Notre dossier: le choc des européennes

Forte hausse du vote FN et effondrement de la gauche en France, confirmation de l'avance des conservateurs européens, surprise de Syriza en Grèce et de Podemos en Espagne, toutes les conséquences des élections du 25 mai décryptées.

Droites et extrêmes droites l'emportent dans 20 pays sur 28

Par

L'Europe continue de pencher très à droite. L'aggravation de la crise économique et sociale (26 millions de chômeurs dans l'Union) n'a pas profité aux sociaux-démocrates. Seuls quelques pays méditerranéens ont placé des partis de gauche en tête.

Les indignés de Podemos créent la surprise en Espagne

Le parti populaire au pouvoir et le parti socialiste ont enregistré une cuisante défaite aux européennes. Le collectif Podemos, issu du mouvement des indignés, crée la surprise.

En Grèce, l'exception Syriza

Par

C'est une victoire historique pour la gauche radicale grecque, qui arrive en tête du scrutin européen et arrache au PASOK la première région du pays. Si Alexis Tsipras n'a pas réussi à fédérer au niveau européen, il peut se satisfaire d'avoir réussi en Grèce où il se prépare déjà pour les prochaines élections.

Il est minuit moins cinq

Par

On peut relativiser la portée du scrutin européen. Mais la désintégration des gauches – une défaite historique –, l'effondrement de la droite – perdue dans les scandales – rendent possible le pire. Arrivé largement en tête, le FN peut désormais espérer conquérir l’Élysée si rien ne vient bouleverser les dynamiques à l’œuvre.

Europe: la bataille entre le parlement et le conseil s'ouvre pour remplacer Barroso

Par
Jean-Claude Juncker et Angela Merkel à Bruxelles en octobre 2012. © Reuters. Jean-Claude Juncker et Angela Merkel à Bruxelles en octobre 2012. © Reuters.

Le conservateur Jean-Claude Juncker a-t-il des chances de devenir président de la prochaine commission ? Quelles alliances se profilent au sein du nouveau parlement ? Les eurodéputés vont-ils plier une nouvelle fois face au conseil ? Éléments de réponse, alors qu'un dîner informel des chefs d'État et de gouvernement se tient mardi soir à Bruxelles.

La liste des 74 eurodéputés français élus

Le Front national envoie 24 des 74 eurodéputés qui siégeront à Strasbourg jusqu'en 2019.

Le démocrate italien Matteo Renzi remporte son pari

Par

Matteo Renzi était passé en force pour prendre les rênes du pays, promettant changement de cap et accélération des réformes. Hollande devrait prendre leçon des résultats des européennes en Italie : la volonté de modifier les règles européennes a été payante.

Stupeur sur la Cinquième République

Par

Depuis 1981, les défaites de la droite faisaient les victoires du PS, et inversement. C'est fini depuis dimanche soir. Et si les élections européennes sanctionnaient aussi la Cinquième République?
 

UKIP, la marche triomphale des anti-européens britanniques

Par Sébastien Martin
Nigel Farage, leader de UKIP depuis 1999. © (Reuters) Nigel Farage, leader de UKIP depuis 1999. © (Reuters)

Comme le FN en France, le parti extrémiste UKIP arrive en tête au Royaume-Uni. La formation de Nigel Farage se construit désormais en un vrai parti politique. Objectif : bousculer les élections législatives de 2015.

L'Europe est toujours un paradis fiscal

Par

La question a été escamotée durant la campagne: comment dompter les entreprises et multinationales qui évitent de payer des impôts ? Le Luxembourg, les Pays-Bas, l'Irlande, la Grande-Bretagne, la Belgique font tout pour attirer les rois de l'évasion fiscale. Les taux d'imposition peuvent y descendre jusqu'à 2 % !

Plus belge la vie d'exilé fiscal

Par Pascale Pascariello

Pour les exilés fiscaux installés à Bruxelles, «la France est le dernier pays communiste avec la Corée du Nord», nous dit Jacques Berrebi. En partenariat avec ArteRadio.

Parlement européen: plongée dans le lobbying au quotidien

Par

Mediapart a pu consulter des documents qui concernaient l'adoption de la directive sur le tabac. Il s’agit d’échanges entre une eurodéputée UMP, ses assistants, et une société de lobbying qui compte Philip Morris parmi ses clients. La porosité est totale… et assumée.

FN: la victoire d'une stratégie locale

Par

Le Front national s’est hissé à la première place, avec 24,85 % des voix, loin devant ses adversaires de l'UMP et du PS. Cette dynamique est le résultat d'une stratégie d'implantation locale et de conquête des classes populaires, mise en place par Marine Le Pen à son arrivée à la tête du parti, en 2011.

Quatre scores surprenants disent les ressorts du vote Front national

Le FN a fini en tête dimanche dans 71 départements. Mediapart s'est intéressé à quatre d'entre eux : la Seine-Saint-Denis, l'Aisne, le Morbihan et le Lot-et-Garonne, où le FN réalise un score soit élevé, soit inattendu.

MediaPorte : « C'est par où la Patagonie ? »

Par Didier Porte
Vidéo dans l'article Vidéo dans l'article

 Au lendemain des élections européennes, Didier Porte n'a qu'un mot à la bouche : « Le FN à 25 % : pas de panique ! » Enfin, presque...

Europe: radiographie d'une social-démocratie à la dérive

Par

Dans un ouvrage ambitieux, trois universitaires cartographient le « désarroi » de ces partis de gouvernement à travers l'Europe : chute de l'électorat, effritement du nombre d'adhérents, relation difficile avec la société civile.

Le reste de la gauche loin de la relève

Par

Les écologistes sous les 9 % perdent dix eurodéputés, le Front de gauche retrouve le score de sa première élection (6,5 %), Nouvelle Donne passe tout juste les 3 % lui permettant d’être remboursé… L’alternative n’est pas pour tout de suite.

Hollande entraîne la gauche par le fond

 © Reuters © Reuters

Après la débâcle des municipales, François Hollande enregistre un nouveau désaveu, et le PS le plus mauvais résultat de son histoire. À gauche, les appels à une « autre politique » ont déjà fusé. Le chef de l’État organise une réunion de crise lundi matin à l’Élysée.

Tous les articles