Rennes: «L'étrange histoire d'une expérience urbaine»

Par Tënk & Mediapart

En 2012, la mairie de Rennes confie à l'architecte Patrick Bouchain et à sa collaboratrice Sophie Ricard la reconversion de l'ancienne faculté des sciences, abandonnée depuis dix ans. C'est la chronique de cette « Université foraine » un brin utopique que raconte, en 54 minutes, le documentaire de Julien Donada.

Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

  • Nouveau
  • 13/10/2017 21:37
  • Par

Grand merci pour ce reportage vraiment enthousiasmant : des jeunes démontrent leur talent grâce au passeur Patrick Bouchain ; il dit bien d'ailleurs ce qu'est l'enseignement véritable.

On voit bien la rigidité des élus et finalement que la société mandatée par eux pour créer l'école primaire embauche Sophie, c'est bien la preuve du succès de l'expérience. Sans oublier,  la vie de cette université créée  par tous ceux qui,visiteurs ou créateurs, y sont passés.

  • Nouveau
  • 14/10/2017 02:06
  • Par

merci bien

Documentaire passionnant ! A partager (ce que je me suis empressée de faire). Cela m'a fait penser à l'expérience de La friche de la Belle de mai à Marseille (ancien bâtiment de la Seita) que j'ai connu à ses débuts. Merci beaucoup.

Ce n'est pas étonnant, Patrick Bouchain fut aussi de l'aventure de la Belle de mai...

Bonne journée

++++++

Ce documentaire m'a bien donné envie d'aller faire ma curieuse à Rennes. Ces expériences ne sont pas encore identifiées clairement comme nécessaires et pédagogiques. (C'est peut être mieux comme ça). Mais Bouchain lui l'identifie bien comme nourricière de la pensée politique.[...] En tant que prof de maternelle et en tant que citoyenne je suis d'accord avec ce qu'il dit : Des lieux comme celui là sont importants car ils servent à  révéler des personnes et un peu moins quand il dénie et dénigre le rôle de l'école; il pense qu'elle ne doit pas transmettre des savoirs. Il faut les deux : Transmettre des savoirs et révéler des personnes. Quand je vous dis que nous faisons un boulot magnifique. wink 

Dans le même esprit la réhabilitation d'une usine à Crest (Drôme). Un autre bel exemple, voir "l'Usine Vivante" à Crest (sans lien avec la mairie qui ne s'est pas intéressée au projet) toujours en devenir.
Un reportage serait bien venu...

  • Nouveau
  • 28/10/2017 14:50
  • Par

J'habite à 20 mn de Rennes, je m'y rends régulièrement, et ignorais TOUT de cette expérience ! ! ! ! ! ! ! ! ! Merci

"Un élu doit toujours savoir quoi faire..." belle naïveté ! Le témoignage de la personne au siège de l'UMP de Rennes est aussi révélateur d'un état d'esprit hostile aux nouvelles expériences...Pour ma part cela me ramène à ce phénomène de gentrification que l'on observe un peu partout dans les villes

Un docu' passionnant !

Il est réconfortant que de tels projets puissent émerger çà et là, dans une société par ailleurs de plus en plus cadrée. Qu'ils suscitent de la méfiance, de la résistance, est compréhensible, et peut être utile et même fructueux - "douleur nécessaire", dit un intervenant - si cela nourrit la réflexion politique et fait germer une autre citoyenneté, une autre urbanité...

  • Nouveau
  • 11/11/2017 16:20
  • Par

Passionnant documentaire. Courageuse et encourageante cette expérience. Oser faire, oser questionner, oser risquer, se risquer. Oser.

Si le politique ne se pense pas, ne se réinvente pas, il se meurt et ne croit en sa survie que dans le « prêt-à-projet » vitrifié et « vitrinable »

Et quelle énergie !!

 

Les commentaires sont réservés aux abonnés.

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous