Reportages

  • La Seine-Saint-Denis en «flagrants délits»

    Par
    Une semaine de «comparutions immédiates» au tribunal de Bobigny offre plus qu'une galerie de portraits de délinquants – cambrioleurs d'habitude ou maris violents, toxicomanes paumés ou amateurs d'outrages aux policiers. Elle saisit le cœur battant d'une Seine-Saint-Denis où la misère sociale se retrouve dans le box des prévenus comme sur les bancs des victimes. Elle montre une justice sous tension, rendue à la va-vite par des magistrats et des avocats qui ont à peine le temps d'examiner les dossiers. Depuis le début de la semaine, dans une série en cinq reportages, Mediapart vous a fait pénétrer dans le cœur d'une machine judiciaire où les principes de la loi se mesurent à la réalité la plus crue.
  • Occupation du CNRS: recours extrême pour intellectuels exaspérés

    À la huitième semaine du mouvement contre les réformes de l'enseignement supérieur et de la recherche, les signes de radicalisation sont nombreux : la Sorbonne et le CNRS ont été investis, jeudi 26 mars, par des manifestants en colère. Au CNRS, les occupants ont lancé un ultimatum au gouvernement, réclamant le rétablissement des postes supprimés.
  • Quand les chercheurs décortiquent leur évaluation

    Par
    Dans la logique des grèves actives à l'université et autres cours «hors les murs», l'Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS) propose un cycle intitulé «Changeons le programme!». En débat, mercredi 25 mars: l'Agence d'évaluation de l'enseignement supérieur et de la recherche (AERES). Ou comment la question de l'évaluation concentre le malaise d'un monde fragilisé.
  • Les défis d'une toute jeune démocratie

    Par

    A mi-mandat, le président de la RDC-Congo, Joseph Kabila, semble se rendre compte qu’il devra revenir devant les urnes bientôt. Ses «cinq chantiers prioritaires», dont la fin de l’insécurité à l’Est, sont loin d’être achevés, ni même vraiment lancés. La présence des Nations unies pose également problème. Autant de défis à relever pour la jeune démocratie congolaise.
  • Une justice qui renvoie à la brutalité de toute une société

    Par

    Une semaine de «comparutions immédiates» au tribunal de Bobigny offre plus qu'une galerie de portraits de délinquants – cambrioleurs d'habitude ou maris violents, toxicomanes paumés ou amateurs d'outrages aux policiers. Elle saisit le cœur battant d'une Seine-Saint-Denis où la misère sociale se retrouve dans le box des prévenus comme sur les bancs des victimes. Elle montre une justice sous tension, rendue à la va-vite par des magistrats et des avocats qui ont à peine le temps d'examiner les dossiers. Depuis le début de la semaine, dans une série en cinq reportages, qui s'achève aujourd'hui, Mediapart vous a fait pénétrer dans le cœur d'une machine judiciaire où les principes de la loi se mesurent à la réalité la plus crue.

  • L'urgence de justice après les viols et les crimes de masse

    Par

    Alors que les combats s'interrompent tout juste dans les collines congolaises, qui abritent encore des milliers d’hommes en armes, les habitants ont déjà repris leurs activités. En dehors du simple fait de se nourrir, les Congolais de l’Est ont une priorité: la justice. En particulier les femmes, victimes en nombre de viols et violences sexuelles.

  • Quand des enquêtes trop vite bouclées profitent aux accusés

    Par
    Dans le maelstrom des comparutions immédiates, le spectre de l'erreur judiciaire n'est jamais loin. Le jugement de plusieurs prévenus en provenance d'Europe de l'Est, jeudi 12 mars, montre que la justice des flagrants délits se trouve désemparée face à la complexité de certains dossiers. Et il arrive que le doute profite, parfois et comme il se doit, aux prévenus. Quatrième volet de notre reportage en cinq épisodes.
  • Scandale social en Bretagne: «Ils ont pris la dinde et ils nous ont laissées»

    Par
    En Bretagne, colère de 238 ouvriers d'une usine de découpe de volaille: leur employeur a cédé leurs outils de travail et leur fonds de commerce à la coopérative agricole Terrena en les laissant sur le carreau. Ils avaient entamé des poursuites contre les deux entreprises pour détournement du code du travail. Le tribunal de grande instance de Lorient les a déboutés de leurs plaintes mercredi 25 mars. Dans ce reportage en diaporama, les ouvrières racontent le travail dans une usine agroalimentaire, les cadences et humiliations, et les espoirs déçus de reclassement.
  • Une paix fragile, alors que réfugiés et milices se disputent les terres

    Par
    Depuis l'arrestation de Laurent Nkunda (photo) fin janvier, l'est du Congo a renoué avec la paix. Dans cette région en conflit depuis près de quinze ans, la paix, survenue sur fond de réconciliation rwando-congolaise, surprend les habitants. Mediapart est allé à la rencontre de ces Congolais, soulagés, mais conscients que les racines de la guerre sont toujours bien là, plantées dans leur terre si fertile et si disputée. Reportage.
  • «Au tribunal, c'est mieux qu'à la télé»

    Par
    D'étonnantes tranches de vies ont émergé de l'audience, mercredi 11 mars à Bobigny. Zora, Ibrahim, Ismaël et Souna ont vu leurs destins jugés à la va-vite. On se demande parfois ce qu'ils font là, tentant de tirer leur épingle du jeu. Comme de vivantes incarnations de cette «population flottante urbaine» que le sociologue René Lévy a repérée, dans la France du XIXe siècle, parmi les usagers de la justice des flagrants délits. Troisième volet de notre série en cinq épisodes.