Reportages

  • 10 ans de révolution bolivarienne (2/5): les pièges d'une démocratie participative à la Chavez

    Par

    Cela fait bientôt dix ans qu'Hugo Chavez est arrivé au pouvoir au Venezuela. Dix années de controverses et d'imprécations durant lesquelles la réalité a souvent laissé place à l'idéologie. Pour examiner posément le bilan d'El Comandante, Mediapart a envoyé sa correspondante en Amérique du Sud pour une série d'articles. Deuxième volet: comment fonctionnent ces fameux «conseils communaux», au cœur du projet de réforme «chaviste».

  • 10 ans de révolution bolivarienne (1/5): Chavez, un obsessionnel besoin de popularité

    Par

    Le 6 décembre, cela fera une décennie qu'Hugo Chavez est arrivé au pouvoir au Venezuela. Dix années de controverses et d'imprécations durant lesquelles la réalité a souvent laissé place aux fantasmes et à l'idéologie. Afin d'examiner posément le bilan d'El Comandante, Mediapart a envoyé sur place sa correspondante en Amérique du Sud pour une série d'articles. Aujourd'hui, à l'occasion d'élections régionales largement gagnées par les candidats de Chavez, nous nous penchons sur les fondements et la nécessité de la popularité du président.

  • Vidéo: alerte aux phtalates dans les testicules

    Par

    Aujourd'hui, un homme produit en moyenne deux fois moins de spermatozoïdes que son grand-père au même âge. Cette baisse de la fertilité masculine pourrait être due à des composants chimiques. Découvrez en avant-première trois extraits du documentaire Mâles en péril qu'Arte diffuse mardi 25 novembre. Et notre portrait vidéo de l'équipe de l'Inserm qui vient de prouver l'effet délétère des phtalates, ces composés que l'on trouve dans le plastique.

  • «Ce parti-là, je souhaite qu'il meure»: nuit agitée devant Solférino

    Par

    La direction du PS a annoncé au petit matin une victoire de Martine Aubry par... 42 voix d'avance (sur 135.000). Mais dès 2 heures du matin, les militants s'écharpaient devant le siège du parti à Solférino.

    Lire aussi:

    Analyse: Le PS se fracture en deux

    Récit: Revivez la nuit de décompte des votes socialistes

    Dessin de Damien Glez.

  • A Lille, Aubry promet «le retour de la gauche»

    Par

    Martine Aubry a été logiquement plébiscitée dans son fief lillois (76,5% des voix, contre 13,38% pour Royal et 10,13% pour Hamon) et recueille un correct 62,5% dans le Nord (20,66% pour Royal et 16,86% pour Hamon), bénéficiant à Lille d'une forte participation (85% ) et d'un bon report des voix de Delanoë. Dans un discours tardif – elle a attendu le ralliement de Benoît Hamon –, elle s'est engagée à «porter le renouvellement du parti», «des générations et des comportements» et «les valeurs de la gauche». «Il faudra se rassembler dès lundi. Pas un socialiste ne doit manquer», s'est-elle projetée. Le récit de la soirée.

  • Reims, l'œil de Patrick Artinian pour Mediapart

    PS REIMS TROIS © Mediapart

    Trois jours durant, le photojournaliste Patrick Artinian a exploré pour Mediapart le congrès du parti socialiste, qui s'est achevé dimanche 16 novembre à Reims. Il a promené son regard dans les allées et les coulisses du Parc des expositions, là où les rapprochements se nouent, là où se défont les alliances, là où bat le cœur du congrès. Voici les trois diaporamas qu'il a rapportés de ce congrès sans vainqueur.

  • Delanoë ne veut ni d'Aubry ni de Hamon

    Par

    Alors que le congrès du parti socialiste a commencé, vendredi 14 novembre, à Reims, Ségolène Royal a fait savoir qu'elle est candidate au poste de premier secrétaire. Elle formera un ticket avec Vincent Peillon, qui serait, via une réforme des statuts, son premier secrétaire délégué. De son côté, Bertrand Delanoë a révélé qu'il ne veut pas d'une synthèse anti-Royal qui serait menée par Martine Aubry ou Benoît Hamon. Il demande, pour un tel accord, que le candidat au poste de premier secrétaire soit issu de sa motion. Sinon, il n'appellera à voter pour personne et rentrera dans la minorité du parti pour «des temps difficiles». Lire aussi:

  • Au Liban, la difficile reconstruction du camp palestinien de Nahr el-Bared

    Par
    Au Liban, les camps palestiniens sont considérés comme de vraies poudrières. Des islamistes ont tendance à s'introduire dans ces territoires où l'armée libanaise n'a pas droit de regard. Le cas le plus symbolique reste Nahr el-Bared, situé au nord du Liban. En septembre 2007, de violents combats entre l'armée libanaise et les islamistes du Fatah al-Islam l'ont laissé à l'état de ruines. Depuis les familles sont dans l'attente. Plus d'un an après, l'UNRWA, l'office de secours des Nations unies pour les réfugiés palestiniens au Proche-Orient, a officiellement lancé la reconstruction de ce camp le 29 octobre 2008. Reportage.
  • A Liévin, exaspérations et votes sous haute surveillance

    Par

    Plus grosse section socialiste de France, Liévin (Pas-de-Calais) est aussi réputé pour ses votes «au canon» (les militants suivant comme un seul homme leur député et maire Jean-Pierre Kucheida, soutien de Martine Aubry), ses fraudes spectaculaires et ses pratiques très locales. Mais même parfois opaque, l'urne liévinoise aura parlé clairement, en donnant une large majorité à la maire de Lille, Martine Aubry, qui rassemble 67,8% des voix.

  • A Lyon, Gérard Collomb offre une large victoire à Ségolène Royal

    Par
    Dans une fédération où le vote pouvait paraître plus ouvert qu'ailleurs, les militants ont suivi leur maire et donc Ségolène Royal. Ici, les militants à 20 euros ne semblent pas être revenus subitement voter: seules 215 personnes ont payé leur cotisation le jour du vote. Preuve, de l'avis général, que ce sont plutôt les vieux militants, les plus actifs, qui se sont mobilisés.