«Les Heures heureuses», une révolution dans la psychiatrie

Par Images en Bibliothèques & Mediapart

« Ici, on n’attachait pas les malades. » C’est un soignant qui parle de ce qui se passait à Saint-Alban à partir des années 1940. Grâce à des bouts de films tournés en super 8, quelques photos d’époque et des témoignages, Martine Deyres parvient à raconter ce lieu de résistance et à en transmettre toute l’humanité.

Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

C’est un lieu historique de la psychiatrie contemporaine, un lieu quasi mythique. À l’hôpital de Saint-Alban-sur-Limagnole, en Lozère, s’est inventée durant la Seconde Guerre mondiale une forme de soins qui permit à ses aliénés de ne pas mourir de faim, comme quelque 40 000 internés en France. Ici, les patients, les résistants, les poètes ou philosophes (Paul Eluard, Tristan Tzara, Georges Canguilhem, les frères Freinet…) ont trouvé refuge, ont travaillé, vécu, composé ensemble, la singularité de chacun n’étant que l’autre face de la solidarité envers tous.

Un médecin fut à l’origine de cette révolution : François Tosquelles, réfugié espagnol condamné à mort par le régime franquiste, est arrivé à Saint-Alban en 1940. D’autres l’ont accompagné : Lucien Bonnafé, Jean Oury, Paul Balvet, Frantz Fanon… Ils ont milité pour une psychiatrie ouverte, où le travail est associé au soin, où une parole ne surplombe pas une autre, où chacun trouve sa place dans un collectif et un lieu accueillants. Une pratique dont l’écho se fait encore entendre lorsque certains praticiens, s'interrogeant sur les valeurs qui gouvernent la discipline, parlent de “psychiatrie de secteur”, de ”psychiatrie institutionnelle”, de nécessité de “soigner aussi l'hôpital”.

Les Heures heureuses. France, Suisse, Belgique. 2019. 77 min. // Auteure & réalisatrice : Martine Deyres // Image : Jean-Christophe Beauvallet, Jean-Christophe Gaudry, Dino Beruglia, Antoine-Marie Meert // Son : Olivier Hespel, Marianne Roussy, Olivier Schwob // Montage : Philippe Boucq, Catherine Catella, Martine Deyres // Musique : Olivier Brisson // Production & diffusion : Les Films du Tambour de Soie, Bande à Part Films, Lux Fugit Films, RTS - Radio Télévision Suisse

download
Chaque mois, Mediapart met en ligne un documentaire intégral choisi dans une sélection faite par Images en bibliothèques. Ces films sont à disposition de nos abonnés pendant trois mois. Retrouvez tous les films déjà diffusés en cliquant ici.

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous