Analyses

  • Affaire Dray : le venin du soupçon

    Par
    En annonçant jeudi 17 décembre qu’il ne citerait pas devant le tribunal correctionnel Julien Dray, visé depuis un an par une enquête préliminaire (menée sous le seul contrôle du parquet, dépendant hiérarchiquement de la chancellerie), le procureur de Paris, Jean-Claude Marin, a involontairement relancé le débat sur la suppression du juge d'instruction. Sa décision de blanchir le député socialiste, mis en cause dans des mouvements financiers suspects, ne serait pas dénuée d'arrière-pensées politiques, soupçonnent les détracteurs du magistrat. Une critique inévitable dès lors que ce dossier “sensible” n'a pas été confiée à un juge indépendant.
  • Guerre de la banane: la fin d'un vrai-faux conflit Nord-Sud

    Par
    Le 15 décembre, l'Union européenne et les pays producteurs d'Amérique latine ont conclu à Genève un armistice mettant en principe un terme à la «guerre de la banane». La fin de ce conflit vieux de vingt ans autour de l'accès au marché européen, le premier au monde, lève aussi une des hypothèques pesant encore sur le cycle de négociations de Doha. Elle signale l'effacement progressif de relations économiques post-coloniales. Pas trop tôt. Analyse.
  • La France toujours floue sur sa politique afghane

    Par
    Le débat sur la situation en Afghanistan à l'Assemblée nationale, mercredi 16 décembre, n'a apporté aucun éclaircissement supplémentaire sur l'attitude de la France après la décision de Barack Obama d'envoyer 30.000 soldats en renfort. Nicolas Sarkozy demeure le seul maître du jeu et les députés ne font que ressasser des arguments désormais éculés, comme s'il n'y avait aucun enjeu.
  • Un million de chômeurs en fin de droits en 2010

    Par

    En 2010, un million de demandeurs d'emploi indemnisés par l'assurance-chômage vont perdre leur allocation. Dixit... Pôle emploi! Selon l'économiste Xavier Timbeau (OFCE), la crise pourrait fairebasculer entre 500.000 et 1 million de personnes sous le seuil depauvreté.

  • En faillite, la Grèce ne croit plus aux miracles

    Par
    En pleine tourmente financière, la Grèce est accusée de menacer toute la zone euro. Elle doit encaisser les réprimandes d'une Union européenne qui tarde à l'aider à sortir d'une faillite annoncée. Pour le tout nouveau premier ministre grec, déjà confronté à des émeutes début décembre, l'avenir paraît sombre. Mais comment le pays en est-il arrivé à cette nouvelle crise ?
  • Grand emprunt: les effets de manche ne font pas une politique

    Par et
    Nicolas Sarkozy a révélé lundi 14 décembre les choix concernant le grand emprunt qui viendra financer «les dépenses d'avenir» et «les priorités stratégiques»: 35 milliards d'euros pour cinq grands chantiers. Mais au-delà des chiffres et des projets, la confusion s'accroît quant à la politique économique conduite. Où va le budget de la France ?
  • Copenhague : les pays émergents prennent l'avantage mais pour quel accord ?

    Par
    Alors que la dernière semaine de négociations commence, l'avantage est aux pays en développement, et surtout aux grands pays émergents, dans la négociation d'un accord sur le climat. En première ligne la Chine, pivot entre les pays pauvres qu'elle défend et les pays industrialisés avec qui elle parle d'égal à égal. En revanche, les possibilités d'un accord, avec objectifs contraignants, s'éloignent de plus en plus.
  • Copenhague : c’est la lutte pour l’accord final

    Par
    jehfezmfnz
  • L'impossible double casquette d'Eric Woerth

    Par
    La majorité s'est offusquée, mercredi, à l'Assemblée, lorsque le député socialiste Christian Eckert a osé cette interrogation. «Monsieur le ministre des comptes publics, vous êtes censé combattre l'évasion et la fraude fiscale. Est-ce compatible avec votre fonction d'animateur du club des financeurs de l'UMP? N'y a-t-il pas là sinon conflit d'intérêts, pour le moins confusion des genres?» A l'heure où le même ministre du budget traite des cas des exilés fiscaux en Suisse, cette double casquette peut nourrir le soupçon. Analyse.
  • Lombard bientôt visé par une plainte au pénal

    Par

    Une première : Sud-PTT va déposer plainte au pénalcontre France Télécom, dont 34 salariés se sont suicidés depuis deux ans. Selon nos informations, le PDG Didier Lombard sera nommément visé. L'ancien numéro deux et le DRH du groupe pourraient également être poursuivis. L'avocat de Sud, qui s'est illustré dans les dossiers de l'amiante et AZF, fustige un «crime organisationnel». L'inspection du travail pointe des «infractions» au code du travail.