La ZAD, ça marche, ça palabre, c'est pas triste

Par

Alors que le rejet du système politique atteint un paroxysme, une expérience politique radicale et inédite se déploie depuis près de dix ans à Notre-Dame-des-Landes. La zone et ses habitants fabriquent des réponses à l’épuisement de nos institutions. Notre Panoramique.

Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner
Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale