Trente ans après Tiananmen, le témoignage d’un exilé

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« D’une certaine manière, je n’ai jamais quitté la Chine », nous a confié notre invité, pourtant exilé en France depuis trois décennies. Lun Zhang a été l’un des protagonistes de l’éphémère Printemps de Pékin, écrasé dans le sang par le régime chinois en 1989. Le sociologue a apporté son témoignage à une bande dessinée récemment publiée, Tiananmen 1989 (éditions Seuil-Delcourt).