Après les attentats, comment la société se mobilise

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

François Hollande et son gouvernement font le choix du tout sécuritaire, annonçant de nouvelles lois et jusqu'à une révision constitutionnelle. Loin des politiques, quelles sont les initiatives et les mobilisations qui peuvent naître au sein même de la société ? Invités :

Mourad Benchellali, ancien détenu à Guantanamo, né en 1981. Devenu formateur dans l'insertion, Mourad Benchellali participe surtout à des opérations de prévention de la radicalisation des jeunes musulmans français. Lire ici un entretien réalisé par Mediapart.
Radia Bakkouch, présidente de Coexister, une association qui promeut, depuis 2009, le dialogue interreligieux auprès des jeunes. Lire ici son récent appel « Nous sommes unis ».
Laurence de Cock
, professeure d’histoire-géographie en lycée à Paris et chargée de cours en didactique de l’histoire à l’université Paris-Diderot. Membre du bureau du Comité de vigilance face aux usages publics de l’histoire. Son dernier texte est à lire ici.
Hosni Maati, avocat, engagé dans la lutte contre les discriminations. Il assure notamment la défense des victimes d’islamophobie et de négrophobie.

Après les attentats, comment la société se mobilise

La rédaction de Mediapart

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale