Dossier Dossier: la primaire du PS

Après le renoncement du président sortant François Hollande, c'est Benoît Hamon qui a emporté le 29 janvier la primaire des quinquas ex-rénovateur du PS et l'investiture pour une candidature bien mal engagée… Tous nos articles, reportages, analyses et enquêtes sur la primaire du PS.

Primaire du PS: Hamon élimine sèchement Valls

Benoît Hamon prend la parole à la "Mutu" à Paris dimanche soir © CG
Hamon emporte le second tour de la primaire avec plus de 58 % des voix et annonce que l'heure est au rassemblement du PS et de la gauche. Pour Manuel Valls, « une page se tourne ».

Benoît Hamon, vingt-cinq ans de patiente conquête

Gauche(s)

Benoît Hamon, en janvier dernier. © Nicolas Serve
Benoît Hamon récolte les fruits d’un long travail d’unification des réseaux de jeunesse du PS et de la construction d’un courant né du rocardisme et ancré à l’aile gauche du parti. Longtemps minoritaire en interne, Hamon l’emporte sur un Manuel Valls défenseur de la ligne « sociale-libérale ». Retour sur une ascension aussi imprévue que prévisible.

Valls: les raisons d’un échec

Gauche(s)

Manuel Valls à l'Assemblée nationale © Reuters
Porteur d’un projet en décalage avec l’électorat de la primaire et la bipolarisation droite-gauche, plombé par un bilan et une image dégradée dans l’opinion, trop peu organisé pour mobiliser suffisamment l’appareil socialiste, Valls a échoué à développer une stratégie « externe » au parti. 

La télé claque l’écran au nez de Benoît Hamon

Médias

La télévision hait le mouvement qui déplace les lignes. Elle chasse à coups de canne les trublions, surtout s’ils sont de gauche. Dimanche soir, on se serait cru avec les émigrés de Coblence pendant la Révolution française! À n’en pas croire ses oreilles…

Croquis. La grande lessive des primaires

France

Sarkozy humilié ; Juppé stoppé ; Duflot écartée ; Hollande barré ; Valls dégagé. Fillon mal engagé. Les primaires ont tourné à l’insurrection. La séquence qui s’achève avec la victoire de Benoît Hamon est un séisme dans l’histoire de la Cinquième République.

Direct. Mobilisation en hausse, Hamon autour de 59%

Gauche(s)

Suivez la soirée avec nos envoyés spéciaux dans les QG de Valls et Hamon, et les dessinateurs de Battrelacampagne.fr. Sur 78% des bureaux de vote (près de 1,9 million de suffrages), l'ancien premier ministre obtient 41,1% des voix.

A Epinay-sur-Seine, le Parti socialiste en héritage

Cette commune de 56 000 habitants de Seine-Saint-Denis a vu naître le parti socialiste moderne en 1971. Dans ce bastion historique de la gauche, mais acquis au centre depuis seize ans, on se refuse à voir la rose du PS faner.

Primaire du PS: un vote sous surveillance

Gauche(s)

Benoît Hamon est en position de force avant le second tour de dimanche. Mais sa victoire, ou celle de Manuel Valls, ne suffira pas à sauver un parti affaibli. Le vote, lui, sera scruté après la désorganisation totale du premier tour.

Tous les articles

Pour Benoît Hamon, c’est déjà presque lundi matin

France

En meeting à Montreuil jeudi et à Lille vendredi, le favori du second tour, dimanche, de la primaire du PS, pense déjà au prochain coup à jouer : réussir le rassemblement au sein du parti comme avec le reste de la gauche.

Manuel Valls, Caroline Fourest et les «islamo-gauchistes»

France

En difficulté après le premier tour de la primaire, Manuel Valls et ses lieutenants ont choisi de dépeindre Benoît Hamon en « communautariste », « ambigu » sur la laïcité. Une stratégie étrange, mais conforme à l'imaginaire vallsiste.

Hamon-Valls: l’éclatement final de la deuxième gauche

France

Le duel Hamon-Valls marque le brouillage, voire l’éclatement final des cultures traditionnellement distinguées dans la gauche française. Dans une primaire qui confirme le crépuscule européen du social-libéralisme, aucune des alternatives n’est en tout cas exempte de faiblesses ou de contradictions.

Hamon-Valls, deux «irréconciliables» au second tour

Gauche(s)

Manuel Valls et Benoît Hamon vont s’affronter dimanche 29 janvier au second tour de la primaire « citoyenne » du PS. La « clarification » au PS est proche, assurent leurs soutiens respectifs.

Et Arnaud Montebourg s'en est allé

Gauche(s)

L’ancien député PS a une nouvelle fois échoué à la troisième place du premier tour de la primaire de son parti, derrière Benoît Hamon et Manuel Valls. Une défaite qui sonne peut-être la fin de sa carrière politique.

Ce qu'il reste de sympathisants PS a voté sans enthousiasme

Gauche(s)

De Nantes à Marseille, en passant par Lyon, Valenciennes, Paris, Aubervilliers ou Cintegabelle, récit d'une journée de vote à la primaire, où ne se sont déplacés que ceux qui ne veulent pas tout à fait en finir avec le Parti socialiste.

Direct. Eliminé de la primaire, Montebourg soutient Hamon

Gauche(s)

Retrouvez notre compte-rendu du premier tour, avec nos envoyés spéciaux dans les QG des candidats et les dessinateurs de battrelacampagne.fr. Selon des résultats partiels, sur 942 874 votants, Hamon (36 %) et Valls (31 %) sont loin devant Montebourg (17,5 %).

MediaPorte: «Message à Manuel Valls: ici, c'est le PS»

France

Cette semaine, Didier Porte chronique le premier tour de la primaire du Parti socialiste et de ses satellites.