Battre la campagne

La présidentielle 2022, on peut tout à la fois la prendre au sérieux et s’en moquer : jusqu’au 24 avril, tel est le programme de notre équipe de dessinateurs et dessinatrices. Chaque jour, pendant trois mois, l’actualité de la campagne électorale passe sous leurs regards et leurs crayons affûtés.

Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Tous les commentaires

                                  Cela pourrait faire l'objet d'un dessin ...  ?          

          2022 : Jean-Luc Mélenchon donne son parrainage à Philippe Poutou

                     Poutou

Philippe Poutou                 "     Merci    à     jean luc Mélenchon

pour ce geste démocratique , et merci aux élu·e·s qui l’ont également déjà fait.   "

Jean luc Mélenchon      le 1/3/2022     " Comme je m’y étais engagé si je dépassais les 500 #parrainages , je parraine un autre candidat qui ne les a pas  encore.  Mon parrainage pour l’élection présidentielle est donc parti aujourd’hui au nom de Philippe Poutou.  "

C'est très bien ! Ce n'est pas la plus que minable prestation du MACron qui va me faire voter pour cet escroc ! Toujours pas les c...de se déclarer candidat ! Le lâche.

La dernière ligne droite sera une ligne gauchje si chacun de nous choisit de faire barrage à marine Le Pen, et de battre Macron au second tour, c'est simple, efficace et correspônd à nos idéaux: voter Jean Luc Mélenchon!

Pour en finir avec Marine Le Pen et Macron.

deux coups d'un seul!

le vote qui peut tout changer.

Dommage que les gilets jaunes aient majoritairement voté pour Le Pen...Mais bon vive le dessin

de qui parlez vous ?

Ahahah excellent! Le problème c est que vous serez obligée de penser à lui chaque fois que vous rentrerez chez vous...

smile

Merci pour votre commentaire. 

Je vous le concède, Taubira est un choix par défaut. A défaut de voir quelqu'un de satisfaisant. 

Je sais que c'est difficile de l'accepter mais la réalité c'est que l'image du candidat est fondamental dans une élection et dans une 5e République (voir encore plus que les idées).

C'est d'ailleurs pour cela que beaucoup s'attarde sur l'implication de Taubira en 2002 et de sa participation au gouvernement avec Hollande. 

L'autre réalité c'est que JLM n'a pas une bonne image. Il fait flipper les gens.

Et désolé mais les gens qui le suivent aussi sont flippant. Regardez les commentaires. Objectivement, c'est affligeant non ? 

Il a eu sa chance en 2017, de mon point de vu c'est terminé. Et on le sait depuis 2017.  

Pour en revenir à Taubira nous pourrons savoir ce qu'elle propose prochainement. Soyons patient et gardons notre esprit critique :) 

Amitié. 

Vous préférez la poésie à la rhétorique soit, mais les deux ne sont pas incompatibles...

Maintenant pour ce qui d'un avenir en commun, je pense qu'il faut peut-être s'intéresser  au moins autant sinon plus, au fond qu'à la forme...

Regardez le parcours politique de C Taubira, c'est édifiant !

Taubira ne propose et ne porte rien sinon son arrogance crasse . Elle est tellement vide de sens qu'elle va se déballonner plus vite qu' une baudruche .

Est-il difficile de comprendre que, de TOUS TEMPS, la gauche (je veux dire la vraie, celle qui ne se résout pas au règne du capitalisme, même si souvent il sait que à court et moyen terme, il devra grandement faire avec) n'a JAMAIS pu arriver au pouvoir seule, ni 36, ni 47, ni 81. Et avec une gauche qui, depuis 20 ans, est généralement en-dessous des 10%, certes requinquée autour de 12-14% brièvement en 2017, on reste très loin des 50% nécessaires à toute élection. Ne pas se méprendre sur le score de Mélenchon, qui avait bénéficié d'un vote utile venant de franges d'électeurs sociaux-démocrates, écœurés par Hollande, mais pas forcément adhérant aux idées de la gauche de transformation.

Alors certes, il ne faut pas s'unir, s'allier n'importe comment à cette gauche caviar, je parle surtout du PS et du PRG. Pour EELV, je pose un joker, car ce mouvement est nettement plus gazeux, divers (un peu trop) que la très disciplinée FI, où pas une tête ne doit dépasser quand le chef regarde l'horizon (et l'océan en immersif).

Je ne crois pas que la candidature Taubira marchera, parce que (heureusement) elle n'est pas prête. Et parce que cette primaire populaire a plus déconsidéré le travail d'une union au rabais, à quelques mois d'un scrutin. Mais si jamais elle avait marché, elle (ou Hidalgo, ou Jadot) aurait été en mesure de créer une candidature commune du centre-gauche, une sociale démocratie dont on n'est toujours pas certain qu'elle a quitté les rivages socio-libéraux de Hollande, Sapin, Moscovici, Valls et...Macron. Et un tel candidat uni de centre-gauche aurait alors damé le pion à la gauche, même avec son très bon tribun. On a juste la chance que la sociale démocratie soit encore plus bête que l'insoumission, et sa soumission à son chef.

Car cette situation de fragmentation, la faute à qui ? La faute au mouvement qui avait su créer un espoir en 2017, car tout le monde à gauche a cru alors qu'un rassemblement se ferait. Mais de rassemblement il n'y eut point, car l'unique volonté de Mélenchon était d'imposer à TOUS, à toute la gauche, sa vision, son programme, son leadership, sans aucun partage. Soit vous vous ralliez, obéissant à votre tour au chef, soit JLM promettait la mort à tous les "dissidents" à sa volonté hégémonique hors de propos dans le cadre occidental européen (communistes, socialistes frondeurs, écolos).

Ce faisant, loin de remobiliser les abstentionnistes (FI a été sans doute le parti qui a le plus subi l'abstention durant les élections intermédiaires ! Un comble pour un parti qui en avait fait son leitmotiv), cette stratégie a non seulement accentué les divisions déjà existantes, au point d'être le départ d'une déflagration générale, mais en plus, cela a recréé, sur la "droite de la gauche", un espace. Alors que, si FI avait tendu la main au PC, aux socialistes frondeurs (souvent réunis sous Générations), voire à terme à EELV, cet espace n'aurait plus pu voir le jour : le PS, encore plus affaibli, n'aurait plus eu pour choix que de disparaître, ou de faire enfin son bilan critique, et se rallier en position minoritaire à la gauche.

Tendre la main, ça ne veut pas dire : "discutons de l'union, mais exclusivement à partir de NOTRE programme". Imaginons seulement une seconde si un écolo avait dit aux Insoumis : discutions de l'union, mais à partir exclusivement du programme EELV. Ils se seraient fait recevoir. L'union, c'est : chacun apporte ses billes, sa bonne volonté, ses coups de g... aussi, mais dans l'esprit que tout le monde est égal, que chaque programme se vaut (au moins, ceux de FI, PC, Gen, EELV et quelques petits partis autour d'anciens socialistes).Quand on parle d'union, on ne parle pas de ralliement, qui équivaut alors à des reniements. Puisque quand on se rallie, c'est que, en position de vaincu, on accepte de se soumettre au vainqueur. Qui peut accepter cela, surtout à gauche ?

En 2017, le PS et ses proches alliés (Taubira) étaient totalement carbonisés, comme les Européennes l'ont montré. L'entêtement de FI de jouer solo a désespéré l'électorat de gauche, qui alors a préféré voter socialiste (et quelquefois écolo) aux municipales, et surtout aux régionales.

Et c'est ce qui va se passer aux législatives : de toutes manières, aucun candidat de la Greater gauche n'est en mesure d'être présent au second tour, a fortiori d'être président. Mais surtout, cette archi-division de la gauche, à laquelle dans la suite de Mélenchon tout le monde met son grain de sel (plus un seul pour rattraper l'autre), va être archi-désastreuse pour les élections de l'Assemblée Nationale. Et là encore, désespérés, les électeurs essaieront de sauver l'honneur...en reconduisant les députés PS. Tandis qu'il est plus que probable que les groupes communiste et insoumis de l'Assemblée disparaîtront, en tout cas en tant que groupes autonomes. Tout ce qui reste à espérer de ce désastre est que les Insoumis comprendront cette fois la leçon : ON NE GAGNE PAS SEULS.

Il est évident que Valls n'est pas, ou en tout cas n'est plus homme de gauche depuis longtemps. 

Le marqueur définitif entre gauche et droite, ce n'est pas nécessairement l'adhésion ou non au capitalisme : il est admis depuis longtemps que le réformisme (corriger les excès du capitalisme, mais sans changer rien en profondeur) fait partie de la gauche : le centre-gauche.

Mais du moment que vous adhérez, soit par enthousiasme (Moscovici, DSK, Valls), soit sans doute par lâcheté (Hollande, Cazeneuve etc) au néolibéralisme (forme d'extrême-capitalisme), et que votre espoir très contradictoire est de corriger les excès du néolibéralisme, vous êtes de droite. Disons de centre-droit. Car par nature, le néolibéralisme veut justement empêcher qu'on corrige quelque excès que ce soit de sa doctrine.

En dérégulant, en essayant toujours de noyer le poisson local (pays), soit par des traités (UE), soit par des accords de deuxième génération (CETA etc), le néolibéralisme a pour intention marquée qu'aucun "retour en arrière" (notamment vers le progrès social) ne soit possible. Un capitalisme relativement régulé comme durant les 30 glorieuses, vous pouvez essayer de l'amender, mais le néolibéralisme depuis les années 80 crée le clivage : qui n'est pas soumis à nous est contre nous.

Par exemple, si la retraite par points (défendue de longue date par...Taubira - et hélas, me semble-t-il, Jadot, heureusement non représentatif de l'ensemble EELV) voit le jour, après il sera extrêmement difficile de revenir à un système de solidarité intergénérationnelle, comme notre système (encore) actuel par répartition. Donc, une fois que le renversement est acquis, aucun social démocrate ne peut plus rien corriger, comme il pourrait le faire dans un capitalisme à la papa, avec interventionnisme étatique.

Par manque d'imagination, et surtout manque de courage, le PS n'a su tirer leçon du virage néolibéral que le monde occidental prenait à partir des années 80. La première marque de cette incapacité fut le virage de la rigueur de 1983, une "parenthèse". Suivie de bien d'autres parenthèses, dont les privatisations, avec Hollande pour apothéose. Entre 2012 et 2017, les derniers socialistes sincères, globalement antilibéraux comme la gauche, ont perdu la partie face à la machine socio-libérale qui a gangrené de longue date le PS.

Pour autant, il ne faut jamais désespérer de faire revenir le PS à gauche. Ce qui suppose que la gauche arrive à se rassembler, sans qu'un parti s'imagine avoir raison sur tous les autres (suivez mon regard olfactif), et que, RASSEMBLEE, elle arrive en position de force face au PS pour lui obliger de choisir son camp une bonne fois pour toutes : Macron ou la gauche. Mais la stratégie suicidaire de FI a conduit à ce que le PS et ses alliés voient une petite fenêtre, ambiguë, se maintenir entre gauche et néolibéralisme assumé : le néolibéralisme honteux, la drauche.

Et en plus, il n'était même pas masqué, se revendiquant ouvertement de droite !

Bien d'accord avec vous concernant Mélenchon, qui a hélas très largement les défauts de ses qualités (incontestables elles aussi).

Mais Taubira n'est certainement pas la réponse. Vous avez aimé Hollande, Sapin, Macron, Moscovici, Migaud, Valls ? Vous allez adorer Christiane ! Qui a mis du temps à quitter ce gouvernement de droite depuis Valls. S'il n'y avait pas eu l'affaire de la déchéance de Hollande des bi-nationaux, elle serait restée même pour soutenir la loi El Khomri (appelée aussi "loi Macron II" - les ordonnances Pénicaud étant la "loi Macron III").

Au fait, la reine Christiane, élue, elle va se reposer sur quelle majorité à l'Assemblée ? Laissez-moi deviner : députés PS (une soixantaine, peut-être un peu plus) et...les LREM !!! Il est de toutes façons impossible que la gauche, "de gauche" ou "de droite" arrive à créer une dynamique pour devenir majoritaire à l'Assemblée, alors que cette majorité est indispensable pour gouverner. Ce, même si Taubira ou Mélenchon étaient élus - a fortiori s'ils ne le sont pas.

Le programme de FI reste le meilleur du marché, mais hélas ce n'est pas avec le meilleur programme qu'on remporte des élections : sinon, le PCF serait au pouvoir sans discontinuer depuis 1920, et les écolos depuis 1974. La stratégie électorale, c'est autre chose que dire "j'ai le meilleur programme, donc forcément 50% des citoyens vont être convaincus comme je le suis". C'est être en mesure de créer un rassemblement.

Non pas autour d'une personne (concept très napoléonien, très gaullien, très macronien, très sarkoziste, très...mélenchoniste), mais en rapprochant peu à peu, patiemment, les sensibilités diverses, sans chercher à tout prix à les écraser. Reconnaître que le militant communiste, insoumis, génération, écolo, voire même parfois socialiste, peut lui aussi avoir raison - et surtout admettre que cet autre militant est lui aussi fondé à croire qu'il a le meilleur programme. Sinon, on tombe dans le sectarisme, dans l'intolérance, même avec les meilleures intentions du monde. Et on finit comme nouveau groupuscule gauchiste, ce que FI risque fort de devenir s'ils ne prennent pas enfin la mesure des choses.

Correctif : Taubira n'est pas sociale démocrate, mais socio-libérale. La sociale démocratie, ce n'est pas le PS tel qu'il a dérivé au fil des décennies. Déjà, sous Jospin, c'était à la limite, mais bon, il y a eu la courageuse mesure des 35 heures (certes un peu bâclée). Je n'ai jamais été social-démocrate, mais je sais faire la différence entre des socio-libéraux comme Valls, Macron, Cazeneuve, Taubira, et des sociaux démocrates comme...le fut Mélenchon du reste. Comme quoi faut pas désespérer des sociaux-démocrates sincères, s'ils ne se laissent pas entraîner par leurs démons (et leur lâcheté politique).

Pour Hidalgo, je me tâte : je peine à savoir ce qu'il y a en elle de encore sociale démocrate, et de socio-libérale à force de "capillarité". Mais ce n'est pas pour autant que je voterai pour elle (sauf lors d'un deuxième tour face à la droite), car elle reste avant tout la candidate d'un PS qui n'a toujours pas corrigé le tir, et sa dérive socio-libérale. Même si certains membres, minoritaires, restent foncièrement sociaux démocrates (Laignel, Vallaud, sans doute Faure).

A choisir, il aurait alors mieux valu choisir Jadot. Non tant pour lui-même (il est souvent sur la même ligne que Hidalgo ou, pire, Taubira), mais parce qu'il est le candidat d'EELV : un parti dont le programme me semble acceptable par une majorité d'électeurs, même insoumis (je ne parle pas des militants obtus, qui parlent au nom du peuple, mais en réalité soit ne ne connaissent pas, soit le rêvent, l'idéalisent), et même socialistes.

Beaucoup d'électeurs insoumis, communistes, refuseront de voter Taubira (j'en suis, sauf si par le plus grand hasard Taubira était créditée d'au moins 15% dans les sondages). Et beaucoup d'électeurs PS-PRG refuseront de voter Mélenchon : ce sont les 6,5% de voix qui ont quand même voté Hamon en 2017, sachant pourtant que leur voix manquerait à un candidat de gauche qui pouvait se qualifier. Même si Hamon s'était retiré, la plupart de ces 6,5% auraient persisté à refuser de voter pour un "bolchevique".

Taubira et Mélenchon sont, à leur manière, autant clivants l'un que l'autre, totalement incapables de réunir tous les électeurs de gauche. Et ce, pour les 50 années à venir. Il faut donc un candidat plus au "centre" de la gauche. Perso, j'aurais préféré Piolle, mais va pour Jadot. Le programme EELV reste suffisamment construit et ambitieux, pour que toutes les parties de gauche en discutent ensemble. Sauf que désormais, il est trop tard pour tout le monde, chacun campant sur "ralliez-vous à moi", tombant dans le piège de la présidentielle, une machine à perdre pour la gauche.

Valls n'a jamais été de gauche, c'est un opportuniste d'extrême-droite, un pouilleux qui vendrait père et mère pour un maroquin!

 Aujourd'hui, j'ai plus confiance en la personne de C Taubira pour proposer, porter et mettre en place un bel avenir en commun.....

... Faites vous plaisir ...Il sera toujours temps de voterMacron pour un bel avenir en commun au 2ème tour.

Vous vous cognez de la personnalité grand bien vous fasse. Mais pour le moment nous sommes sous la 5eme république avec élection au suffrage universel direct. La personnalité du candidat est un critère essentiel de choix.

Allez interroger des gens dans la rue au hasard et demandez-leir sur quoi ils fondent leur vote...

Il y a une chose affligeante ici, c'est votre ... euh, j'ose pas dire commentaire. En fait, ce que vous egrénez, c'est plutôt la liste des poncifs éculés des medias mainstream.

A vous lire, on se tape la tête contre les murs de désespoir. Sûr, avec des ex- pareils, ça va pas le faire …

Et dire qu'il y en a qui se donnent la peine de réfléchir. Et qu'en retour, ils se ramassent ça … dur, dur …

OUI   OUI  OUI à   GABAS    Ces monologues dégoulinants de dépression sont insupportables

Inutile d'analyser , décortiquer , pleurer sur les faiblesses humaines . .

Debout et en avant vers LFI  ,  l'assemblée constituante nom de dieu !

21% des électeurs vous ont donné tort! C'est beaucoup! 

M'abstenir évidement

On est d'accord.

VOTER BLANC !!!

S'ABSTENIR, C'EST FAIRE LE LIT DE LA DICTATURE

Le vote blanc n'est pas compté donc il sera réparti sur les exprimés 

Bonjour,

J 'ignorai que le parti socialiste avais des caricaturistes à Mediapart en dehors de Usul.

Rire, car il est permis de rire j'espère.

Cordialement

Signé DÉDÉ LASSION

Un maire qui parrainé ne soutient pas

Il n'y a pas à se moquer: il est logique que la gauche, aristocratique, demande à être départagée pour qui sera le meilleur pour prendre la place du roi.
La théorie républicaine préférant l'aristocratie ("nous les meilleurs") à la monarchie ("moi le monarque"),
et la monarchie à la démocratie ("eux le peuple") elle en dernier recours.

Vous oubliez : "toujours à côté de la motte de beurre"

Et Fabien Roussel ? Oubli ou... ?

Il me semble qu'il figure sur le dessin ?

Royal refuse de dire si elle votera Hidalgo et appelle au rassemblement

L'ancience candidate du PS à la présidentielle de 2007 préférerait un rassemblement derrière une seule candaditure, à déterminer entre Anne Hidalgo, Yannick Jadot et Christiane Taubira.

surprised manque plus que son ex.

En même temps onsenbalec 

Ce genre d’amalgame stupide me semble aussi utile à gauche que le mouvement anticapitaliste…

Bref, passons.

Demandez plutôt à vos copains de manifs antivax, ils s’y connaissent un peu en fascime il parait laughing

Exactement. Il est même étonnant qu'elle ne soit pas venue devant les caméras en disant "je suis disponible si on a besoin de moi" comme elle le fait habituellement. 

Curieux, l'union derrière .... derrière Toto, derrière Jojo, derrière Gogo, on ne sait pas. Mais s'ils sont interchangeables comme ça, c'est pas un bon indice de fiabilité.

Commentaire ancien qui aujourd'hui apparait comme une fake news  puisque  depuis  Royal a appelé à voter pour le candidat le plus à même d'accéder au deuxième tour , à savoir le candidat Mélenchon ...

Tout bien considéré, plutôt que de se perdre en conjectures, sur le choix de la candidature à supporter pour porter les couleurs de la Gauche, j’ai tranché en cuisine. Et dans les livres.

Je soutiens la personne qui sait très bien faire le bami de poulet, depuis sa tendre jeunesse  ! Et qui sait manifestement, qui est René Char !

Un point c’est tout !

Cluster17, nouvel institut de sondage, a une méthode qui serait en réalité bien moins novatrice qu'il n'y apparaît, selon le Canard Enchaîné. En réalité, il continue de se baser sur le principe des quotas (âge, profession etc), les clusters ne venant qu'après - et avec souvent pas plus de 100 sondés par cluster, donc une marge d'incertitude considérable.

Il se peut qu'il tape juste, mais si sur les autres candidats il dit à peu près les mêmes choses que les autres instituts, par contre il se diffère beaucoup de ceux-ci, à la méthodologie éprouvée, pour Mélenchon. Donc, méfiance dans ces chiffres. On se souvient qu'aux européennes, les instituts donnaient les listes FI et EELV au coude à coude (avec plutôt un léger avantage pour celle de Manon Aubry), résultat : moitié moins pour la liste FI.

Ne pas oublier que l'électorat FI-PC est plus politisé que la moyenne (c'est une qualité), qu'il se décide bien avant les autres, l'électorat flottant qui se décide parfois dans la dernière semaine. Et sauf surprise, en général, cet électorat flottant choisit rarement les "extrêmes" (même si je ne classe pas FI, ni PC, comme "extrême"), mais plutôt le prétendu "juste milieu". Et ne pas oublier que les conditions globales 2022 sont assez différentes que 2017. En 2017, il n'y avait que deux candidats de gauche (hors extrême-gauche) en lice, dont l'un était malgré lui rattaché au PS, donc peu crédible (et que Hamon s'est envasé tout seul avec son revenu universel à géométrie variable tous les deux jours) : ce que l'un perdait en intentions, l'autre le gagnait, par principe des vases communicants.

Cette fois, il restera au bas mot 3 candidats en lice, peut-être 5. Si Hidalgo se retire, c'est Taubira et/ou Jadot qui en profitera, et vice versa : aucun "ruissellement" vers Mélenchon. Et je suis désormais certain que Roussel se maintiendra jusqu'au bout : Mélenchon, depuis 2017, a ulcéré non seulement les militants PC, mais son électorat fidèle, et ces électeurs n'en ont plus rien à fiche. L'erreur de FI aura été de croire qu'il suffisait de snober les autres, voire de les mépriser, pour écraser la concurrence et s'imposer par la force.

Imaginez une seconde si Roussel avait été candidat en 2017, fait 19,5% (oui, bon, je sais...), et qu'ensuite le PCF avait refusé tout type d'alliance pour les législatives, les européennes, les municipales etc, exigeant des Insoumis qu'ils se rallient en fermant leur g..., en acceptant le programme PCF déjà établi sans rien dire : aucun Insoumis ne l'aurait accepté, et c'est normal ! Donc, comprenez que FI a réussi à créer la zizanie, et que les électeurs PCF, Générations, EELV, n'ont nulle envie de resservir la soupe au gaullien providentiel de service, en se soumettant à ses moindres cap... euh, volontés.

Une fois que les Insoumis auront compris cela, on pourra repartir du bon pied à gauche. En attendant, on va tous, sans exception, vers une cata électorale généralisée, de FI au PS (même si c'est le PS qui va le plus déguster, ce qui n'est pas sans me déplaire).

Ce n'est pas l'électorat des partis de gauche que FI cherche à mobiliser depuis le début, mais les primo votants et les abstentionnistes.

25% des électeurs actuels (avec 25% d'abstention au moins) votent Macron, ils sont bien décidés. 15% voteront Pécresse, ils sont bien décidés aussi. L'électorat de Le Pen est distinct de celui de Zemmour, qui est plutôt, en moins populaire, plus intellectuel, l'électorat de Le Pen Jean-Marie.

L'électorat "flottant" cela ne concerne que la gauche : Roussel, Mélenchon, Jadot. Et cet électorat, comme en 2017, choisira selon le VOTE UTILE. Donc Mélenchon.

Pour moi, Mélenchon peut aller jusque vers 16, 17 ou 18% au premier tour, par le fait de ce vote utile. En février 2017, Mélenchon a commencé à doubler Hamon.

L'inconnue c'est Zemmour. S'il n'a pas les 500 signatures, personne n'ira le sauver : la droite et l'extrême-droite ont tout intérêt à ce qu'il laisse tomber.

Mais s'il va jusqu'au bout, les chances pour Mélenchon d'aller au second tour sont appréciables.

Et au second tour, les cartes seront rebattues. Le débat sera chaud, si chaud que les abstentionnistes sortiront de leurs cavernes et qu'une partie de l'électorat populaire de Le Pen préférera Mélenchon à Macron. Bien des gens seront ravis d'emmerder l’emmerdeur !

Rien n'est joué !

Et Anasse Kazib, il n'existe pas peut-être ? Il n'apparaît pas. Il est pourtant candidat à l'élection présidentielle.

Mouais.

On ne peut pas dire non plus que la « gauche de gauche » soit au dessus du lot pour arriver à convaincre les Français ?

C’est toujours un peu facile de jeter la pierre sur les autres …

Demande au ↑ camarade Jean-Mimi ↑ ce qu'il en pense, mon camarade. smile

Euh... "Le Figaro" et "Le Point" sont des journaux de gauche, non ?

Ce dessin est objectivement drôle et bien vu pour décrire une réalité qui l’est peut-être un peu moins …

Ha ben oui ma brave dame, c'est compliqué, hein !

Au barnum Mediapart, notre ami Meta est l'Auguste de service, "et en même temps" il fait le Clown blanc quand l'ami Fraternitain (alias monsieur Homais) a pris ses RTT... Quel talent !

Les femmes et les hommes qui font le tapin sont nettement plus honnêtes qu'un politicien perdu.

trop drôle ce dessin ! quelle créativité ! mais ou donc le dessinateur est-il cherchez ça ?

( on peut rire nous aussi)

  • Nouveau
  • 01/02/2022 20:57
  • Par

Une seule question aux soupard/e/s socio-démocrates : - Que faites vous avec le capitalisme financier ? Le reste est pure diversion.

Ben... Ils vont à la soupe, pardi !

Avec Agnès Buzyn

Merci pour ce petit rappel. 

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

"Macron cache quoi à qui?"

Il cache ses intentions. À nous.

«L'homme n'est pas unidimensionnel.  »

Et l’eau ça mouille … laughing

C’est beau comme du Taubira !

C’est toujours un plaisir de vous lire !

  • Nouveau
  • 02/02/2022 09:27
  • Par

Dans ce dessin vous situez Jadot à gauche, on ne doit pas avoir la même notion de la gauche. En ce qui me concerne je le vois à droite.

Ça dépend où vous faites commencer la gauche.

Il est à gauche du PS et à droite de LFI.

Pour défiler devant l'assemblée avec les policiers il est plutôt à droite (tout court) et les idées qu'il défend sont de droite généralement.

Pour moi, sur une échelle de gauche, il est au même niveau que Hamon. 

Après, ça dépend où on met la limite de la gauche. 

Ça dépend de quelle échelle à gauche …

Pour nos Révolutionnaire Permanents dont l’intégrité de gauche n’est pas discutable, le NPA est déjà trop à droite …

Pas évident.

Meta,

je crains que vos instruments de mesure ne soient biaisés.

Par conséquent, vous ne pouvez pas mesurer des positions sur l'échelle de la gauche.

Mesurer un phénomène pour tenter de rendre compte du réel suppose de prendre  une certaine distance avec ses préjugés.

C'est d'ailleurs à l'aune de ce critère que l'on peut dire que la vision de l'extrême-centre n'a rien d'objective : le discours néo-libéral véhicule une série impressionnante de préjugés et vous venez vous même d'en faire la démonstration.

macronareculons

  • Nouveau
  • 02/02/2022 12:17
  • Par

J'aime l'humour et je n'attends pas Mediapart pour orienter mes convictions politique. Aussi  avec ce recul, je trouve ces dessins très drôles. 

Ce qui est moins drôle c'est la manière dont tout ces quandidats ont snobé l'expression de 400000 citoyens qui ont pris la peine de s'exprimer aux cours d'un processus où il fallait en vouloir pour y arriver. Ca rappelle MACRON. Quelle désillusion d'avoir cru qu'ils allaient mettre plus de démocratie dans leur hypothétique mandat. Donc ce et sera aucun d'eux! Et aux prochaines élections non-plus!

Au poil Thibaud, merci On en veut d'autres. En dessin c'est tellement plus marrant et plus fort ! Que ne sais-je dessiner c'est pas les idées qui manquent mais le crayon ne suit pas ma main ou c'est le contraire, je ne sais. Une affaire de connection en somme, bien dans l'air du temps.

Chepeau et merci

Georges-André

"Battre la campagne" ?

Qu’en dit l’Académie (pas celle des Beaux-Arts)?

« Militaire :  Battre le pays, la campagne, les parcourir pour recueillir des renseignements sur l’ennemi.

Expr. fig. Battre la campagne, divaguer, tenir des propos dépourvus de sens. Votre raisonnement ne tient pas, vous battez la campagne. »

On ne va pas demander à ceux qui savent dessiner de faire mieux que les journalistes purement écrivains, qui continuent à employer cette expression dans un sens qui a le mérite involontaire de faire passer tous le candidats pour des dingues.

Cet usage vient peut-être de la contagion entre "battre l'estrade", qui signifie la même chose que "battre le pays, la campagne," en langage militaire  (de strada, la route en italien) et "battre les estrades", faire campagne en enchaînant les réunions dans tous les lieux où on peut avoir accès à une estrade (de l'espagnol estrado, salle de réunion et plus particulièrement partie surélevée.

Continuez à ne pas battre la campagne et à faire rire de la campagne présidentielle.

 

 

Ah oui, je vois qu'on parle de la "primaire populaire"...

Prenez un sentiment humain largement répandu, le désir d’union. Si vous êtes de droite faites du Zemmour, ou mieux du Ménard. Si vous êtes de « gauche », tendance œcuménique, rassemblez un fichier d’amis de l’union et proposez d’évaluer les produits en magasin (ou pas) sur plusieurs « attributs », comme on dit en marketing. Et le vainqueur est… Marchandise!

Faudrait demande son point de vue à Anasse Kazib je pense, il nous ferai un beau dessin de la vrai gauche ou tout le monde est à droite à partir du NPA inclus laughing

Un vrai truc révolutionnaire !

macronprenduneoudeuxbaffes

Tu n'as toujours pas répondu mon camarade...

  • Nouveau
  • 03/02/2022 01:03
  • Par

Bravo pour le dessin du jour.

  • Nouveau
  • 03/02/2022 07:31
  • Par

Une autre caricature rigolote sur la primaire populaire, en une de la un Franc Tireur cette semaine :

 © Franc Tireur © Franc Tireur

Oh... Meta sui crache sur Taubira ?

Serait-ce à dire qu'elle correspond plutôt à un électorat macroniste qu'à un électorat de gauche ?

Un tantinet raciste le trait du dessin de meta.  Rien d'étonnant. 

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.
  • Nouveau
  • 03/02/2022 11:33
  • Par

Ils ont eu le train gratuit, aussi.

Il faut bien ça pour qu'ils regardent à côté, quand on leur demande d’agresser, mutiler et tuer les manifestants. C'est qu'à force, les gens les fuient, même quand ils devraient servir à quelque chose d'utile.

j'ai adoré le dessin avec les moumoutes : j'ai vu récemment un docu sur la souffrance de la police, un flic disait : « quand on fait des rondes la nuit en octobre par - 15° » (dancing in the street ...)

Pas très drôle..

  • Nouveau
  • 04/02/2022 06:17
  • Par

Une autre caricature assez étonnante vue ce matin :

16b6faa7-a25b-4bee-9a13-6a05ca1602ec

Clairement, cela ne fonctionne pas avec votre gourou wink !

Vous seriez donc prêt à toutes infidélités envers Anasse ?

Apres tous les articles que vous nous avez posté ici même sur la Révolution Permanente, eh ben …

Figure-toi qu'Anasse, Fabien et Philippe vont bientôt se désister en appelant à voter pour qui nous savons...

Et tiens ! Voici la news du jour ↓.

Edwy Plenel salue la campagne de Jean-Luc Mélenchon

capture-d-ecran-2022-02-17-a-21-31-13-1
Dans la même journée que Ségolène Royal, Edwy Plenel, journaliste et fondateur de Mediapart, a fait l’éloge de la campagne de Jean-Luc Mélenchon. Il a salué une campagne qui « marque des points » grâce à « sa cohérence et sa cohésion« , loin des « incohérences » et des « improvisations » des autres candidats de gauche. Ces derniers peinent à dépasser 5% dans les plus récents sondages.

Et BIM!... Macron Têt' de con, ça s'écrit avec une ou deux baffes ? laughing

Voter blanc est beaucoup plus pénalisant pour le monde politique et a certainement plus de sens que s'abstenir . . .

S'abstenir, c'est faire le lit de la dictature ; et vu que Micron est un autocrate, il urge de S"EXPRIMER,justement.

Pas de soucis.

On se débrouillera sans vous laughing

Pas faux.

Si seulement vous vous l'appliquiez (on se passera de vous).

  • Nouveau
  • 04/02/2022 18:31
  • Par

L'intellectuel Michel Onfray était l'invité de BFMTV-RMC ce vendredi matin. Il a annoncé qu'il s'abstiendrait lors de la présidentielle à venir, l'estimant "jouée d'avance" et dévolue à un candidat favorable à l'Europe "maastrichtienne", c'est-à-dire libérale.

Michel Onfray sur la présidentielle: "Il va falloir choisir entre le Général de Gaulle et Adolf Hitler, c'est comme ça que les choses nous sont présentées" © BFMTV

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

Je suis choqué par certains commentaires dénigrants. Le refus de communiquer avec tous, quelque soient les idées avancées est un refus de la réalité, et un refus d’espoir. Comment construire et échanger si on refuse de prendre en compte la réalité, comment vivre en société quand on nie celle de notre interlocuteur? Comment oser imaginer un monde nouveau si on pense et si on agit par exclusion? Comment croire en un avenir meilleur si on ne croit pas en l’autre, différent? 
il n’y a que la force qui peut imposer des changements sans prendre en compte la diversité des opinions, et c’est ce que je lis pourtant dans certains commentaires.
Ne pas être radical ne veut pas dire dévoyé.

les montagnards étaient ils plus démocrates que les girondins?

que vous le vouliez ou non nous vivons avec des gens différents et ces différences peuvent parfois paraître irréconciliables et pourtant…

j’achète mon pain chez un artisan hors pair qui vote  Le Pen mon oncle généreux sur qui on peut tous  compter s’apprête à voter extrême droite, mon ami d’enfance qui vit à l’étranger comme un nabab me harcèle pour que je vote Mélanchon, deux de mes amis votent pour Macron le seul choix réaliste pour eux dans leur vision dynamique du monde, et pourtant ce sont tous des gens bien!  moi? Je suis sensible au discours tolérant de Taubira, à la sincérité et l’engagement de LFI, à la cause animale, à l’écologie mais je sais dans quel monde nous vivons: un marché unique où la concurrence est féroce et oû il faut être compétitif au risque de perdre des emplois! Que faire? Je ne sais pas, mais pour savoir je vous écoute, alors n’arrêtez pas de vous parler sans vous condamner.

 

  • Nouveau
  • 09/02/2022 14:10
  • Par

Chouette dessin pour Poutou.

macroncon

Comme disait Coluche :

 » Et vous trouvez ça drôle ? »

c’est plutôt indigent.

  • Nouveau
  • 10/02/2022 02:15
  • Par

C'est sûr que Poutou, Arthaud et Kazib sont les seuls, parmi les candidats, qui peuvent se retrouver un de ces 4 au chômage puisque les "seuls" à savoir ce que travailler veut dire !

  • Nouveau
  • 10/02/2022 17:17
  • Par

Géniale dessin de Coco aujourd’hui, pour le partager :

 © Coco © Coco

Génial, sans e....dessin est masculin...demandez à vos idoles Bribri et Jean-Mi de vous expliquer mmmmm?

Meta lit Charlie..... qui se ressemble s'assemble !

C'est intelligent comme du Xavier Gorce...

Coco réac

Paul Eluard : "Liberté" (dit par l'auteur) © Résonance[s]

Macron têt' de con et son meta énamouré c'est « Liberté j'efface ton nom » : des fafs, quoi !

Des fantômes antisociaux, racistes, sexistes et liberticides à nouveau surgis du ventre fétide de la bête immonde au coup de sifflet de l'oligarchie en panique.

Pas la peine d'insulter Charlie.

Encore ,encore plus de dessins !!! ils sont plus locaces d'infos et droles que les candictats élus par toutes les chaines TV ,qui nous font grincer les dents . merci !

  • Nouveau
  • 12/02/2022 17:09
  • Par

Une autre caricature du jour :

9ebbe6f0-2088-4312-a3bf-260ea47f1612

Dessin indigeant

Edwy Plenel salue la campagne de Jean-Luc Mélenchon

capture-d-ecran-2022-02-17-a-21-31-13
Dans la même journée que Ségolène Royal, Edwy Plenel, journaliste et fondateur de Mediapart, a fait l’éloge de la campagne de Jean-Luc Mélenchon. Il a salué une campagne qui « marque des points » grâce à « sa cohérence et sa cohésion« , loin des « incohérences » et des « improvisations » des autres candidats de gauche. Ces derniers peinent à dépasser 5% dans les plus récents sondages.

Simple concis ces dessins vont droit au but et sont d'une compréhension sans blabla !

"On a l'équipe, le QG, les fonds, les parrainages...

reste à trouver un programme! ou le candidat?

...Non je déconne!

merci Besse pour ce dessin...

Oui le dessin est marrant.

Mais en tant que président sortant Macron sera davantage jugé sur son bilan, avec notamment la gestion de la crise sanitaire et situation économique.

 un bilan à la hauteur de son programme …. NUL 

  • Nouveau
  • 15/02/2022 12:31
  • Par

Une autre caricature sympa dans Franc-Tireur cette semaine :

 © Franc-Tireur © Franc-Tireur

Nostalgie de Pétain le génocidaire, « grand soldat » selon un de ses admirateurs ↓.

macronpetain

Et il paraît même que Macron a aussi sa nouvelle 1ère ministre reprise de justice , ses nouveaux ministres opportunistes qui vont remplacés les précédents opportunistes qui seront recasés à des postes plus lucratifs.

La presse est muselée à 90%, le Conseil Constitutionnel c'est en cours, des alliances sont en cours avec Sarkozy pour les législatives, etc ... bref Macron ne chôme pas ( lui ...).

On se demande bien ce qu'il va faire quand il sera en campagne d'autant qu'il refuse les débats avant le 2ème tour  !?

La haine,...

Qu’on le veuille ou non,..
Direction Paris
La capitale !
Déplacer ces milliers,...
Ces milliers
De voitures,.. de camions
Tous ces gens
Hommes,.. femmes,.. enfants,
Grands-parents...
Qu’on le veuille ou non...
Putaing-cong... !

Qu’on le veuille ou non,..
Direction Paris
La capitale,
Déplacer ces milliers,...
Partis pour la semaine,
De toute la France,
Nice,.. Perpignan,
Hendaye, Brest, Strasbourg,
Lille,.. Dunkerque,.. Cabourg,
Lyon, Valence,
Toulouse,.. Gap,... Talence,
Grenoble, la Savoie,.
Manosque,.. Foix,..
Qu’on le veuille ou non...
Putaing-cong... !

Qu’on le veuille ou non,..
Direction Paris
La capitale,
Déplacer ces milliers,...
Ces convois de la Liberté
Ce convoi de la Liberté,
Tout ça pour un nom,
Qu’on le veuille ou non,..
Celui qui veut de l’Histoire faire nom,
Qui a détruit l’industrie française,
Qui a détruit le Social,
Qui a vendu les aéroports
Alstom,.. les barrages,
Les ports,...
Nos retraites,... notre Santé
Nos Ehpad
Aux fonds d’investissements,
Fonds toxiques de placements,..
Nos Ehpad
À ces requins de la mort,..
De la mort... !
Qu’on le veuille ou non,..
Putaing-cong... !

Qu’on le veuille ou non,..
Son nom,..
 Ne fera pas renom
Celui qui veut de l’Histoire faire nom,
Catalyseur
Activeur,
Déclencheur,
À fédérer tant de fraternité,
Réunir toutes ces individualités
Dans un convoi
Ces milliers de voix
À chanter,.. crier,
Pour la Liberté
Depuis 5 ans
_ ‘‘ On est là !
Même si Macron le veut pas,
Nous on est là !
Pour l'honneur des travailleurs
et pour un monde meilleur,
même si Macron le veut pas,
nous on est là !
Dans un convoi
Ces milliers de voix
Pour la Liberté,
À chanter,.. crier,
D’une féroce haine
Tant d’animosité,
D’inimité,
À briser toutes les chaines..
Qu’on le veuille ou non,..
Putaing-cong... !

Qu’on le veuille ou non,..
Putaing-cong... !
Jamais !
Gouvernement,
Jamais !
Parti élu LaRem
N'auront fait naître la haine.. !
Jamais !
Les poursuivre
Pour incitation à la haine... !
Qu’on le veuille ou non,..
Putaing-cong... !

Qu’on le veuille ou non,..
Putaing-cong... !
La haine
Un quinquennat
À construire un mur,
Entre le Pouvoir
Et la rue...
La haine
Ériger un mur,
Entre le Pouvoir
Les travailleurs,.. qui suent...
La haine
Bâtir un mur,
Entre le Pouvoir
Les salariés, retraités,.. journaliers,... Santé,..
 La haine
Qu’on le veuille ou non,..
Putaing-cong... !
La haine..

Amis
Qu’on le veuille ou non,..
Putaing-cong... !
La haine...

Amis !
Vous n’êtes toujours pas obligés de me croire,.. à me suivre,..
Ou pas !.. Ou pas !
Ou demandez à Benalla !
Nôôôn ! Amis !
Pas  à Benalla !...

                                            Christian                    le 14 février 2022

  • Nouveau
  • 16/02/2022 09:43
  • Par

Dessin du 16/02 : ah bon ? Macron n'aurait pas de programme ? comme en 2017 alors !

Dessin du 01/02 : à gauche des incapables à l'égo surdimensionné...  tous les mêmes finalement pas la peine de se déplace pour eux !

A 10% Roussel dévore une chèvre ET Melenchon...

Bien vu !

 Je dirais plutôt que c'est Mélanchon qui fait un malheur s'il n'atteind pas 10% !

Drôle effectivement, mais toujours appuyer là où ça fait mal, c'est un peu réducteur, non ?

En lien avec la polémique soulevée à gauche lorsque Roussel annonce vouloir de la bonne nourriture pour le viande, viande comprise.

La réduction C'EST MOI !!!! 

Moi non plus, je venais dans la section commentaire pour voir si quelqu'un pouvait m'expliquer ce dessin (loupé).

Mélenchon est maintenant à 11% dans les différents sondages, et à 13% pour Cluster17.

Ceci avant le ralliement de Ségolène Royal. L'rgument est le bon : c'est le vote utile.

Non, je pense que ce gros costaud c'est Roussel, l'homme des steacks de barbaque...

Sans déc ?

humaallezonarretelesconneries

 La PP a toujours le mot pour rire. laughing

Jean-Michel Apathie, Marie-George Buffet, Aymeric Caron, Alma Dufour, Annie Ernaux, Bruno Gaccio, Sébastien Jumel, Nicolas Langlois, Claire Lejeune, Thomas Portes, Ali Rabeh, Ségolène Royal, Barbara Stiegler, Jacques Weber, etc. Et voici maintenant la Septième Compagnie ! Tatata... ↓

Edwy Plenel salue la campagne de Jean-Luc Mélenchon | Dans la même journée que Ségolène Royal, Edwy Plenel, journaliste et fondateur de Mediapart, a fait l’éloge de la campagne de Jean-Luc Mélenchon. Il a salué une campagne qui « marque des points » grâce à « sa cohérence et sa cohésion« , loin des « incohérences » et des « improvisations » des autres candidats de gauche. Ces derniers peinent à dépasser 5% dans les plus récents sondages.

Coincé.e.s entre "intercommunalité" et préfecture scrogneugneu, les maires des petits villages hésitent à parrainer JLM, genre « Si je signe je vais me faire stigmatiser » (merci Hollande)... Si Mélenchon obtient malgré tout ses 500 parrainages, la République sera reconnaissante aux 500 Braves. Et si par malheur le régime bonapartiste parvient à bloquer la candidature du seul candidat à la fois non inféodé et crédible (déni de démocratie), ça va barder pour ledit régime, en interne comme au delà des frontières : Boycott, Désinvestissement, Sanctions !

Allons, vous savez bien que Jean-Luc aura ses signatures, il fait juste jouer le suspens.

C’est la même histoire à chaque élection.

Parfois je me demande si vous fumez ou buvez avant d'écrire un commentaire, en tout état de cause , relisez vous avant d'envoyer.

  • Nouveau
  • 18/02/2022 10:57
  • Par

Pas très incisif ni très drôle ce dessinateur. Mauvaise pioche pour suivre la campagne.

  • Nouveau
  • 21/02/2022 12:44
  • Par

Cette dernière caricature sur Roussel est un peu limite quand même.

Sauf à considérer l’article de Mediapart comme un jugement déjà rendu et l’accusé de facto coupable.

C’est moyen…

Meta, c'est très difficile pour moi de reconnaître que sur ce coup vous n'avez pas tort. N'en profitez pas quand même. wink

J’ai rigolé en pleine réunion chiante au boulot, c’est malin !

smile

oui en effet un peu limite dans le sens où ça ressemble moins à de l’enrichissement personnel comme dans le cas Fillon qu’aux cas de détournement de fonds liés aux assistants parlementaires du modem, du FN ou de LFI. On est d’accord ce n’est ni bien ni légal que des partis embrouillent les finances publiques. Ceci dit je suis à peu près sûr que Roussel que je ne soutiens pas, a bossé pour le PC durant cette période. Cela ne le dédouane pas bien entendu mais ça me paraît moins  gerbant que d’entretenir son manoir dans la Sarthe au frais de la princesse… enfin de la république comme ils disent. 

Meta, cela dit, Mediapart ne se trompe pas souvent...

Les journalistes d'investigation de Mediapart sont des professionnels, on suppose que les informations n'arrivent pas par hasard mais leur travail est justement de les publier après leur propre enquête et conviction des faits. 

C'est clairement leur point fort, un vrai travail de journaliste.

Pour ma part j'ajoute quand même quelques nuances :

D'une part le journal n'est pas et ne doit pas être un tribunal, pour moi la préemption d'innocence est plus importante qu'un article. Le jugement le dira, et s'il n'y en à pas alors chacun peut toujours se faire un avis mais la personne reste "innocente".

D'autres part nos journalistes préférés ont la fâcheuse tendance à considérer un refus de réponse des intéressés comme une reconnaissance tacite de culpabilité. J'ai trouvé un peu gros dans le cas de Roussel que le journal lui demande des preuves de son travail par exemple.

Ce qui est "gerbant" quand on se dit communiste aujourd'hui c'est de faire campagne pour la viande, le vin, les violences policières  et le nucléaire. Sur ces quatre points, parfaitement en accord avec Macron.

Stratégiquement, soutien gauche de la macronie.

Une bouteille de vin pour presque 2 kg de viande, ça me parait un peu juste. Surtout que, le paleron, ça doit mijoter au moins 3 heures.

On attend un travail de meilleure qualité de la part d'un assistant parlementaire.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.
  • Nouveau
  • 21/02/2022 14:31
  • Par

*Roussel dans la sauce (hihihi)

  • Nouveau
  • 21/02/2022 16:25
  • Par

MIAM !

C'est ce que j'ai écrit plus bas . Je pensais être la seule à avoir remarqué la médiocrité de ces dessins et leurs textes.

Notre ami roussel a un droit universel au plaisir. Un petit coup de bon vin de temps en temps (1), un morceau de bon fromage, de l'excellent pain, oui. Nous devons tous avoir la possibilité de nous réjouir, communier, d'un morceau de Cantal vieux ou de Maroille.

Mais. Notre ami roussel n'a pas le droit de défiler avec la milice, de chasser le woko-écolo-gauchiste, ce qu'il fait, ni de doubler le nombre de tchernobyls sur le pays au seul motif que la cgt du nucléaire, épargnée par un capitalo-terrorisme ayant enfin "sécurisé" les sources d'énergie nécessaires à ses crimes par un compromis historique avec les matons et les chauffeurs du capital, lui permet de mener grand train et surtout lui évite de retourner à un vrai Travail utile au Bien commun (3).

1 - il va fal!oir partager le fromage entre tous et toutes, également, dignement, sobrement, dans la Joie et l'Amitié, mettons 5 kg par personne et par an, un verre de vin, 300 grammes de pain, haricots, légumes, beaucoup plus si activité physique (2). Combien faut-il allouer de ressources dignes et de Travail à cette Joie joyeuse et à nos Vaches Rieuses ? Vraiment rieuses. On peut aussi mixer le promage dans la purée de légumes, en parfumer le couscous ou la tajine de pommes de terre, dans des cantines de quartier, sur des tables de trente convives, dans nos écoles... Le commentateur est dans sa crise de délire. Que le lecteur oublie cet instant d'égarement qui lui est trop souvent, hélas, coutumier.

2 - le renvoi dans le renvoi devient nécessaire au commentateur, tant le cas roussel est pour lui explosif. Une étude a montré que le poids des dominants était un bon indicateur de la Démocratie d'un pays: plus le dominant est dodu, plus le pays souffre.

3 - merci à l'Humanité pour sa conclusion: il faut arrêter les conneries. 

Je me permet Charles de partager un point de vue ci-dessous que beaucoup commencent à partager sur Fabien Roussel.

Hubert Huertas l'exprime parfaitement, comme toujours de manière claire et précise (il faudrait définitivement supprimer l'âge de départ à la retraite pour les bons journalistes !)

0c21e80a-7da9-4b9f-be24-6a86b1df600b

Vous voilà "communiste", cher Meta. Permettez moi d'être inquiet. wink

Jacques META

Jacques Dutronc - L'opportuniste © Kévin Thenard

C'est vrai qu'il y a de l'insécurité, en France. Surtout depuis l'irruption d'un fasciste de plus dans la campagne. Avec le risque que ce mutant pire que le précédent prenne sa place.

  • Nouveau
  • 22/02/2022 14:48
  • Par

Seulement 2 dessins réalisés par une femme...

A quand la parité de la représentation humoristique ?

Heureusement que Camille Besse est là !

Le niveau de ces dessins est si bas qu'aucune dessinatrice ne peut l'atteindre, voilà tout ! 

  • Nouveau
  • 23/02/2022 12:58
  • Par

Un dernier dessin sur les parrainages qui ne reflète que partiellement la réalité.

Sachant qu’il reste quand même quelques 30.000 élus qui n’ont encore parrainé personne.

Sachant que de très petits candidats comme Nathalie Arthaud on largement réussi à avoir ces signatures…

Ils font quoi au juste les autres ? Ou alors ce serait juste le pipeau habituel et, miraculeusement, ils vont avoir les signatures nécessaires ?

Merci pour ce moment de pur plaisir !!! Continuez le plus longtemps possible ;)

Pour le dessin du 23 février, sur les clowns qui battent la campagne à la chasse au maire, on se croirait sur Nintendo (Pokemons).

Excellent le tandem Bayrou  le pen 

D’autant plus que l’on peut aussi l’imaginer pour n’importe quel mouvement de gauche aussi.

Non Meta. Les parties racistes, pétainiste, qui sont pour la suprématie d'une "race" ne sont qu'a droite.

Ceux de gauche ne sont que pour une redistribution des richesses.

C'est bien ce que je pensais: aucune culture , aucune éducation,  que du bavardage.

Excellent dessin!

C'est drôle, piquant, intelligent, excellents, ces dessins, merci.smile

@Besse : excellent dessin, mordant d'esprit. Mais je vous aurais suggéré de le titrer "Table DE négociation" car sans suggérer la prestation macronienne, bien au-delà cette table pourrait servir plusieurs fois...
Amitiés dessinatrices.
 

Merci Besse pour cet impertinente et pertinent dessin!

A vendre sur le bon coin, hasardeux car difficile à transporter. Par ailleurs je me demande, ayant été occupée par deux gesticulateurs, dont un en campagne... est-ce qu'elle ne porte pas la poisse?

Excellent humour sur la "table de négociation" ; merci. Ce qui m'étonne c'est que notre médium national (le meilleur du mooonde, évidemment !!!) n'ait pas réussi à la faire tourner ... là, il aurait peut-être épaté Poutine ...

Le dessin migrants-réfugiés, quoique humoristique, est particulièrement atroce. A mettre en lien avec l'article "parti pris" à la fois émouvant, et accusateur d'Ellen Salvi.

Illustration sans concession de cette France bourgeoise et raciste.

Beurk, à gerber !

  • Nouveau
  • 02/03/2022 14:20
  • Par

Dessin migrants-refugiés est excellent et malheureusement très juste. La misère à 2 visages suivant qu'elle vienne d'Europe ou d'Afrique. La France et les français accueillent, à juste titre, les Ukrainiens et ferme la porte aus Lybiens et autres africains....Triste réalité du monde d'aujourd'hui.

J'allais le dire ...HONTE A BARBIER

qu'il se serve de son écharpe pour se pendre ....

               Election Présidentielle

Intention de vote au 1er tour ( IFOP )  - 2 mars 2022  

                 Mis à jour à 18 H

Emmanuel Macron                28  %                            =

Marine Le Pen                        17   %                            =

Valérie Pécresse                     13.5 %                        + 0.5

Éric Zemmour                        12.5 %                         0.5

Jean-Luc Mélenchon         11   %                      +  0.5

Yannick Jadot                            4.5  %                       -  0.5

Fabien Roussel                          4.5  %                          =

Anne Hidalgo                             2.5  %                          =

Nicolas Dupont-Aignan            2    %                        - 0.5

Christiane Taubira                     1.5  %                         =

Jean Lassalle                                1.5  %                          =

Hélène Thouy                               0,5 %                     + 0,5

Philippe Poutou                           0,5  %                       = 

Nathalie Arthaud                         0,5  %                       =

Je propose aux zemmour/lepen d'organiser une grande exposition, où on expliquerait au français comment reconnaître les "bons" migrants et les "mauvais" d'après des illustrations anthropométriques, comme l'ont fait jadis les nazis pour reconnaître les juifs.

De façon générale, c'est simple: les "bons" nous ressemblent (sauf la langue).

Les meilleurs dessins sont les 5, 9 et 13.

Au sujet du 14 : c'est bien Taubira qui est dessinée ? Il ne l'a pas arrangée le dessinateur, houlala laughing mais bon c'est bien vu quand même!

"Le dessin du 4 mars : le président-candidat publie une « lettre aux Français »."

Z'avez pas honte de dénigrer la presse régionale? Bande de parigots va!yell

  • Nouveau
  • 04/03/2022 13:52
  • Par

quel mépris pour la presse régionale !!

Lettre aux français: macron n'a pas besoin de dépenser des sous pour sa campagne. Qui serait assez fou pour vouloir la présidence en temps de pandémie, de guerre et de crise économique?

Lui.

Mais un peu d'humour, que diable ! Le fumier d'âne juste au-dessus de l'annonce de Macron m'a bien fait rigoler. 

Tout va tellement mal qu'il ne faut pas manquer les occasions de sourire ou de rire un peu. 

Cela ne m'empêche pas d'être en colère contre tous ces apprentis sorciers va-t-en-guerre, de compatir au sort des Ukrainiens et de participer aux chaînes de don, etc. Cela ne m'empêche pas non plus d'alerter mon entourage sur ce que nous préparent les candidats à la présidentielle ( à ce propos, le rapport d'ATTAC et de l'observatoire de la Justice fiscale est éclairant), de discuter du rapport du GIEC qui me fait froid dans le dos ( si je puis dire...) 

NB : j'aime beaucoup les ânes, et le fumier risque de devenir une denrée prisée si les Français se mettent à cultiver un bout de jardin pour ne pas crever de faim. 

Et merci aux dessinateurs, parce que la plupart du temps, leurs dessins me donnent à penser, tout en me faisant rire. 

N'en déplaise aux pisse-froid qui critiquent à tout-va. 

  • Nouveau
  • 04/03/2022 17:28
  • Par

Macron aura réussi, aussi, à ubériser la présidentielle...

Pour certains dessins  vous commencez  à ressembler à la presse  collabo de -39-44  je suispartout n'est pas loin  ,ce n'est pas a votre honneur .

Perso évoqué depuis le début le risque d'explosion de l'antisémitisme suite aux délires de zemmour. Une charte sur le graphisme des visages ? Entre neutralité et, éventuellement, quelques, discrets, traits de visage, mais on peut s'en passer ?

Risque inexistant. C'est l'inverse. Zemmour étant un antisémite - ses crachats sur les victime de l'attentat de Toulouse marquent un antisémitisme virulent- tout autant qu'un islamophobe, son rejet commun par les juifs comme par les anti-islamophobes, tendrait plutôt à faire reculer l'antisémitisme. Zemmour s'est tout entier converti à une idéologie - le fascisme - radicalement antisémite, anti-judaïque: celle de ses adorateurs "chrétiens" orthodoxes, antisémites, anti-catholiques latin (j'entends tendance François) et de païens radicalement athés, attirés par le démoniaque. Le Judaïsme, tout de piété et de modération, dans la Crainte de Dieu, est aux antipodes du pathos dégénéré de Zemmour et affidés.

Il faudrait dire lesquels ? "Certains" ? Lesquels ? On serait curieux de savoir où va se nicher votre esprit d'"analogie sauvage".

Par acquis de conscience, j'ai à nouveau regardé tous les dessins. Il n'y a en a aucun, qui de près ou de loin, puisse ressembler aux dessins de la propagande de "je suis partout": ni dans le contenu explicites des messages, ni dans les connotations formelles. C'est une remarque à la fois totalement gratuite, infondée, et totalement diffamatoire, qui porte atteinte gravement à la réputation d'une personne, ici d'un auteur, et plus largement d'un éditeur intellectuel. C'est cela et cela seul qui "n'est pas à votre honneur". Mais votre crédit d'honneur s'étalonnant déjà à zéro, on ne peut rien enlever au néant.

Celui du 8 mars est très drôle.

Ouais…heu… trop grosse la pompe russe. T’as pas entendu…ils n’ont plus de gasoil pour leurs chars et leurs avions quand ils tombent ne sont pas plus gros que des fusées éclairantes…même pas peur… tongue-out    

Remarquable cette série de dessins. Une image est un énoncé synchronique syntagmatique complexe; il saisit en un instant toute une série d'éléments hétéromorphes, hétérogènes, dont la juxtaposition synchronique suggère un climat, une "ambiance", un "ressenti perceptif". L'ensemble le déroule comme un "film" illustrant les variations rhapsodiques des "images mentales collectives", des sortes de "denkbilder" selon la "constellation" de W. Benjamin.

La nouvelle réalité de la "Russia at War" surgit brusquement au milieu de la partition. Au niveau de notre famille cela se traduit par un retrait de l'option Mélenchon, initialement décidé, suite aux pantalonnades de l'"union de la gauche": la position franchement anti-européenne devient insoutenable. Pour le moment l'option de rechange serait le vote Roussel, qui maintient l'intégrité du "maximalisme" minimal (ou du "minimalisme maximaliste") du "programme social", sans trop dériver vers le néo-pacifisme munichois et les plus qu'ambiguités "non-alignées". Le "populisme" de Roussel réside uniquement en un contre-pied au snobisme petit-bourgeois pseudo-"progessiste", autre forme de la "distinction de classe", diagnostiquée naguère par le courant Bourdieu. Ce n'est pas un "populisme transversal", "interclassiste", mais un "populisme de défense de classe". C'est très différent.

La position LFI devient franchement la position avant-guerre de Marcel Déat ! ("Ne pas mourrir pour Dantzig", 1939, à un moment où il n'était pas encore franchement fasciste !). Là on peut se raconter toute sorte d'histoire à la "père castor", ce n'est juste "pas tolérable". Toutes les saloperies de 2013-2014, du temps où monsieur Mélenchon était allié avec toute sortes d'aujourd'hui "candidats fascistes" (RN, patriotes, Z et consorts), sur la Syrie et déjà l'Ukraine, remontent à la surface, et chacun se dit que ce serait une folie criminelle que d'envoyer un type pareil, non pas même au pouvoir, mais simplement à un deuxième tour pour s'écraser à moins de 40%, voire beaucoup moins, tout en discréditant durablement la gauche, l'idée même d'une "gauche européenne"(cf. Victor Hugo). Je préfère encore voter tonton Roussel : le père moins le pire.

  • Nouveau
  • 10/03/2022 16:38
  • Par

Miam le mode sans échec !

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

C'est à cause de sa coiffure, qu'il l'appelle "Bichon", sa bergère?

Excellent votre commentaire ! Par contre ce dessin du 11/03 ne l'est pas. A première vue Macron parle au téléphone, alors que Bichon est à côté de lui. Bizarre. Il faut réinterpréter ce qu'a voulu dire le dessinateur : Macron parle à Bichon à côté de lui car il vient d'entendre au téléphone que Brégançon n'était pas libre en juillet. Mouais. Pas terrible ce dessin ! on attend mieux aujourd'hui.

Excellent !

smile

gabian-1

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

Au Vietnam, en 2011, on bat la campagne idéologique avec Oncle Super Ho, le super héros. 

Vietnam 2011 - Oncle Super Ho est un super héros. © Jean Claude Lenerve Vietnam 2011 - Oncle Super Ho est un super héros. © Jean Claude Lenerve

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.
  • Nouveau
  • 15/03/2022 23:26
  • Par

Mediapart,  je trouve le trait de votre dessinateur très mauvais et les bulles vaseuses. Lorsque vous avez commencé à les publier , je me suis dit que c'était juste un essai . Mais comme vous avez l'air d'y prendre goût,  je me permets de donner un avis.

  • Nouveau
  • 16/03/2022 15:44
  • Par

22-03-16c.jpg

                                                                                                    Poisson d'avril !

Un treizième candidat, pas pire que les douze autres, s'invite dans la campagne.

https://blogs.mediapart.fr/567614/blog/150322/un-13eme-candidat-va-faire-le-malheur-des-12-autres

Mes préférés laughing :

16-Le dessin du 28 février : François Bayrou vole au secours de Marine Le Pen.
21-Le dessin du 21 février : Fabien Roussel soupçonné d’avoir occupé un emploi fictif auprès d’un député.
26-Le dessin du 14 février : la force du vote Macron.
29-Le dessin du 10 février : Castex et ses jets.
30-Le dessin du 9 février : Philippe Poutou, de Pôle emploi à l’Élysée ?
33-Le dessin du 4 février : Macron et Zemmour accaparent l’attention médiatique.
34-Le dessin du 3 février : tensions dans la famille Le Pen.
35-Le dessin du 2 février : Alliance convoque Le Pen, Pécresse et Zemmour.

  • Nouveau
  • 22/03/2022 16:41
  • Par

Le parti LR est un parti de mecs et Pécresse qui en rajoute en montrant sa dépendance à sarkozy ! Pauvres femmes du parti, je vous plains.

  • Nouveau
  • 23/03/2022 12:47
  • Par

Merci pour les éclats de rire. :)

Oui, ne pas interrompre ce fil avec l'élection, svp !

J'aimais bien jusque là, mais là, ça y est, les humoristes se mettent à leur tour à faire de l'anti FI primaire. La rédaction s'est passé le mot.

Le dessin sexiste de la journée ! Qui mobilise l imaginaire de la belle au bois dormant sans prendre de distance. Or la belle au vois dormant, c est une femme passive qui attend un homme pour se réveiller.... Par ailleurs que cela dit il du pouvoir politique et du corps electoral ? 

C’est un débat intéressant, pas tellement sur le côté « sexiste » d’une gauche représentée par la belle mais surtout de dose de parfum nécessaire à Jean-Luc pour se rendre « présentable ».

A rapproche du dessin de une de la revue Franc Tireur cette semaine :

 © Franc Tireur © Franc Tireur

c'est mauvais on dirait Luc Ferry

  • Nouveau
  • 31/03/2022 09:13
  • Par

J'admire les dessins de Soulcié ! Ils sont justes et véritablement humoristiques. Sincères félicitations !

On sait bien pourtant pour qui votent...les poulets!

  • Nouveau
  • 01/04/2022 11:24
  • Par

Excellent Soulcié sur l'abstention

  • Nouveau
  • 04/04/2022 17:43
  • Par

Après son discours mélenchonesque lors du 1er confinement, le macron du 4/04 nous prouve encore une fois que ce type n'a pas de figure !

En complément à la sixième vignette, cette réunion de famille le soir des élections

Publicité trouvée à Bali © Jean Claude Lénervé Publicité trouvée à Bali © Jean Claude Lénervé

  • Nouveau
  • 08/04/2022 16:55
  • Par

Pas mal le dernier dessin

c'est précis ça, le dernier un jour ne l'est pas toujours, t'es toujours pas une flèche toi.

vous voulez dire celui du 11 qui résume à merveille votre champion.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.
  • Nouveau
  • 12/04/2022 08:36
  • Par

Sympa celui du 11, mais vous avez oublié les illettrées et les amish.

  • Nouveau
  • 12/04/2022 22:45
  • Par

Les dessins des 8, 11 et 12 sont excellents !

Le 14  Valerie sandestaing et Narine Hidalgo 

  • Nouveau
  • 21/04/2022 15:44
  • Par

Dessin du 21 avril : La Mort est un homme, tout le disque-monde sait cela (« la Mort est un mâle, un mal nécessaire »)

Mais bon hein, c'que j'en dis quoi, enfin pour conclure...

Têtes Raides - Qu'est-ce qu'on s'fait chier (Clip Officiel) © TetesRaides

  • Nouveau
  • 23/04/2022 07:26
  • Par

Ce portfolio est une excellente idée !

Il est juste dommage que l’on ne puisse pas suivre La Revue Dessinée, pour être alerté de ses publications.

Les commentaires sont réservés aux abonnés.

Voir tous les portfolios

Aujourd'hui

« Peut-être, je reviendrai » par Malika Rahal et Fabrice Riceputi
La violence testamentaire de Roberto Bolaño par Melina Balcázar (En attendant Nadeau)
Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous