Gilets jaunes, deux ans après

Par

En novembre 2018, le mouvement contestataire des gilets jaunes naissait sur les ronds-points de France. Leur souhait : le carburant moins cher, certes, mais aussi plus de pouvoir d’achat et de démocratie. Deux ans plus tard, Mediapart a rencontré trois d’entre eux. Chacun de leur parcours illustre une des multiples réalités de ce qu’est devenu le mouvement des gilets jaunes. 

Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

LES FAITS : Quelque 800 000 pages de comptes-rendus du Grand débat national, lancé par Emmanuel Macron, dorment dans les archives départementales.

Elles devraient être numérisées afin d’être exploitées par les chercheurs en sciences sociales.

L’ancien ambassadeur Didier Le Bret, engagé sur ce dossier, y voit aussi la possibilité d’y trouver un programme pour la gauche en 2022.

---------------------------------------------------------------------------------------------------

Bien triste histoire d'un cambriolage de notre démocratie frown ...

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

CONTINUER, QUAND MÊME !!!

https://blogs.mediapart.fr/vivre-est-un-village/blog/090121/le-capitaine-francois-boulo-et-son-equipe-de-rugby-gilets-jaunes

Jacques Sapir

Critique des politiques économiques dominantes

Jacques Sapir est enfin connu pour des interventions qu'il a faites dans plusieurs débats importants aux frontières de l'économie, de la politique économique et de la politique. Il a été l'un des économistes qui se sont opposés aux politiques libérales inspirées du « Consensus de Washington » en Russie. Il fut l'un des rares économistes à annoncer le krach financier de 1998 et à prédire que la Russie s'en relèverait par des politiques hétérodoxes. La pertinence de ses analyses lui a valu d'être choisi pour prononcer la Edward Hewett Memorial Lecture lors de la Convention annuelle de l'American Association for the Advancement of Slavic Studies en 2001. Il a pris position contre le Traité constitutionnel européen en 2005 ainsi que pour un retour à des formes modérées de protectionnisme. Il développe une analyse critique de la mise en place de l'euro, en particulier dans un article de 2006, « La Crise de l’euro : erreurs et impasses de l’européisme », où il annonçait la fragilité de la monnaie européenne en cas de choc financier international majeur.

Depuis l'automne 2007, il est un analyste écouté de la crise financière globale née sur le marché hypothécaire américain (dite aussi « crise des subprimes »). Il considère que la crise de la dette publique grecque et l'incapacité des banques européennes de se refinancer constituent une opportunité pour les gouvernements pour nationaliser celles-ci et « mettre de l'ordre dans les systèmes bancaires, et en particulier rétablir la distinction impérative entre banques de dépôts et banques d'affaires31 ». Très critique depuis le printemps 2010 sur les tentatives des gouvernements européens de sauver la zone euro, il considère que devant l'accumulation des plans d'austérité qui frappent divers pays d'Europe dont la France, en particulier depuis septembre 2011, il conviendrait pour la France de réquisitionner la Banque de France pour qu'elle puisse racheter massivement des titres de la dette publique et de se préparer à sortir de l'euro.

Il a publié une série d'articles qui ont mis en évidence l'implication des politiques de libre-échange dans la crise actuelle. Aux États-Unis, ces politiques se sont traduites par la baisse des salaires, qu'il s'agisse de la baisse relative ou absolue, qui a été un facteur décisif dans la dégradation de la solvabilité des ménages. En Europe, ces politiques ont accru ce qu'il appelle le phénomène de l' « Eurodivergence », ou divergence entre les principaux indicateurs économiques des pays de la zone euro, phénomène dont l'ampleur s'est accrue dans les années 2006-2008, mais qui commence en fait dès 2002. Ces articles attirent l'attention sur l'importance de l'économie politique internationale de cette crise, et ses relations avec les désordres monétaires internationaux. Il en déduit la nécessité de politiques protectionnistes mais aussi la montée inéluctable de monnaies de réserve régionales (comme le Sucre (monnaie de l'ALBA) en Amérique Latine), qui viendront peu à peu se substituer au dollar. Il est cependant peu convaincu du futur de l'euro, qu'il considère aujourd'hui comme miné justement par ce phénomène d'eurodivergence et fragilisé par la multiplication des mesures de « rigueur » dont il a comparé les effets à ceux des politiques déflationnistes menées dans les années 1930 par le Président Hoover aux États-Unis, le Chancelier Brüning en Allemagne, et Pierre Laval en France. Ses positions sont, depuis 2010, reprises en tout ou partie par un certain nombre de responsables politiques parmi lesquels on peut citer à gauche Jean-Luc Mélenchon (Parti de gauche), Arnaud Montebourg (Parti socialiste), à droite Nicolas Dupont-Aignan (Debout la République) et Marine Le Pen (Front national). Il serait ainsi devenu, sur ce point du moins, une personnalité inévitable du débat économique et politique français. Il a publié en janvier 2012 un essai qui vient s'insérer dans la polémique sur un éclatement ou une possible sortie de l'euro, Faut-il sortir de l'euro ?.

Jacques Sapir est un contributeur régulier de la presse française, mais aussi russe (en particulier du magazine Expert et des quotidiens Nezavissimaïa Gazeta et Rossiysskaya Gazeta). Il intervient régulièrement sur la politique économique de ce dernier pays et ses dernières interventions ont porté sur la question de la crise et du taux de change du rouble. Il contribue aussi à la revue électronique de référence des économistes hétérodoxes, la Real-World Economics Review (ex Post-Autistic Economics Review). Ses chroniques sont publiées sur le site de RIA Novosti, Sputnik32. Il publie depuis septembre 2012 ses notes et ses réactions sur son carnet RussEurope sur la plateforme de blogs académiques Hypotheses.org, et qu'il alimente régulièrement. La plateforme a décidé de lui retirer le droit de publication le 26 septembre 2017, pour « publication de contenu dépassant le périmètre éditorial »33. À la suite de cette décision, Olivier Berruyer héberge sur son blog les-crises.fr le carnet RussEurope34.

Proposition de sortie de l'euro

En octobre 2012, il recommande pour la France une sortie de l'euro suivie d'une dévaluation de la nouvelle monnaie de 25 %35. Il en chiffre les conséquences dans un rapport de la Fondation Res Publica36.

En 2016, Jacques Sapir estime qu' « une sortie de l’euro est nécessaire si l’on veut éviter une catastrophe non seulement en France, mais aussi en Europe ». Il pose trois conditions pour que cela soit une réussite : il faut mettre en place un contrôle des mouvements de capitaux, placer la Banque de France sous tutelle gouvernementale, et réguler les taux d’intérêt. Il explique que ces mesures reviennent à passer « d’une situation de libéralisation financière totale à une situation de finance contrôlée ». Il présente un scénario de ce basculement qui s'opèrerait pendant un week-end qu’il qualifie de « crucial ». Jacques Sapir juge que cette opération ne peut être que bénéfique et déclare : « L’incertitude ne porte pas sur la mécanique de ce changement, qui est assez bien maîtrisée, mais sur ses effets. Ces derniers seront-ils positifs ou… très positifs ? »37.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Sapir

cool

A bientôt.

Amitié.

Fist bump emoticon

Ils ont baissé les bras si je puis dire.

Mais les millions d'autres qui sont aussi muselés et ne peuvent plus affronter la violence gouvernementales existent toujours.

Courage

Frnçois Boulo n'a rien lâché https://francois-boulo.fr/

Nous non plus !!!

2022 - Pour une Equipe https://blogs.mediapart.fr/edition/2022-pour-une-equipe/article/070121/il-etait-une-fois-le-reveil-du-peuple-francais

cool

A bientôt.

Amitié.

Je ne suis pas sûr de savoir en quoi j'ai baissé les bras. Pourriez vous m'éclairer ?

Cordialement. 

Ils et nous n'avons pas baissé les bras !!!

Il était une fois le réveil du peuple français 

7 JANV. 2021 PAR VIVRE EST UN VILLAGE ÉDITION : 2022 - POUR UNE EQUIPE

L’avocat François Boulo, l’une des figures marquantes des Gilets jaunes, revient sur l’histoire du mouvement social et la crise de représentativité qui pourrait marquer son essoufflement, si nous n'y prenions pas garde ...

ET MAINTENANT ?

En cette période troublée, l'avenir n'a jamais été aussi incertain.

Les optimistes voient l'opportunité de construire un nouveau modèle de société heureux et respectueux de la nature, quand les lucides n'excluent pas le risque de basculer dans le pire des totalitarismes.

Pouvons-nous nous permettre d'attendre l'élection présidentielle de 2022 alors que tant de décisions fondamentales devront être prises d'ici là qui poseront les premiers jalons du monde d'après ?

A priori, non.

Mais que faire, en l'absence de toute solution de recours sur le plan de la représentation politique en raison de l'éclatement des oppositions ?  

La gravité du moment appelle chacun, me semble-t-il, à un dépassement de fonction.

Sortir de son confort habituel, de ses préoccupations immédiates, de ses intérêts boutiquiers.

A cet instant, l'intérêt supérieur de la patrie commanderait aux représentants publiques de l'opposition de former une alliance en vue d'élaboration d'un programme d'union nationale, dans l'esprit du Conseil National de la Résistance.

Certains devraient bien sûr  faire taire leurs ego et ambitions carriéristes.

La France le vaut bien non ?

A défaut, ceux-là aussi risqueraient bien de se faire balayer par l'histoire.

A plus long terme, l'élévation du niveau de conscience du peuple, qui seul garantit sa souveraineté et le renouvellement des élites politiques et médiatiques constituent la clé pour qu'advienne demain, des jours heureux.     

Ni oubli ni pardon. Juger les responsables et écarter les incapables.

Pour reconstruire tous ensemble, mais sans eux !!!   

Travail de François Boulo diffusé, entre autres, par Mediapart, Harmonia Mundi et Michel Onfray Rédacteur en chef de a revue FRONTPOPULAIRE

A SUIVRE ET A AIDER !!!

cool

A bientôt.

Amitié.

Fist bump emoticon

https://blogs.mediapart.fr/edition/2022-pour-une-equipe/article/070121/il-etait-une-fois-le-reveil-du-peuple-francais

Des témoignages extrêmement stimulants pour l’avenir.

Il faut repenser et relancer un mouvement de ce type ! Un mouvement qui rassemble plus large, une totale convergence des luttes. Le but premier doit être de se débarrasser impérativement de MACron et ses complices ces menteurs-voleurs qui nous ont foutu dans une incroyable catastrophe sociale ! 

  • Nouveau
  • 17/01/2021 07:23
  • Par

Attention..au virus de la dépublication.... ça tombe comme à Gravelotte

Vous avez raison et du courage... Merci pour votre engagement sincère ainsi qu'à JLL7

Il est interdit d'interdire le port d'un élément de sécurité.

Déposez plainte contre 

Plus y aura de plaintes mieux ça vaudra

Procurez vous une veste de chantiers Gilet Jaune, s'ils vous l'arrachent ce sera une mise en danger d'autrui.

  • Nouveau
  • 17/01/2021 11:05
  • Par

Merci aux gliets jaunes d'avoir pu apporter leurs témoignages. Voici les raisons pour lesquelles la France est encore la seule à utiliser encore les LBD et grenade d'une part parce qu' elle se croit toujours au dessus des autres pays européens et que son mode est le meilleur en matière de sécurité et d'autre part parce qu'elle a été la grande absente en 2005 au rassemblement du GODIAC : rassemblement de toutes les unités policières de tous les pays. Les autres pays ne sont pas en contact direct contre les populations mais opèrent par la négociation. Ramenant à de bien meilleurs résultats en matière de gestion et surtout à zéro mort et mutilés.

Traité de Prüm..ça vous parle

Tout à fait, je les remercie vivement.

Non pas du tout !

Traité de Prüm (2005) — Wikipédia

Le traité de Prüm (également appelé « Schengen III » ou « Schengen plus ») a été signé le 27 mai 2005 à Prüm, en Allemagne, ... Ce traité vise à approfondir la coopération transfrontalière en matière de police ...

 Signature : 27 mai 2005  Lieu de signature : Prüm (Allemagne) Entrée en vigueur : novembre 2006

                              -------------

C'est surtout pour se réunir pour élaborer des stratégies de mise aux pas des populations

  • Nouveau
  • 17/01/2021 12:27
  • Par

...combien de vrais GJ sont ils présent sur MDP...

...idem...combien de jeunes de 18 à 25 ...30...

Garnir de panneaux les vitres le toit de vos voitures, remorque, camionette, poussette, vélos, fauteuil roulant..antenne de voiture.... bref tout ce qui peut recevoir une affiche, un fanion...comme lors des coupes de foot ou de rugby.

Sur les parkings, des magasins, des centres ville, gare, etc. la curiosité des gens fera le reste

Merci ANNIE... et JLL7 !  cool

laughing*****

Oui...Ceinna Cool, son blog, ses recherches, ses présentations représentent une référence à la pointe du combat que mènent les GJ....tout en apportant une touche de détente et pas que musicale...merci Ceinna, d'être présente toutes les semaines avec un nouveau billet.

J'ai vécu tout le mouvement , j'ai fait des photos, j'ai publié sur Mediapart et ailleurs.

Je garde un sale goût dans la bouche de cette expérience même si je continue a penser que ce combat est vital pour nous.

Mon dernier billet est publié ce jour dans le club, les autres sont déjà loin.

Pour nos amis les journalistes d'ici ou d'ailleurs qui continuent d'ignorer le colossal travail de fourmi de notre chère Communeuse qui publie chaque semaine la chronique de ceux qui vivent en Jaune, c'est ici!!!

CEINNA COLL

Vous ne pouvez plus dire que vous ne saviez pas..... surprised

* Une sélection à la Une serait la moindre des choses, pas de quoi demander la lune....

 

 

  • Nouveau
  • 12/05/2021 18:48
  • Par

Sur la violence des gilet jaunes... 

https://www.amnesty.fr/actions-mobilisation/stop-a-lacharnement-judiciaire-contre-frederic-vuillaume?utm_medium=email&utm_source=emailing-action&utm_campaign=fredericvillaume

5 ACTIONS SIMPLES :   

Envoyer un email au procureur de Dijon pour qu’il abandonne les charges contre Frédéric  Vuillaume 

Interpeller le procureur sur twitter   

Envoyer un message de soutien à Frédéric   

Signer notre pétition contre la criminalisation des manifestants en France   

Participer au rassemblement devant le tribunal de Dijon le 20 Mai  

https://www.amnesty.fr/actions-mobilisation/stop-a-lacharnement-judiciaire-contre-frederic-vuillaume?utm_medium=email&utm_source=emailing-action&utm_campaign=fredericvillaume

cool

A bientôt.

Amitié.

Les commentaires sont réservés aux abonnés.

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous