling, l'ancien directeur général d'Enron condamné à 24 ans de prison à la suite de la faillite spectaculaire du courtier en énergie en 2001, a été libéré et transféré dans un centre de réinsertion, montrent des documents de l'administration pénitentiaire américaine.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

AUSTIN, Texas (Reuters) - Jeffrey Skilling, l'ancien directeur général d'Enron condamné à 24 ans de prison à la suite de la faillite spectaculaire du courtier en énergie en 2001, a été libéré et transféré dans un centre de réinsertion, montrent des documents de l'administration pénitentiaire américaine.

Il n'a pas été possible de joindre ses avocats dans l'immédiat.

Jeffrey Skilling, qui purgeait sa peine dans l'Alabama, apparaît désormais comme résident d'un centre de réinsertion à Houston dans les registres de l'administration pénitentiaire américaine.

Il a été jugé coupable en mai 2006 de fraude financière, de délit d'initiés et de mensonges comptables pour avoir dissimulé la situation réelle d'Enron alors que le courtier en énergie était en train de s'effondrer.

Sa peine de prison a été ramenée en 2013 à 14 ans à la suite d'un accord avec le parquet pour mettre fin aux recours engagés depuis des années.

Dans le cadre de cet accord, plus de 40 millions de dollars (34,2 millions d'euros) ont été prélevés sur sa fortune, gelée depuis sa condamnation en 2006, pour être distribués aux victimes de la faillite d'Enron.

Le fondateur d'Enron, Kenneth Lay, a lui aussi été condamné à la suite de la faillite de l'entreprise. Il est mort six semaines après la fin du procès, ce qui a amené la justice fédérale américaine à annuler sa condamnation.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale