«Contre-pouvoirs»: en 2014 en Algérie, au cœur de la rédaction d’«El Watan»

Par Tënk & Mediapart

C’était en 2014. Bouteflika allait être réélu pour un quatrième mandat. Dans la rédaction du quotidien algérien El Watan, couvrir cette présidentielle est un moment quasi ubuesque. Le réalisateur Malek Bensmaïl a saisi les débats qui la traversent, les forces qui s’unissent pour maintenir une information indépendante, les prémices de ce qui allait être la révolte de 2019. Un film interdit en Algérie et visible en intégralité sur Mediapart, en partenariat avec Tënk, plateforme du documentaire d’auteur. 

Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Documentaire remarquable. Malek Bensmaïl est un vrai cinéaste.

Un document essentiel, loin des clichés et des jugements condescendants, pour comprendre la lutte pour la liberté d’expression des journalistes algériens qui amène à poser la question : une grande rédaction parisienne serait-elle prête à se soumettre à l’exercice accepté par la rédaction d’El Watan ?

Oui c'est le cas de la rédaction de Mediapart avec le film de Naruna Kaplan !
  • Nouveau
  • 28/03/2019 23:41
  • Par

Ce documentaire vous happe. Ardemment recommandé.

Le plus terrible : cinq ans après, d'une identique actualité.

excellent!!!mais à ce que je sache, El Watan est il dans ses murs??? pas grave, il est.

passionnant . (Je n'ai jamais mis les pieds en Algérie). J'ai beaucoup appris et c'est vraiment bien filmé.

Les commentaires sont réservés aux abonnés.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale