Aux Etats-Unis, une présidentielle aux allures de guerre civile

Donald Trump a mis les États-Unis à feu et à sang. Quatre ans après son élection, l’économie de la première puissance mondiale subit les effets de la pandémie de Covid-19, mais lui, qui a servi les intérêts des plus riches, dépeint un pays florissant, alors que des millions de personnes n’ont plus d’emplois. Il joue aussi sur la question raciale, méprisant les manifestants de Black Lives Matters à la suite du meurtre de George Floyd. Il affronte un vieux de la vieille du Parti démocrate, Joe Biden, qui a eu raison de Bernie Sanders. Une gauche centriste qui n’a pas tiré les leçons de la défaite de Hillary Clinton.
Au delà de ces deux hommes, la couverture de Mediapart s’intéressera aux territoires et de ce qu’ils disent de l’Amérique divisée d’aujourd’hui, qu’ils s’agissent de villes, de comtés et de régions.

Malgré les feux de forêt, les trumpistes de Californie ne vacillent pas

Par Patricia Neves
Des puits de pétrole dans la Kern River Oil Field. © PN Des puits de pétrole dans la Kern River Oil Field. © PN

Il y a quatre ans, Bakersfield, dans le comté californien de Kern, avait voté majoritairement pour le candidat républicain. Depuis plusieurs semaines, la ville est confrontée à la pollution et aux immenses incendies qui se déclenchent à proximité. Mais ce qui intéresse les partisans de Trump, c’est l’emploi, la religion et les armes. 

Aux Etats-Unis, Trump instrumentalise le vaccin anti-Covid

Par
Une affiche anti-Trump © Jeff Gates/Flickr Une affiche anti-Trump © Jeff Gates/Flickr

Le président américain pense avoir trouvé l’arme fatale contre son rival démocrate Joe Biden : un vaccin anti-SARS-CoV-2 avant le 3 novembre, jour de l’élection. Quitte à vouloir accélérer les procédures et faire pression sur l’administration.

Mort de «RBG»: à Washington, le deuil se mêle à la détermination

Par Alexis Buisson
Devant la Cour suprême à Washington, le 19 septembre. © John Lamparski /  NurPhoto via AFP Devant la Cour suprême à Washington, le 19 septembre. © John Lamparski / NurPhoto via AFP

Le trottoir devant la Cour suprême est devenu le point de rassemblement de toute la gauche américaine, venue pleurer la juge Ruth Bader Ginsburg, décédée vendredi, mais aussi se mobiliser à un mois et demi de l’élection présidentielle.

Sylvie Laurent: «Aux Etats-Unis, le “pauvre petit blanc” n’existe pas»

Par
vignette-site

L’historienne, qui sort un nouveau livre, était l’invitée de notre émission entièrement consacrée à l’élection américaine. Également au sommaire : un retour sur l’été à l’extrême droite de Donald Trump, un passage à Portland, et le témoignage exceptionnel du basketteur Jaylen Hoard.

Portland la libérale est devenue le symbole de la division des Etats-Unis

Par Alexis Buisson
Portland le 25 juillet 2020. © Chris Christian/Flickr Portland le 25 juillet 2020. © Chris Christian/Flickr

Un président pyromane, des groupes radicaux qui cherchent le grabuge, des militants Black Lives Matter déterminés… Comment Portland, ville libérale de l’Ouest américain, s’est transformée en champ de bataille entre droite et gauche en pleine campagne présidentielle.

Aux Etats-Unis, les questions de justice et de police sont au cœur de la campagne

Par Gwenola Ricordeau
A Anchorage, le 7 septembre 2020. © The Alaska Landmine/Flickr A Anchorage, le 7 septembre 2020. © The Alaska Landmine/Flickr

Trump prétend incarner le « parti de l’ordre », tout en se targuant d’une réforme qui contribue à la diminution du nombre de prisonniers. Biden, quant à lui, doit surmonter de nombreux obstacles pour obtenir les faveurs des manifestants de Black Lives Matter.

Etats-Unis: sous le Covid, le risque d’un chaos post-électoral

Par
Un partisan de Trump en Alaska. © Photo courtesy Paxson Woelber, The Alaska Landmine/Flickr Un partisan de Trump en Alaska. © Photo courtesy Paxson Woelber, The Alaska Landmine/Flickr

La pandémie a bouleversé la campagne électorale américaine. Mais elle a surtout fait apparaître, sous le masque du pouvoir grotesque de Trump, les troupes violentes de l’Alt-right et les milices suprémacistes qui font peser une menace sur le scrutin.

Les évangéliques aux Etats-Unis: «In Trump We Trust»

Par
9782830917246

À la racine du discours de « guerre civile » du président américain, on trouve les chrétiens blancs de confession évangélique, au premier rang desquels son vice-président et son chef de la diplomatie. Certains prophétisent une « seconde guerre civile » et ont une règle : tout est bon dans le chaos.

A Waukesha, dans le cœur républicain du Wisconsin, les démocrates cultivent l’espoir

Par Alexis Buisson
Un meeting de Trump en 2016 à Waukesha, dans le Wisconsin. © Spencer Platt/Getty Images North America/AFP Un meeting de Trump en 2016 à Waukesha, dans le Wisconsin. © Spencer Platt/Getty Images North America/AFP

Républicain depuis des décennies, le comté étatsunien de Waukesha, situé dans la banlieue de Milwaukee, pourrait décider de l’issue de l’élection dans l’État stratégique du Wisconsin. Sur place, les démocrates n’ont plus peur de se montrer.

En pleine campagne, Trump est embourbé dans une polémique sur les vétérans

Par

Plusieurs médias affirment que le président américain a annulé en 2018 une cérémonie en hommage aux soldats tués durant la Première Guerre Mondiale en qualifiant ceux-ci de « perdants » et de « gogos ».

Le basket américain se mobilise contre les violences policières racistes

Par
nba-bubble

Après deux soirées marquées par le boycottage des matches, la saison de la NBA, la ligue professionnelle de basket-ball, reprend. Mais les joueurs entendent bien utiliser leurs voix pour réclamer plus de justice sociale.

Les «bébés Trump» sont en ordre de bataille

Par Alexis Buisson
Nicholas Sandmann s'adresse à la Convention républicaine dans une vidéo. © Capture d'écran/YouTube Nicholas Sandmann s'adresse à la Convention républicaine dans une vidéo. © Capture d'écran/YouTube

Qu’il soit réélu ou pas en novembre à la présidentielle, Donald Trump a déjà donné naissance à une nouvelle génération d’élus et de militants qui marchent dans ses pas.

Au royaume imaginaire (et merveilleux) de Donald Trump

Par
Donald Trump au premier jour de la Convention lundi 24 août. © Brendan Smialowski/AFP Donald Trump au premier jour de la Convention lundi 24 août. © Brendan Smialowski/AFP

Il est arrivé au président américain d’inventer un pays – la « Nambie » en septembre 2017 –, mais il est aussi fort pour inventer son propre pays. C’est ce à quoi on assiste depuis lundi à la convention républicaine.

Avec Trump, le parti républicain a succombé au culte de la personnalité

Par Alexis Buisson
À Charlotte, en Caroline du Nord, l’éléphant est dans la pièce pour la convention républicaine. © Travis Dove/Pool/AFP À Charlotte, en Caroline du Nord, l’éléphant est dans la pièce pour la convention républicaine. © Travis Dove/Pool/AFP

Quatre ans après son élection, Donald Trump a fait main basse sur le parti républicain, qui tient sa convention nationale jusqu’à jeudi. Les voix modérées sont parties ou se sont largement tues.

Dans la guerre économique sino-américaine, TikTok pris en étau

Par

L’affrontement entre l’administration Trump et le groupe chinois ByteDance auquel appartient le réseau social TikTok prend un tour judiciaire. 

Un Noir américain grièvement blessé par la police, une ville du Midwest s’enflamme

Par
Une manifestante à Minneapolis le 24 août 2020. © Kerem Yucel/AFP Une manifestante à Minneapolis le 24 août 2020. © Kerem Yucel/AFP

Un Afro-Américain de 29 ans, Jacob Blake, a été grièvement blessé dimanche à Kenosha, devant ses enfants, par des policiers qui lui ont tiré dans le dos à plusieurs reprises – au moins sept fois. Pour la deuxième nuit consécutive, des émeutes ont éclaté.

Dans les quartiers noirs de Milwaukee, Kamala Harris divise

Par Alexis Buisson
Kamala Harris dans un meeting en 2019 à Las Vegas. © Gage Skidmore/Flickr Kamala Harris dans un meeting en 2019 à Las Vegas. © Gage Skidmore/Flickr

Colistière de Joe Biden, la sénatrice noire Kamala Harris pourrait devenir la première vice-présidente des États-Unis. La communauté afro-américaine de Milwaukee, où une convention démocrate réduite doit s’ouvrir lundi 17 août, est partagée entre enthousiasme et méfiance.

Aux Etats-Unis, la «cancel culture» met Trump et Obama d’accord

Par Alexis Buisson
Une œuvre de Banksy à Boston. © Chris Devers/Flickr Une œuvre de Banksy à Boston. © Chris Devers/Flickr

Depuis la mort de George Floyd, la cancel culture s’affiche sur les réseaux sociaux. Expression démocratique ou nouvelle forme d’intimidation en ligne : ce mouvement de boycott est critiqué à gauche comme à droite aux États-Unis, mais pas pour les mêmes raisons.

La rue contre les «Feds»: ce qui se joue derrière la «bataille» de Portland

Par Gwenola Ricordeau

Depuis quelques semaines, des milliers de manifestants se rassemblent quotidiennement dans cette grande ville de la côte ouest des États-Unis pour protester contre la présence de la police fédérale, envoyée par le président Donald Trump afin de « rétablir l’ordre ».

Face à la colère, Donald Trump en pompier pyromane

Par
Des manifestants à l'extérieur du tribunal fédéral de Portland mercredi 22 juillet. © Nathan Howard/Getty Images North America/Getty Images/AFP Des manifestants à l'extérieur du tribunal fédéral de Portland mercredi 22 juillet. © Nathan Howard/Getty Images North America/Getty Images/AFP

En perte de vitesse face à son rival démocrate Joe Biden à la présidentielle de novembre, le président américain tente de criminaliser le mouvement de protestation qui a surgi après le meurtre de l’Afro-Américain George Floyd il y a près de deux mois.

Washington durcit encore plus le jeu avec Pékin

Par
L'affiche de recherches du FBI à l'encontre de deux hackers chinois. © Capture d'écran/ministère de la justice américain L'affiche de recherches du FBI à l'encontre de deux hackers chinois. © Capture d'écran/ministère de la justice américain

Les États-Unis ont annoncé la fermeture du consulat général chinois à Houston, Texas. La veille, deux hackers chinois avaient été accusés par la justice américaine d’avoir tenté récemment de s’introduire dans les systèmes informatiques d’entreprises développant des vaccins contre le Covid-19.

Brad Parscale, le sorcier numérique de Trump

Par
Brad Parscale, évincé de la campagne de Donald Trump. © Bryan Woolston / Getty Images via AFP Brad Parscale, évincé de la campagne de Donald Trump. © Bryan Woolston / Getty Images via AFP

Donald Trump, en chute dans les sondages depuis le printemps 2020 après sa gestion catastrophique de la pandémie, s’est séparé de son directeur de campagne Brad Parscale quatre mois avant l’élection de novembre. Au centre du système Trump, il a été celui qui a tout misé sur le numérique et la puissance de Facebook dans la campagne présidentielle de 2016.

En pleine pandémie, Trump sort les Etats-Unis de l’OMS

Par
Le siège de l'OMS à Genève le 3 juillet 2020. © Fabrice Coffrini/AFP Le siège de l'OMS à Genève le 3 juillet 2020. © Fabrice Coffrini/AFP

Alors que la propagation du virus bat son plein aux États-Unis, le président américain accuse l’Organisation mondiale de la santé de ne pas avoir été à la hauteur et de favoriser la Chine.

Le mouvement «Defund The Police» veut démanteler la police aux Etats-Unis

Par Alexis Buisson
Autour de la mairie de New York, le 30 juin 2020. © Brazil Photo Press/AFP Autour de la mairie de New York, le 30 juin 2020. © Brazil Photo Press/AFP

Depuis la mort de George Floyd, les appels à couper les budgets de la police, voire à supprimer les forces de l’ordre, ont trouvé un écho dans les mairies américaines.

John Bolton dépeint, sans le vouloir, les derniers feux de l’Amérique

Par
capture-d-e-cran-2020-06-28-a-17-50-16

Le livre de John Bolton publié à grand bruit le 23 juin, The Room Where It Happened, est une bombe à exploser dans les coins. L’auteur voulait dézinguer Trump au nom de l’Amérique : il discrédite l’Amérique sous prétexte de Trump.

Donald Trump éprouve les signes d’une possible débâcle

Par
Donald Trump, président des États-Unis. © AFP Donald Trump, président des États-Unis. © AFP

Donald Trump a perdu la main depuis l’assassinat de George Floyd, le 25 mai dernier. Il risque maintenant de perdre la partie tant tout semble se liguer contre lui. Ses revers et sa gestion chaotique pourraient ouvrir les yeux des fanatiques.

A Washington, des Noirs proches et loin du pouvoir à la fois

Par Alexis Buisson
Une manifestation à Washington le 13 juin 2020. © Samuel Corum /Getty Images/AFP Une manifestation à Washington le 13 juin 2020. © Samuel Corum /Getty Images/AFP

Un président raciste, une large communauté noire et une police secrète… Sous ses airs de belle endormie, la capitale des Etats-Unis est en colère.

George Floyd: la colère atteint les vestiaires du football américain

Par Julien Chaillou
Un manifestant portant un masque avec une photo de Colin Kaepernick à Washington le 6 juin 2020. © Roberto Schmidt/AFP Un manifestant portant un masque avec une photo de Colin Kaepernick à Washington le 6 juin 2020. © Roberto Schmidt/AFP

Face à la pression et les polémiques, les dirigeants de la ligue professionnelle (NFL) opèrent une volte-face. Le joueur Colin Kaepernick, paria depuis 2016 pour avoir protesté en mettant un genou à terre, pourrait être réhabilité.

Tous les articles