Reportages

  • Comment l’Hérault envoie les mineurs isolés en prison

    Témoignage affiché à Sète le 3 juin © CC Témoignage affiché à Sète le 3 juin © CC

    D’un département à l’autre, la prise en charge des migrants mineurs non accompagnés donne lieu à des pratiques variées. Dans l’Hérault, le choix est fait d’une suspicion systématique quant à la minorité des jeunes. Quitte à s’asseoir sur des principes fondamentaux du droit comme de la protection de l’enfance.

  • Mersin la cosmopolite s’apprête à sanctionner la coalition d’Erdogan

    Par
    Réunion de quartier du Bon Parti à Mersin. © Nicolas Cheviron Réunion de quartier du Bon Parti à Mersin. © Nicolas Cheviron

    Ville d’accueil de toutes les migrations, le grand port de Mersin a développé un art de la cohabitation qui passe aussi par un équilibre entre les principales forces du pays. Mais pour le scrutin du 24 juin, les habitants boudent l’alliance islamo-nationaliste du président turc.

  • Les patients d'un hôpital psychiatrique retrouvent un peu de liberté

    Par
    Dessin d'un patient de l'hôpital. © CC Dessin d'un patient de l'hôpital. © CC

    Les pratiques de contention et d’isolement au Centre psychothérapeutique de l’Ain ont provoqué un scandale en 2016. Depuis, la plupart des patients hospitalisés ont retrouvé leur liberté d’aller et venir. Les pratiques de soins s’en trouvent bouleversées. Mais la société reste tentée par l’illusion de sécurité qu’offre l’enfermement des malades mentaux.

  • Les eaux mortes du barrage de Belo Monte

    Par
    Des arbres morts dans le lac du barrage de Belo Monte. © J.-M. A. Des arbres morts dans le lac du barrage de Belo Monte. © J.-M. A.

    Autour du troisième plus grand barrage du monde, dont les deux usines hydroélectriques devraient fonctionner à plein d’ici 2020, les populations locales paient le bouleversement de leur environnement et de leur mode de vie.

  • A Bure, «toutes les formes de lutte se complètent»

    Par
    Manifestation contre Cigéo, "poubelle nucléaire", à Bar-le-Duc, le 16 juin 2018 (Chapounet/Copyleft) Manifestation contre Cigéo, "poubelle nucléaire", à Bar-le-Duc, le 16 juin 2018 (Chapounet/Copyleft)

    Contre le projet d’enfouissement de déchets nucléaires Cigéo, des milliers de personnes ont manifesté à Bar-le-Duc samedi 16 juin. Les opposant·e·s revendiquent un durcissement de leurs actions, appellent au boycott du débat national et veulent organiser une concertation délocalisée et autogérée.

  • A Marseille, Thomas Bellinck bâtit un mausolée pour l’Europe

    Par
    Dans la « Maison de l'histoire européenne en exil » de Thomas Bellinck, à Bruxelles en 2013 © Danny Willems. Dans la « Maison de l'histoire européenne en exil » de Thomas Bellinck, à Bruxelles en 2013 © Danny Willems.

    Une « exposition internationale sur la vie dans l’ancienne Union européenne » s’ouvre à Marseille samedi 16 juin. Dans ce vrai-faux musée sur la mort de l’Europe, l’artiste belge Thomas Bellinck invite à réfléchir sur les illusions perdues des « pères fondateurs », et plaide pour une nouvelle radicalité européenne.

  • La Colombie vote, et fait la guerre

    Par
    Contrôle de l’armée sur une route du Catatumbo. Quelque 12.000 militaires auraient été déployés dans la région, frontalière avec le Venezuela. © Nicolo Filippo Rosso Contrôle de l’armée sur une route du Catatumbo. Quelque 12.000 militaires auraient été déployés dans la région, frontalière avec le Venezuela. © Nicolo Filippo Rosso

    Malgré l’accord de paix signé entre le gouvernement et la guérilla des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc), la guerre continue de faire rage dans plusieurs régions du pays. À la veille du deuxième tour de l'élection présidentielle, dimanche 17 juin, Mediapart s'est rendu dans le Catatumbo, frontalier avec le Venezuela, où guérillas, abandon de l’État et plantations de coca nourrissent le conflit.

  • La planète guerrière défile à Eurosatory

    Par
    Véhicules de combat de l'entreprise française Nexter au salon Eurosatory, juin 2018. © Rachida El Azzouzi Véhicules de combat de l'entreprise française Nexter au salon Eurosatory, juin 2018. © Rachida El Azzouzi

    Des Indiens croient pouvoir y faire la promotion de bombes à sous-munitions et de mines antipersonnel interdites. On y croise des délégations venues d’Arabie saoudite, un très bon client de la France, accusé de tuer des civils au Yémen avec des armes françaises : Eurosatory est l’une des plus grandes foires de l’armement au monde.

  • A Rennes, des musulmans qui ont soif de renouvellement

    Par
    A Rennes le 10 juin 2018 © DR. A Rennes le 10 juin 2018 © DR.

    L’ancien directeur du Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF), Marwan Muhammad, a lancé début mai une consultation nationale des musulmans. Autofinancement des lieux de culte, imams français à leur image, place des femmes dans les mosquées, représentation des musulmans dans la société française : un besoin de renouvellement émerge chez les fidèles qui étaient présents à Rennes le 10 juin.

  • En Cisjordanie, des Bédouins résistent contre le «Grand Jérusalem» de Netanyahou

    Par
    Des Bédouines protestent contre la démolition programmée de leur école à Khan Al-Ahmar, le 11 juin. © C. D. Des Bédouines protestent contre la démolition programmée de leur école à Khan Al-Ahmar, le 11 juin. © C. D.

    Les Bédouins de Khan Al-Ahmar protestent contre la destruction programmée de leur communauté et de leur école, au centre de la Cisjordanie. Par leur localisation, ils constituent l’un des derniers remparts contre l’avènement du « Grand Jérusalem » voulu par le gouvernement Netanyahou.