Reportages

  • Sauvons l’université s'alarme de la crise actuelle mais aussi «des faillites de la gauche»

    Par

    Les rangs d'universitaires et d'étudiants pourraient être fournis dans les manifestations. Le monde de l'enseignement supérieur et de la recherche s'enfonce dans la crise. Pour Jean-Louis Fournel, président de Sauvons l'université, outre la politique et l'attitude du gouvernement, la gauche y a sa part de responsabilité en ayant échoué depuis vingt ans à penser l'université. Document vidéo.

  • Avec l’explosion d’AZF, la fin d’un monde ouvrier

    Par

    Le procès AZF vient d'entrer dans sa deuxième semaine. Mediapart revient sur les bouleversements causés par la catastrophe. Le 21 septembre 2001, l'explosion dans l'usine Grande Paroisse, filiale du groupe Total, va aussi complètement ébranler le monde ouvrier. «Onze d'entre nous ont été mis en garde à vue pour “homicides et blessures involontaires”, comme des délinquants, se rappelle le délégué CGT. Entendre dire que nous étions des criminels, des inconscients, c'était insupportable.» Reportage.

    Photo: Le cratère à l'emplacement du hangar 221 (Google Earth).

  • "On craque!": les raisons de la révolte des universités (2)

    Par
    La réécriture du décret modifiant le statut des enseignants-chercheurs suffira-t-elle à apaiser le mouvement des universités contre le gouvernement? Valérie Pécresse reçoit, vendredi 27 février, les présidents d'université puis les syndicats dans l'espoir d'un accord. Mais le Snesup, majoritaire dans le supérieur, boycotte le rendez-vous. Surtout, la colère des universitaires dépasse le seul décret: suite et fin de notre reportage vidéo à l'université du littoral-côte d'Opale.
  • Les vérités d’un ex-détenu de Guantanamo relaxé

    Par

    Mourad Benchellali, 26 ans, était certain de «perdre». Certain d’être condamné une nouvelle fois. Certain, qu’encore, la justice française lui refuserait son «statut de victime» de Guantanamo, où il a passé deux années, entre 2002 et 2004. Il a finalement... gagné. Mourad Benchellali est l’un des cinq anciens détenus français du camp américain relaxés, mardi 24 février, par la cour d’appel de Paris du chef d’«association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste», après une condamnation en décembre 2007. Mediapart l’a longuement rencontré. Témoignage.

  • «On s'en fout de Harvard»: les raisons de la révolte des universités

    Par

    Les enseignants-chercheurs organisent une nouvelle journée de mobilisation, jeudi. Reportage vidéo à l'université du littoral-côte d'Opale (Ulco), petite fac de proximité du nord de la France: 11.000 étudiants, 38% de boursiers, 40% de précaires chez les personnels non enseignants.

  • Monsieur le président, des chercheurs vous écrivent une lettre...

    Par

    A la quatrième semaine de grève à l'université, la contestation s'étend désormais aux laboratoires des organismes de recherche. En signe de protestation contre les propos de Nicolas Sarkozy sur leur niveau "médiocre", des scientifiques de l'institut Cochin ont envoyé par courrier leurs publications à l'Elysée. Reportage vidéo.

  • Antilles: des collectifs unis retournent à la table des négociations

    Par
    Alors que s'ouvrent à nouveau les négociations en Martinique et Guadeloupe sur la question de la revalorisation des plus bas salaires, dimanche à Fort-de-France, il a semblé que le conflit, s'il entre dans une phase délicate, n'en était pas essoufflé pour autant. Reportage lors du meeting des deux collectifs antillais auquel était invité Olivier Besancenot.
  • Pas de faillite à l'islandaise, mais pas d'issue rapide

    Par

    Depuis quelques semaines, une partie de la presse anglaise imagine un scénario catastrophe dans lequel Londres deviendrait Reykjavik-sur-Tamise. Si les économistes sont prompts à écarter cette hypothèse, il n'en reste pas moins qu'ils prévoient une reprise économique plus longue au Royaume-Uni que dans le reste de l'Europe. Reportage à Londres.

  • Universités: à Aix-Marseille I, «pour se rendre en cours, il faut s’armer de courage»

    Par

    Parfois la vie à l'université ressemble à des façades de bâtiment enveloppées de filets pour éviter que des pierres ne s'éboulent, à des fils électriques qui pendent dans le vide, à des salles de cours taguées, à des radiateurs attaqués par la rouille, à des faux plafonds troués, à des couloirs sans lumière. Mediapart a reçu un document qui témoigne de l'état de misère dans lequel vivent certaines universités françaises. Bienvenue à Aix-Marseille I, sur le campus lettres et sciences humaines de l'université de Provence.

  • La Cepam, ou comment ressusciter une entreprise condamnée

    Par

    La Cepam allait mourir. Une centaine d'emplois étaient menacés de disparition à Mauzé-sur-le-Mignon, petite ville entre Niort et La Rochelle, en plein marais poitevin. Ses salariés l'ont sauvée. Le 1er janvier, ils ont repris leur usine en Scop. Un statut de coopérative ouvrière où chacun des salariés qui a mis de l'argent dans l'entreprise possède une voix, quels que soient son poste et son investissement initial. Le PDG de la société est élu, une partie des bénéfices redistribuée. Portraits de salariés heureux d'avoir sauvé leur emploi par temps de crise. Texte, sons et photos : Mathieu Magnaudeix