Dossier Dossier. Offensive sur Gaza

Le 8 juillet 2014, le gouvernement israélien lance une offensive militaire, baptisée Bordure de protection, contre le Hamas et la bande de Gaza. Ce dossier rassemble tous nos articles.

Documentaire. Les périls du messianisme juif

Documentaire visible durant un mois sur Mediapart © 
Dans Au nom du temple (qui a été diffusé le 31 mars sur France 2), Charles Enderlin, correspondant de la chaîne à Jérusalem, livre les résultats de son enquête sur la montée en puissance du messianisme juif. Un éclairage salutaire sur les forces qui ont aidé Netanyahou à remporter les dernières élections et à se maintenir au pouvoir. À voir en intégralité sur Mediapart.

En Israël, la peur l'a emporté

Moyen-Orient — Analyse

Dimanche 15 mars, place Rabin à Tel Aviv © Pierre Puchot
En se mobilisant massivement et en votant pour le parti de droite, le Likoud, les Israéliens ont envoyé un message clair de soutien à Benjamin Netanyahou et à sa politique de guerre permanente. « Tant que je serai premier ministre, il n’y aura pas d’État palestinien », avait déclaré le leader du Likoud la veille du scrutin.

Ofer Zalzberg: «Israël est confronté à une profonde crise d’identité»

Moyen-Orient — Reportage

Alors que le conflit avec les Palestiniens a été le grand absent de cette campagne électorale, la référence au sionisme s'est révélée omniprésente. D’où provient cette obsession identitaire, près de 70 ans après la fondation de l’État d’Israël ? Entretien avec l'analyste politique israélien Ofer Zalzberg.

Israël-Palestine: la duperie d’Oslo

Moyen-Orient — Document

Les élections israéliennes se tiennent mardi 17 mars. À cette occasion, notre confrère Pierre Puchot publie un livre La paix n’aura pas lieu, disent-ils. L'ouvrage détaille des espoirs de paix réduits en miettes et une «solution à deux États» que la colonisation et les guerres permanentes rendent impossible. Extraits.

Sur l'«Apartheid Road», avec Avi Mograbi, cinéaste israélien

Cinéma — Entretien

Le 14 mars s'est ouvert au Jeu de paume à Paris The Trouble With Avi, où l'ensemble des films d'Avi Mograbi sera projeté.

L'armée israélienne est colonisée par les religieux

Proche-Orient — Enquête

Année après année, l'armée israélienne s'est «théocratisée». Les rabbins se font désormais inspecteurs des casernes et négocient les missions et le statut des soldats avec les hauts gradés. Cette présence désormais massive de religieux ultra-orthodoxes pose le problème du rôle politique de l'armée et de son attitude si elle reçoit un jour l’ordre d’évacuer les 500 000 colons de Cisjordanie et de Jérusalem-Est.

Comment la Palestine a lancé une offensive diplomatique sans précédent

Proche-Orient — Analyse

Après vingt ans de négociations avec Israël qui ont conduit à une impasse évidente, et grâce aux différents pays occidentaux qui commencent à bouger, l’Organisation de libération de la Palestine a lancé, depuis septembre, une véritable offensive diplomatique pour faire reconnaître son État.

Les disparus de Gaza

Proche-Orient — Reportage

Quartier de Chajaya, Gaza, septembre 2014 © Pierre Puchot
Personne ne sait où ils sont. Peut-être sont-ils enfouis sous les gravats de Chajaya. Peut-être sont-ils en Israël, capturés pendant la dernière guerre, ou bien sont-ils morts en pleine mer... Après l'offensive israélienne, des dizaines de familles cherchent un proche dont elles ont perdu la trace. Reportage, de notre envoyé spécial à Gaza.

Chrétiens, engageons-nous pour la paix en Palestine

Billet de blog

Europe, la Palestine a besoin de toi

Billet de blog

Israël et le Hamas: ennemis ou partenaires?

Billet de blog

Lettre de Gaza, Salma Ahmed Elamassié

Billet de blog

Je n'ai plus d'espoir - Salma Ahmed Elamassie - Gaza

Billet de blog

Sous les bombes - Salma Ahmed Elamassie de Gaza

Billet de blog

Appel aux dons pour aider les palestiniens

Billet de blog

Gaza, oui, mais après?

Billet de blog

L'autre voie pour contrer Israël

Billet de blog

Tous les articles

Retour à Gaza, une plaie ouverte

Proche-Orient — Reportage

Trois semaines après l'arrêt des bombardements, Gaza est en ruines. 55 000 bâtiments détruits, des amas de décombres, une population hébétée : la reconstruction coûterait plus de 5 milliards de dollars. Elle paraît utopique malgré les efforts de l'ONU. Reportage de notre envoyé spécial.

Pour les Israéliens évacués de Gaza en 2005, «le peuple palestinien n'existe pas»

Proche-Orient — Reportage

Le triomphe de la droite nationaliste et l'ampleur des frappes israéliennes tirent en partie leur origine des circonstances de l'évacuation, en 2005, du Gush Katif, l'ensemble des colonies de Gaza. Après ce retrait, les colons ont massivement infiltré les partis de droite pour pousser leur projet du « Grand Israël », un État juif unique avec une minorité arabe. Rencontre dans le sud d’Israël avec une ancienne habitante du Gush Katif.

Likoud-Hamas: la guerre des monstres

International — Parti pris

Depuis quinze ans, la droite israélienne et les radicaux islamistes se nourrissent l'un de l'autre. Cette quatrième guerre de Gaza en huit ans n'est que la somme des calculs politiques des deux camps pour se renforcer ou se maintenir. Au détriment des populations et de toute perspective d'un accord de paix. Israël conforte ainsi un peu plus sa suprématie.

Hamas-Netanyahou : pour le pire et pour le pire

International — Chronique

Juifs contre Arabes… On martèle que la France de 2014 a « importé le conflit du Proche-Orient ». Ce n’est pas faux, mais c’est une vérité sans mémoire. Les passions d’aujourd’hui font oublier que les Israéliens et les Palestiniens ont aussi exporté chez nous leur espoir de paix des braves. C’était il n’y a pas si longtemps, le 13 septembre 1993, et ce rappel de l’histoire replace la bataille de Gaza dans son contexte originel. Celui d’une alliance entre deux complices de fait, le Hamas et l’extrême droite israélienne.

En Israël, l'extrême droite se déchaîne, en toute impunité

Proche-Orient — Entretien

En Israël, il ne se passe désormais plus trois jours sans qu’une manifestation contre la guerre à Gaza ne fasse l’objet d’une violente répression de la part des militants d’extrême droite. Jafar Farah dirige le centre Mossawa, dédié à l’étude des discriminations subies par la communauté arabe en Israël. « Une manifestation de haine à cette échelle, plus seulement de la part des colons de Cisjordanie, je n’ai jamais vu cela, c’est un phénomène nouveau », dit-il.

Au camp de réfugiés d'Aïda en Cisjordanie, on ne croit plus à la solution à deux Etats

Proche-Orient — Reportage

Coupés de leurs seuls oliviers par le mur de « séparation » israélien, dominés par la colonie de Gilo, les habitants d'Aïda reçoivent régulièrement la visite de l’armée israélienne, qui n’a qu’à ouvrir une lourde porte en fer à l’entrée du camp pour y mener ses opérations. 

« Nous n'avons rien essayé d’autre que la force », dénonce une ONG de soldats israéliens

Proche-Orient — Entretien

Fondateur de l’ONG israélienne Breaking the silence, Yehuda Shaul explique pourquoi les racines de l’offensive actuelle contre Gaza, dont sont d’abord victimes les civils palestiniens, sont à chercher dans la théorie du « minimum risque ». 

Israéliens, ils refusent de porter les armes

Portfolio

Pendant toute leur scolarité, les Israéliens reçoivent dans leurs classes des militaires qui leur expliquent le rôle et l’importance de l’armée. Aujourd’hui, environ la moitié des Israéliens est enrôlée à l'âge de 18 ans (3 ans de service pour les hommes, 2 ans pour les femmes), à l'exception des Arabes israéliens (18 % de la population) et de la plupart des Juifs Haredim qui se consacrent à l'étude religieuse. On peut être exempté pour problèmes physiques ou mentaux. Les refuzniks sont objecteurs de conscience, pacifistes ou refusent de combattre dans les territoires occupés. S’ils déclarent refuser la politique d’occupation sur les territoires palestiniens lors de leur incorporation, ils sont envoyés en prison militaire pour désobéissance. En 2014, cinquante jeunes ont pris cette décision et devraient être incarcérés en octobre prochain.→ Lire aussi l'entretien : « Pourquoi j’ai refusé d’aller combattre à Gaza »