Notre dossier: la crise climatique

Les manifestations de la crise climatique dans le monde sont de plus en plus concrètes. Les rapports spéciaux du GIEC s’enchaînent et tirent tous la sonnette d’alarme. Face à cela, les traditionnelles ONG ont vu l’arrivée, depuis début 2018, de nouveaux acteurs pour qui la lutte doit être plus radicale : des grèves de l'école lancées par Greta Thunberg aux actions coups de poing d'Extinction Rebellion.

Faire grève pour le climat? Tous les syndicats n’osent pas franchir le pas

Par et

Deux syndicats interprofessionnels, la CGT et Solidaires, ont déposé des préavis de grève à l’occasion de la mobilisation pour le climat, ce vendredi. Une telle décision marque un tournant dans l’imbrication entre lutte sociale et climatique.

Mouvement climat: les nouveaux acteurs rebattent les cartes

Des militants d'Extinction Rebellion lors du blocage du pont de Sully à Paris le 28 juin. © Reuters Des militants d'Extinction Rebellion lors du blocage du pont de Sully à Paris le 28 juin. © Reuters

Grève mondiale des jeunes pour le climat vendredi, marche nationale samedi à Paris : la mobilisation prend de l’ampleur partout dans le monde depuis un an. En France, les ONG traditionnelles sont rejointes par des collectifs plus remuants, comme Extinction Rebellion ou Youth For Climate, qui tirent le mouvement dans son ensemble vers plus de radicalité.

Pour protéger le climat et ranimer la démocratie, le pari du tirage au sort

Par
debat-53-illustr2

Que faut-il attendre de la convention citoyenne pour le climat qui débute le 4 octobre ? Mediapart a organisé un débat vidéo avec Cyril Dion, réalisateur, Priscillia Ludosky, engagée dans le mouvement des gilets jaunes, Léna Lazare, membre de Youth for Climate Paris, et Maxime Chédin, chercheur en philosophie.

Greta Thunberg à New York: «Nos yeux sont braqués sur les leaders du monde»

Par
Greta Thunberg lors d'une grève du climat devant le siège de l'ONU, le 30 août 2019. © Reuters Greta Thunberg lors d'une grève du climat devant le siège de l'ONU, le 30 août 2019. © Reuters

La jeune Suédoise, figure du mouvement des jeunes pour le climat, est actuellement aux États-Unis, en vue du sommet sur le climat des Nations unies prévu le 23 septembre. À New York, elle a rencontré l’essayiste et journaliste Naomi Klein, à l’initiative du site d’informations The Intercept. Récit.

Aux Etats-Unis, les activistes de Sunrise se battent pour un «New Deal vert»

Par
Action de Sunrise au Congrès, en novembre 2018. © Sunrise Action de Sunrise au Congrès, en novembre 2018. © Sunrise

Extrêmement organisés, les militants américains du mouvement de jeunesse Sunrise, proches de lélue new-yorkaise Alexandria Ocasio-Cortez, ont réussi à imposer en un an lidée dun « New Deal vert ». Avec des grévistes adolescents comme Greta Thunberg, ils seront en première ligne le vendredi 20 septembre, nouvelle journée de grève mondiale pour le climat.

Les incendies en Amazonie tournent à la crise internationale

Par
Au Brésil, le 17 août 2019. © Reuters Au Brésil, le 17 août 2019. © Reuters

Alors que les incendies ne cessent de prendre de l’ampleur dans la forêt amazonienne, les appels à sauver le « poumon de la planète » se multiplient dans le monde. Climato-sceptique notoire, Jair Bolsonaro dénonce les « interférences » étrangères et accuse indirectement les organisations de défense de l’environnement d’être à l’origine de ce drame.

Surexploitation des terres et climat: le Giec souligne un cercle vicieux

Par
Des militants de Greenpeace devant le siège des Nations unies à Genève, jeudi matin. © Reuters Des militants de Greenpeace devant le siège des Nations unies à Genève, jeudi matin. © Reuters

Les scientifiques ont rendu le jeudi 8 août un rapport sur l’usage des terres et la crise climatique. L’agriculture et l’élevage dégradent les sols et comptent pour un tiers des émissions de gaz à effet de serre. Ces émissions augmentent la température moyenne qui à son tour dégrade les sols. Il est urgent d’agir, toujours selon le Giec, notamment sur nos habitudes alimentaires.

Ceta, Mercosur: l’environnement passera toujours après le commerce

Par et
Le premier ministre canadien Justin Trudeau à Paris en 2015, à l'occasion de la COP21. © Reuters Le premier ministre canadien Justin Trudeau à Paris en 2015, à l'occasion de la COP21. © Reuters

Les députés examinent mercredi l’accord UE-Canada. La majorité LREM soutient l’accord. Mais les arguments avancés – le respect de l’Accord de Paris et l’existence d’un vrai-faux « veto climatique » – masquent mal la réalité : le commerce international sans frein passera toujours avant les politiques climatiques et environnementales.

A Toulouse, des chercheurs sortent du labo pour le climat

Par

Des chercheurs d’Occitanie, en sciences dures comme en sciences sociales, se sont regroupés au sein de l’Atelier d’écologie politique. Leur but : réfléchir sur les implications, physiques comme philosophiques, de leur métier sur le dérèglement climatique, et trouver « une nouvelle manière de s’impliquer ».

Le record absolu de chaleur en France battu, et ça ne devrait pas s’arrêter

Par
Devant la tour Eiffel à Paris, le 25 juin. © Reuters Devant la tour Eiffel à Paris, le 25 juin. © Reuters

Le record absolu de température en France a été battu vendredi, avec 45,9 °C relevés à Gallargues-le-Montueux (Gard). Selon l’Organisation météorologique mondiale, la vague de chaleur qui touche actuellement l’Europe « correspond parfaitement » aux phénomènes extrêmes liés à l’impact des émissions des gaz à effet de serre. L’agence prévoit une année 2019 parmi les plus chaudes jamais enregistrées.

La jeunesse mondiale à nouveau mobilisée pour le climat

Par
À Paris, vendredi 24 mai. © CG À Paris, vendredi 24 mai. © CG

1 600 rassemblements étaient organisés vendredi dans plus de 110 pays pour maintenir la pression sur les gouvernements. À Paris, près de 15 000 jeunes et moins jeunes ont défilé. 

Aux Etats-Unis, Jamie, 17 ans, et Alexandria, 14 ans, font grève pour le climat

Par
Devant l'ONU, le 10 mai 2019. © Twitter @AlexandriaV Devant l'ONU, le 10 mai 2019. © Twitter @AlexandriaV

De nombreux jeunes Américains participeront ce vendredi 24 mai à la deuxième grande grève mondiale pour le climat. Politisés à toute vitesse sous Trump, ils exigent des solutions radicales, et inclusives, contre la catastrophe climatique. Rencontre avec deux activistes en première ligne, Jamie Margolin, 17 ans, et Alexandria Villesañor, 14 ans.

Quelle politique face à l’effondrement du vivant?

 © Mediapart © Mediapart

Une crise majeure de la biodiversité est en cours. Pour en mesurer l’ampleur, parler de ses manifestations et de l’action politique qu’elle requiert, de nombreux invités sont intervenus dans notre émission MediapartLive. En fin d’émission, la pertinence stratégique de la notion d’effondrement est débattue. 

Biodiversité: Macron contre Macron

Par
Les représentants de l'IPBES reçus à l'Elysée le 6 mai 2019 © Reuters Les représentants de l'IPBES reçus à l'Elysée le 6 mai 2019 © Reuters

Après le rapport historique de l’IPBES qui montre que le vivant n’a jamais été aussi menacé sur la Terre, le chef de l’État a annoncé une série de mesures, certaines déjà prises, pour y répondre. Mais son bilan après deux ans de mandat laisse sceptique.

MediapartLive hors les murs, avec les jeunes en grève pour le climat

© Mediapart

Vendredi à partir de 15 h 30, retrouvez nos journalistes et plusieurs invité·e·s en direct de la marche des jeunes « en grève scolaire », pour protester contre l’inaction face au dérèglement climatique.

«XR», une mobilisation mondiale contre «l’extinction»

Par

Le mouvement environnementaliste radical « Extinction Rebellion » se lance aux États-Unis. Il s’est fait remarquer pour ses actions spectaculaires en faveur du climat au Royaume-Uni cet automne. Ses militants s’organisent aussi en France.

Le coût faramineux des événements climatiques extrêmes

Par
13 novembre. Voitures détruites à Paradise (Californie). © Reuters 13 novembre. Voitures détruites à Paradise (Californie). © Reuters

L'ONG Christian Aid a évalué le coût de dix événements climatiques extrêmes de 2018. Sécheresses, inondations, incendies, ouragans et autres typhons ont coûté entre un et dix-sept milliards de dollars chacun. 

Urgence climatique: la COP24 trouve un accord a minima en Pologne

Par
Michal Kurtyka, président polonais de la COP24. © Reuters Michal Kurtyka, président polonais de la COP24. © Reuters

Les États réunis en Pologne pendant deux semaines sont parvenus à s’entendre sur des règles de fonctionnement de l’accord de Paris signé en 2015. Mais rien n’a montré que les pays avaient saisi l’urgence d’agir soulignée par le rapport du GIEC remis en octobre. Celui-ci avait laissé 12 ans aux pays pour se mobiliser. L’année prochaine au Chili, il ne leur en restera plus que 11.

La menace climatosceptique pèse aussi sur l’Europe

Par Annika Joeres et Susanne Götze
Arnaud de Rigné, Benoît Rittaud, Nils Axel Mörner et Stuart Agnew. © Rebecca Marshall Arnaud de Rigné, Benoît Rittaud, Nils Axel Mörner et Stuart Agnew. © Rebecca Marshall

Trump et Bolsonaro ne sont pas les seuls à vouloir démanteler la protection de l’environnement : en Europe, des lobbies et des populistes de droite disposant d’excellents réseaux s’efforcent de sauver l’énergie fossile au XXIe siècle. Et ce petit monde a le vent en poupe.

Marches pour le climat: ONG, youtubeurs et citoyens cherchent la bonne méthode

Par
À Paris, lors de la marche pour le climat du 13 octobre 2018. © CG À Paris, lors de la marche pour le climat du 13 octobre 2018. © CG

Le regain d’intérêt pour la question du climat depuis la démission de Nicolas Hulot aboutit à une troisième série de marches pour le climat partout en France samedi. Associations, stars du web et mouvements citoyens discutent et agissent. Mais la question des « gilets jaunes » a aussi rattrapé le mouvement.

Climat: faut-il vraiment parler d’«effondrement»?

Par

Dans la lutte contre le dérèglement climatique, la notion d’« effondrement » a gagné en popularité.

Comment mobiliser pour le climat?

 © Mediapart © Mediapart

Où placer le curseur entre action individuelle et collective ? Quel niveau de radicalité faut-il assumer ? Nos invités en débattent.

Les droites dures, le choix du pire pour le climat

Par
19 avril 2018. Le candidat Bolsonaro en visite à l'école militaire de Brasilia. © Ueslei Marcelino / Reuters 19 avril 2018. Le candidat Bolsonaro en visite à l'école militaire de Brasilia. © Ueslei Marcelino / Reuters

Le Brésil s’est ajouté ce mois-ci à la longue liste des régimes autoritaires et climato-sceptiques présents sur la planète. Un paradoxe alors que le sursaut nécessaire pour échapper au dérèglement climatique est plus urgent que jamais. Explications.

Climat: le GIEC peut-il gagner contre l’inertie?

Par
Conférence de presse du GIEC après l'adoption du rapport spécial, lundi 8 octobre. © GIEC Conférence de presse du GIEC après l'adoption du rapport spécial, lundi 8 octobre. © GIEC

Le « rapport spécial 1,5° » du GIEC a été adopté lundi matin par 195 pays. Ce rapport explique qu’il reste une chance minime de maintenir le réchauffement sous les 1,5° si des décisions d’ampleur sont prises dans les toutes prochaines années. Mais l’alignement des planètes politiques rend un tel sursaut hautement improbable. 

Pour l’écologie, la majorité politique introuvable

Par
Action contre l’installation gazière de Groningue (Pays-Bas), mardi 28 août 2018. (@Ende_Gelaende) Action contre l’installation gazière de Groningue (Pays-Bas), mardi 28 août 2018. (@Ende_Gelaende)

Le drame de l’inaction gouvernementale face aux dérèglements du climat ne peut pas se résumer à l’effet des lobbies. Aucun parti écologiste n’a gagné d’élections nationales importantes. Il est pourtant urgent de mettre en marche nos sociétés vers la justice climatique.

Face à l’urgence climatique, les militants d’Alternatiba veulent construire des alternatives par le bas

Par
Arrivée du Tour Alternatiba à Langouët le 5 juillet 2018. © DM/Mediapart Arrivée du Tour Alternatiba à Langouët le 5 juillet 2018. © DM/Mediapart

Depuis deux mois, le Tour Alternatiba sillonne le pays à vélo. Dans une France où les partis traditionnels peinent à recruter, ce mouvement écologiste aux méthodes inspirées d’Act Up déclenche partout des vocations, notamment chez les jeunes. Accusé par certains de ne pas être assez politisé, il est pourtant le premier à avoir fait éclore une réelle mobilisation citoyenne pour le climat.

Tous les articles