Dossier: élections au Royaume Désuni

David Cameron et le parti conservateur l'emportent largement dans une élection marquée par la poussée des indépendantistes écossais qui laminent le Labour.

Victoire surprise des conservateurs de David Cameron au Royaume-Uni

Les conservateurs emportent les élections législatives au Royaume-Uni, grâce à la déroute des travaillistes, défaits par le vote nationaliste écossais. David Cameron conserve donc son mandat pour cinq années supplémentaires. 

La vague indépendantiste venue d'Ecosse bouscule les élections britanniques

Par Sébastien Martin
Nicola Sturgeon, la leader du SNP lors d'un meeting de campagne le 4 mai 2015. © Russell Cheyne/Reuters Nicola Sturgeon, la leader du SNP lors d'un meeting de campagne le 4 mai 2015. © Russell Cheyne/Reuters

En Écosse, le Scottish National Party est en passe de remporter une victoire historique, balayant les travaillistes, qui sont d’habitude en terrain conquis. Huit mois après le référendum perdu sur l’indépendance, l’union entre Angleterre et Écosse est au bord de la rupture.

Richard Seymour: «David Cameron incarne un libéralisme post-thatchérien»

Par

L'économie est l'un des principaux enjeux des élections législatives du 7 mai en Grande-Bretagne, notamment la question des coupes budgétaires. Pour Richard Seymour, économiste de gauche, l'objectif des conservateurs est de transformer l'État providence autour de la question : est-ce que vous méritez ce que vous obtenez? 

Ed Miliband, l’indécis qui veut être premier ministre

Par Sébastien Martin
Ed Miliband © Reuters Ed Miliband © Reuters

Le leader du parti travailliste a une sérieuse chance de devenir le premier ministre du Royaume-Uni après les élections législatives du jeudi 7 mai. Mais s’il y parvient, ce sera de justesse et avec ambiguïté : est-il l'artisan d'un virage à gauche ou continuateur du blairisme ?

Elections britanniques: les équations à haut risque du « Brexit »

Par

David Cameron a promis, s'il est réélu, la tenue d'ici 2017 d'un référendum sur l'appartenance à l'UE. Mais son projet, censé contrer la poussée de l'Ukip, est fragile. Ed Miliband, lui, exclut toute consultation à court terme. La commission de Bruxelles tente de réagir.

La politique d'austérité britannique a mis les plus fragiles à genoux

Par

La « bedroom tax » et le durcissement du « Work capability assessment » sont les deux mesures les plus critiquées du mandat de David Cameron, car elles ont frappé de plein fouet les personnes vulnérables, et particulièrement les handicapés. Reportage à Londres, à une semaine des élections.

Royaume-Uni: le grand malaise identitaire des Anglais

La campagne pour les élections législatives britanniques du 7 mai vient de démarrer et le premier débat télévisé se tient ce 2 avril. Mais outre l'affrontement David Cameron/Ed Miliband, le vote reflétera les interrogations grandissantes des Anglais sur leur place exacte dans le Royaume-Uni. Un livre, Les Anglais, dans le doute !, vient de paraître qui explore ce malaise existentiel. Extraits.

Grande-Bretagne : les contrats “zéro heure” rendent le travail toujours plus flexible

Par et

Malgré l'économie stagnante, David Cameron se vante d'avoir contenu le taux de chômage en Grande-Bretagne. Mais cela s'est fait grâce au recours massif à des contrats de travail précaires : 3 % de la population active serait embauchée sous contrat ne stipulant aucune durée de travail.

Elections britanniques: les Verts creusent leur sillon anti-austérité

Par

Le parti vert britannique, qui revendique plus de 55 000 adhérents, espère confirmer, lors des élections législatives du 7 mai, son succès surprise des européennes en 2014. Austérité, services publics, immigration, jeunes : sur tous ces thèmes, il veut faire le plein chez les électeurs de gauche déçus par les positions trop centristes du Labour d'Ed Miliband.

UKIP, la marche triomphale des anti-européens britanniques

Par Sébastien Martin
Nigel Farage, leader de UKIP depuis 1999. © (Reuters) Nigel Farage, leader de UKIP depuis 1999. © (Reuters)

Comme le FN en France, le parti extrémiste UKIP arrive en tête au Royaume-Uni. La formation de Nigel Farage se construit désormais en un vrai parti politique. Objectif : bousculer les élections législatives de 2015.

Après le «non» en Ecosse, le Royaume-Uni s'oriente vers un Etat fédéral

Par Sébastien Martin

La victoire du « non » à l’indépendance en Écosse est le début d’un long processus. Alex Salmond, premier ministre, démissionne mais l’Écosse devrait obtenir plus de pouvoirs. Les autres régions – y compris l’Angleterre – veulent la même chose. Un rééquilibrage entre quatre nations est lancé. Si le Royaume reste uni, il s’engage dans une voie fédérale.

Comment fonctionnerait une Ecosse indépendante?

Par Sébastien Martin

Le 18 septembre, les Écossais vont répondre à la question : « L’Écosse devrait-elle être un pays indépendant ? » Après une soudaine percée du « oui », les sondages donnent les deux camps au coude à coude. Une sécession serait un acte historique. Explications en huit points.

Ecosse: le vote pour l’indépendance porte toutes les protestations sociales

Par Sébastien Martin

Jeudi, les Écossais répondent par référendum à la question : « L’Écosse doit-elle être un pays indépendant ? » Les sondages donnent les deux camps au coude à coude. Reportage à Glasgow, en suivant une ligne de train qui va des quartiers les plus pauvres à l’East End, farouches partisans du «oui», aux plus bourgeois à l’ouest. Entre les deux, seize minutes de trajet, et vingt ans d’espérance de vie.

Les émeutes en Grande-Bretagne n'auraient dû surprendre personne

Par
Une manifestation samedi 13 août. Le manifestant porte un panneau disant “la jeunesse demande un avenir”. © Thomas Cantaloube Une manifestation samedi 13 août. Le manifestant porte un panneau disant “la jeunesse demande un avenir”. © Thomas Cantaloube

Du déclenchement des incendies et des pillages à Tottenham au contexte sociopolitique britannique dans lequel l'explosion s'est produite, retour sur une semaine de violence qui a déstabilisé l'Angleterre.

Europe: pourquoi Londres se dirige vers la sortie

Par Sébastien Martin
David Cameron devra franchir le premier obstacle des élections législatives de 2015. © (Reuters) David Cameron devra franchir le premier obstacle des élections législatives de 2015. © (Reuters)

Aucun des partis britanniques de gouvernement ne veut sortir de l’Union européenne. Les grandes entreprises et la City non plus. Et pourtant, comme en témoigne la victoire des europhobes du UKIP aux élections européennes, une mécanique implacable est en marche. En grande partie, c’est la conséquence d’une politique de court terme non réfléchie de David Cameron.

En Grande-Bretagne, Cameron dans les pas de Thatcher

Par

Après trois ans de politique de rigueur sous David Cameron, l'économie britannique stagne toujours. Pourquoi continuer dans cette direction désormais contestée ? Afin de poursuivre l'héritage de Margaret Thatcher.

Référendum sur la sortie de l'UE : un camouflet pour Cameron

Par

Pour tenter de calmer les députés conservateurs qui réclamaient un engagement ferme du premier ministre britannique sur la tenue d'un référendum, ce dernier a annoncé un projet de loi. Mais loin d'avoir calmé les esprits, cette proposition a en fait renforcé les euro-sceptiques de son parti.

Les travaillistes britanniques mal à l'aise sur l'Europe

Par

David Cameron veut organiser, d'ici 2017, un référendum sur l'Union européenne. Qu'en dit l'opposition travailliste ? Pour elle aussi, le débat européen est explosif. Ed Miliband, le chef du Labour, est à la tête d'un parti divisé entre le legs blairiste et la montée de l'euroscepticisme dans toute l'île.

Europe: le Royaume-Uni fait un pas de plus vers la sortie

Par

Le premier ministre britannique David Cameron a menacé de mettre son veto sur le budget européen, discuté à partir de jeudi à Bruxelles. En cédant à la frange euro-sceptique de son parti, il risque de précipiter un référendum sur l'appartenance de son pays à l'Union européenne, une appartenance de plus en plus contestée par les parlementaires et l'opinion.