«Territory»: mais à qui doit revenir Gibraltar?

Par Périphérie & Mediapart

Les 25e Rencontres du cinéma documentaire de Montreuil se dérouleront cette année en ligne. Pour les accompagner, Mediapart diffuse un court métrage d’Eleanor Mortimer où la réalisatrice renverse le décor de Gibraltar et nous montre, à hauteur de singe, l’absurdité de la défense par l’homme d’un territoire. Salvateur alors que le Brexit réveille la question de l’enclave britannique.

Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

La fin est si triste...

Les deux gardiens avec leur sarbacane sont particulièrement grotesques et antipathiques. De fait, ce sont les hommes qui ont introduit ces singes et voilà qu'ils veulent s'en débarrasser. Gibraltar, paradis fiscale s'il en est, est de ce fait sur-construit. C'est triste.

 

What do you want to do ?

New mailCopy

vu l'histoire de ces singes en milieu urbain à la télévision. Si triste. Quelle folie des hommes.

Un singe assis sur un canon : belle métaphore du rapport homme/animal. 

Les commentaires sont réservés aux abonnés.

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous