Depuis la Grèce, histoires de frontières

25 photos

« Histoires de frontières » fait dialoguer plusieurs séries photographiques de Stephanos Mangriotis sur les frontières et les migrations en Grèce. De Patras en 2009 au lac de Prespa en 2012, de la xénophobie à Athènes en 2013 jusqu’aux centres de rétention aux bords de la forteresse européenne en 2014, elles disent que les frontières ne sont pas seulement des lignes. Elles bougent, changent en marquant les corps, les murs et la mémoire. Regarder ces territoires durant six ans, auprès des gens qui les vivent et les traversent, c'est voir l’absurdité et la cruauté de ces barrières aussi matérielles qu’intimes.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

  1. © Stephanos Mangriotis

    Albanie. 2012. Prespa est un espace partagé entre deux lacs, le « petit » et le « grand », et trois pays, la Grèce, l'Albanie et la Macédoine. Un sultan ottoman aimait tant ces lacs qu'il donna leur nom à sa fille. En ces temps-là, Prespa était unifié. Exceptionnellement, une fois par an, le libre passage sur le lac est autorisé pour permettre aux ressortissants des trois pays de fêter le jour de saint Démétrios dans une église orthodoxe de l’île Golem Grad, celle de cette photo. Je passe un mois autour de ce lac pour tenter de saisir la matérialité de la frontière.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là


Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Nos derniers portfolios

Portfolio — 16 photos
par Isabelle Eshraghi
Portfolio — 9 photos
par Clément Marion
Portfolio — 15 photos
par Felipe Fittipaldi

À la Une de Mediapart

Journal — International
Devant la Cour suprême, le désarroi des militantes pro-avortement
Sept ans presque jour pour jour après la légalisation du mariage gay par la Cour suprême des États-Unis, celle-ci a décidé de revenir sur un autre droit : l’accès à l’avortement. Devant l’institution, à Washington, la tristesse des militants pro-IVG a côtoyé la joie des opposants.
par Alexis Buisson
Journal — International
IVG : le grand bond en arrière des États-Unis
La Cour suprême états-unienne, à majorité conservatrice, a abrogé vendredi l’arrêt « Roe v. Wade » par six voix pour et trois contre. Il y a près de 50 ans, il avait fait de l’accès à l’IVG un droit constitutionnel. Cette décision n’est pas le fruit du hasard. Le mouvement anti-IVG tente depuis plusieurs décennies de verrouiller le système judiciaire en faisant nommer des juges conservateurs à des postes clefs, notamment à la Cour Suprême.
par Patricia Neves
Journal — France
Grossesse ou mandat : l’Assemblée ne laisse pas le choix aux femmes
Rien ou presque n’est prévu si une députée doit siéger enceinte à l’Assemblée nationale. Alors que la parité a fléchi au Palais-Bourbon, le voile pudique jeté sur l’arrivée d’un enfant pour une parlementaire interroge la place que l’on accorde aux femmes dans la vie politique.
par Mathilde Goanec
Journal — France
Personnes transgenres exclues de la PMA : le Conseil constitutionnel appelé à statuer
Si la loi de bioéthique a ouvert la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules, elle a exclu les personnes transgenres. D’après nos informations, une association qui pointe une « atteinte à l’égalité » a obtenu que le Conseil constitutionnel examine le sujet mardi 28 juin.
par David Perrotin