Court-métrage iranien 2/5: «Accroche-cœurs», les affres de la féminité

Par Cinéma(s) D'Iran & Mediapart

En partenariat avec le festival Cinéma(s) d’Iran, qui se tient jusqu’au 18 juin, Mediapart diffuse une série de courts-métrages. Aujourd’hui, Accroche-cœurs, de la réalisatrice Shahrzad Dadgar. Dans le huis clos d’un salon de coiffure, des femmes et leur sexualité.

Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Merci pour la diffusion de ces courts-métrages !

C'est comme un mini festival...C'est toujours un immense plaisir de retrouver le cinéma iranien...et la musique de cette langue .

Les commentaires sont réservés aux abonnés.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale