« After work », le travail en mutation

Par Tënk & Mediapart

Dans une banlieue industrielle, deux usines se font face : une ancienne papeterie réhabilitée en espace de coworking et une forge d’aluminium à l’agonie. Deux espaces aux lumières et aux bruits si différents, deux visions de l’avenir, deux mondes.

Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Tous les commentaires

  • Nouveau
  • 22/08/2021 13:55
  • Par

C'est peut être bien, mais le son au début ( la musique et l’espèce d’écho), insupportable, je me suis arrêté la, désolé.

Forge et fonderie ne sont pas synonyme. D'ailleurs l'aluminium se forge assez mal tandis qu'il permet de réaliser de très bonnes fontes.

Félicitations pour ce film percutant et émouvant. Quelle force de restitution de ce qu'est le travail dans notre société dans cette réalisation minimaliste!

Très émouvant, très triste, très révoltant. Merci à la réalisatrice, aux travailleurs et aux travailleuses qui ont donné de leurs images et de leurs voix. Merci à Mediapart de les mettre en avant.

Les commentaires sont réservés aux abonnés.

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous