«Jean Painlevé, fantaisie pour biologie marine»

Par Tënk & Mediapart

Cinéaste atypique, biologiste proche des surréalistes André Breton, Luis Bunuel et Alexander Calder, Jean Painlevé a réussi en 200 courts films à faire dialoguer la recherche scientifique et l'art. Ce film biographique signé François Lévy-Kuentz doit toute sa magie aux images captées dès 1927.

Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

  • Nouveau
  • 11/08/2017 15:11
  • Par

C'est plein d'intérêt et de charme; ça donne envie de sortir dans son jardin avec une caméra.....

Merci.

Bonjour,

Nous vous invitons à consulter notre blog Mediapart ici pour en connaitre davantage sur la programmation de Tënk et notamment notre sélection dédiée à Jean Painlevé, . :)

Merci pour votre commentaire ! 

Une vraie découverte !

Merci !

Bonjour,

Nous vous invitons à consulter notre blog Mediapart ici pour en connaitre davantage sur la programmation de Tënk et notamment notre sélection dédiée à Jean Painlevé, . :)

Merci pour votre enthousiasme !

  • Nouveau
  • 12/08/2017 13:47
  • Par

Je l'ai connu (et soigné) à Bichat.J'adorais ses films et il était interessé par mes experiences de plongeur sous-marin ( j'ai commencé en plongée libre en 1952 (!) et en scaphandre à partir de 1956 ).De plus celle qui allait devenir mon épouse et qui préparait une thèse de science l'avait connu à Roscoff au labo de biologie marine Il y a longtemps que je n'ai pas vu ou revu ses films.Je vais essayer grace à mediapart   

Bonjour Mfka,

Nous vous invitons à consulter notre blog Mediapart ici pour en connaitre davantage sur la programmation de Tënk et notamment notre sélection dédiée à Jean Painlevé, . :)

En ce moment sur Tënk, nous diffusons de Jean Painlevé :

•• L'Hippocampe ou cheval marin (14 minutes, 1934)
•• Comment naissent les méduses (14 minutes, 1960)
•• Histoires de crevettes (10 minutes, 1963)
•• Les Amours de la pieuvre (13 minutes, 1965)

Le premier mois est à seulement 1€. 

  • Nouveau
  • 12/08/2017 14:51
  • Par

Merci Mediapart  J'ai vu (ou revu pour certaines images) ce film !C'est bien de le donner à revoir !  MFKA

  • Nouveau
  • 12/08/2017 20:55
  • Par

Images étonnantes, recherches artistiques et scientifiques pertinentes. Merci.

Bonjour Chessy,

Nous vous invitons à consulter notre blog Mediapart ici pour en connaitre davantage sur la programmation de Tënk et notamment notre sélection dédiée à Jean Painlevé, . :)

En ce moment sur Tënk, nous diffusons de Jean Painlevé :

•• L'Hippocampe ou cheval marin (14 minutes, 1934)
•• Comment naissent les méduses (14 minutes, 1960)
•• Histoires de crevettes (10 minutes, 1963)
•• Les Amours de la pieuvre (13 minutes, 1965)

j'adore, merci

Merci pour votre commentaire Causetoujours. Cela donne du sens au travail que nous menons pour vous faire découvrir des films trop peu vus !

En ce moment sur Tënk, nous faisons (re)découvrir l'œuvre de Jean Painlevé :

•• L'Hippocampe ou cheval marin (14 minutes, 1934)
•• Comment naissent les méduses (14 minutes, 1960)
•• Histoires de crevettes (10 minutes, 1963)
•• Les Amours de la pieuvre (13 minutes, 1965)

Bons films !

  • Nouveau
  • 13/08/2017 17:02
  • Par

********** Merci !!! Il mérite largement la Palme d'Or à titre posthume.

Merci pour votre enthousiasme ! Cela donne du sens au travail que nous menons pour vous faire découvrir des films trop peu vus !

En ce moment sur Tënk, nous faisons (re)découvrir l'œuvre de Jean Painlevé :

•• L'Hippocampe ou cheval marin (14 minutes, 1934)
•• Comment naissent les méduses (14 minutes, 1960)
•• Histoires de crevettes (10 minutes, 1963)
•• Les Amours de la pieuvre (13 minutes, 1965)

Chaque vendredi, tenez-vous informé-e-s de notre programmation et découvrez les derniers documentaires mis en ligne grâce à notre newsletter. Inscrivez-vous ici ! 

Bons films !

  • Nouveau
  • 16/08/2017 12:45
  • Par

Un petit bijou. Vraiment. De fantaisie, pour sûr, de poésie. Et d’une incroyable leçon de sciences et de cinéma.

Un très joli travail de recherche, d’archives, de mise en perspective d’éléments aussi bien pédagogiques que d’Histoire, de films de fiction – Ah ! Zéro de conduite de Vigo ! – et des recherches en animation… Le documentaire ainsi proposé englobe tous les arts, devenant non plus cette avant-première au cinéma, d'un autrefois des séances de cinéma, mais bien un film parmi d’autres.

A découvrir, à voir et revoir. Merci !

De mémoire, par associations visuelles, j’ai pensé au film Farrebique ou les quatre saisons, de Georges Rouquier. 1946.

Sur un documentaire qui, à travers une famille de paysans, décrit la dure réalité du monde rural d’après guerre, le cinéaste ne peut s’empêcher de filmer « sa »nature. Lapins, plantes, feuilles s’animent avec poésie. Un monde en miniature, pendant que les hommes peinent à la tâche. Un monde de rêverie et d’enfance, ce désir de fantaisie qui s’empare des esprits les plus soucieux d’objectivité...

  • Nouveau
  • 16/08/2017 17:04
  • Par

Bonjour Anouka, 

Il est vrai que les vues macro des fleurs s'épanouissant au passage du printemps dans Farrebique de Rouquier sont un hommage sensible au travail mené par Jean Painlevé, toujours au plus près de la nature. George Rouquier avait d'ailleurs bien en tête son œuvre !

Nous vous invitons à consulter notre blog Mediapart ici pour en connaitre davantage sur la programmation de Tënk et notamment notre sélection dédiée à Jean Painlevé, . :)

En ce moment sur Tënk, nous diffusons de Jean Painlevé :
•• L'Hippocampe ou cheval marin (14 minutes, 1934)
•• Comment naissent les méduses (14 minutes, 1960)
•• Histoires de crevettes (10 minutes, 1963)
•• Les Amours de la pieuvre (13 minutes, 1965)

Bonne journée !

 

  • Nouveau
  • 16/08/2017 20:37
  • Par

Merci en tout cas. Bonne journée à vous aussi ou plutôt, à cette heure, bonne soirée.

Amicalement

Merci, l'écriture peut prendre quelques chemins que nos conforts dévitalisent semble t-il, privant ainsi nos goûts à la curiosité, s'appuyer sur l'image avec sens tout autant que la calligraphie en lettre pour exprimer et compléter ce que nous ignorions qui contrarie parfois ce qu'on voudrait qu'on sache. J'ai souvent adoré les passionnés de la vie sous quelques formes qu'ils expriment, pour comprendre, savoir ou connaître, pour rencontrer l'immensité qu'elle soit dans l'infiniment petit pour expliquer l'infiniment grand ... on peut détester l'école par le temps qu'elle nous prend à ne pas trouver son propre mode de connaissance et découvrir quand même. L'école la plus diversifiée est celle de la nature qui nous intrigue encore. On s'adapte avec l'âge, on s'apprivoise à notre environnement sans toujours le savoir.

j'ai vu ça au  Tate Modern à Londres.. c'est très .. envoûtant

  • Nouveau
  • 13/01/2019 17:40
  • Par

Il m'a fait l'honneur de me consulter (pour des problèmes heureusement mineurs ) et de s'interesser à mes films ( des dessins animés ) destinés à faire connaitre à mes confrères  les bases de l'immunologie et de l'immunopathologie) mais j'ai vu certains ( pas tous) de ses films et je suis plein d'admiration pour son œuvre !

Les commentaires sont réservés aux abonnés.

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous